« Adieu petit ange » Victime d’harcèlement, cette petite fille se suicide

L'intimidation est un comportement non désiré et agressif notamment chez les enfants d'âge scolaire. L'intimidation comprend des actions telles que faire des menaces, répandre des rumeurs, attaquer quelqu'un physiquement ou verbalement ou l’exclure exprès d'un groupe. Les enfants qui sont intimidés et qui intimident les autres peuvent avoir des problèmes graves et durables, comme le témoigne l’histoire tragique de cette petite fille qui finit par se suicider.

L’intimidation à l’école : des chiffres alarmants

Selon les statistiques, en France 10% des enfants seraient victimes d’intimidation à l’école ou sur le chemin menant à celle-ci, d’ailleurs l’intimidation est responsable de 15% de l’absentéisme scolaire.
Il existe trois types d’intimidation :

L’intimidation verbale est le fait de dire ou d’écrire des choses méchantes. Elle comprend les :

  • Taquineries
  • Appels nominatifs
  • Commentaires sexuels inappropriés
  • Provocations
  • Menaces de causer des dommages corporels

L’intimidation sociale, parfois appelée intimidation relationnelle, implique de nuire à la réputation ou aux relations de quelqu’un. Elle comprend le fait de :

  • Négliger quelqu’un volontairement
  • Dire aux autres enfants de ne pas être amis avec quelqu’un
  • Répandre des rumeurs à propos de quelqu’un
  • Embarrasser quelqu’un en public

L’intimidation physique consiste à blesser le corps ou les biens d’une personne. Elle comprend le fait de :

  • Frapper / pincer
  • Cracher
  • Faire trébucher / pousser
  • Prendre ou casser les choses de quelqu’un
  • Faire des gestes de la main méchants ou grossiers

Les conséquences de l’intimidation peuvent être graves pour un enfant, allant jusqu’à impacter gravement sa vie, son épanouissement, et son bien-être au niveau physique et psychologique. Et afin de réaliser l’ampleur de ce fléau dans les écoles, nous vous présentons l’histoire tragique de cette petite fille de 10 ans.

Une victime de plus

Une mère et un père à Aurora, dans le Colorado, affirment que leur fille de 10 ans s’est suicidée après avoir été filmée pendant une bagarre avec une autre fille.

Leur fille, Ashawnty Davis, âgée de 10 ans, était une élève de cinquième année à l’école primaire Sunrise à Aurora. Elle avait une passion pour le basketball et voulait devenir une star de la WNBA.

Ses parents disent qu’elle était une fille heureuse jusqu’à ce que tout change  fin octobre, quand elle a été impliquée dans une bagarre après l’école.
Ils disent que c’était sa première bagarre avec quelqu’un, et elle a été filmée par un autre élève qui a posté la vidéo sur une application.
La vidéo montre Ashawnty et une autre élève en train de se battre, tandis que d’autres enfants regardent. La mère d’Ashawnty, Latoshia Harris, dit que sa fille avait affronté la fille qui l’avait harcelée.

Le père d’Ashawnty, Anthony Davis, a déclaré que sa fille a été dévastée quand elle a découvert que c’était publié sur une application. En plus, l’intimidation qu’elle a endurée après la vidéo a été trop difficile à gérer pour une enfant de 10 ans.

Des conséquences tragiques

Deux semaine plus tard, Ashawnty est rentrée à la maison et s’est pendue dans le placard. Elle a été emmenée à l’hôpital pour enfants où elle a passé près de deux semaines, sous assistance respiratoire avant de mourir un matin.

Ses parents affirment qu’elle a été victime d’intimidation, et que cela doit absolument être arrêté entre les enfants.
La mère d’Ashawnty souhaite que les parents soient avertis, car cela peut arriver à leurs enfants, et que c’est devenu une réalité dans les écoles. Elle espère que l’histoire d’Ashawnty aidera à sauver d’autres vies et aidera à mettre fin à l’intimidation pour de bon.

Le district scolaire d’Aurora a émis la déclaration suivante concernant l’incident :

« C’est une perte déchirante pour la communauté scolaire. Des soutiens en santé mentale seront mis à la disposition de tous les élèves qui ont besoin d’aide pour traiter le manque.

Nous ne tolérons aucun type d’intimidation dans nos écoles et nous avons mis en place un programme complet de prévention de l’intimidation dans toutes nos écoles. La sécurité et le bien-être des élèves est notre plus haute priorité et nous nous efforçons chaque jour de faire en sorte que les écoles soient des lieux sûrs, accueillants et favorables à l’apprentissage.

Nous avons été mis au courant de cette vidéo lorsqu’un média nous en a parlé. Nous avons réagi immédiatement en transmettant la vidéo à la police et en abordant le sujet avec les élèves.
Il convient également de noter que la vidéo n’a pas eu lieu pendant les heures d’école.  »

L’histoire d’Ashawnty remet sous les projecteurs le fléau de l’intimidation sous toutes ses formes dans les écoles et entre les enfants. Tous les parents doivent être vigilants face à ce genre de comportements que peut subir leurs enfants, afin de leur éviter le sort tragique de cette pauvre petite fille.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close