Cet ingrédient est plus efficace contre la maladie d’Alzheimer que la plupart des médicaments !

En 2013, The Journal of the American Medical Association a publié une étude selon laquelle les enfants nés après la Seconde Guerre Mondiale, dits baby-boomers, avaient plus de risques de tomber malades, malgré l’évolution de la médecine et l’espérance de vie prolongée.

Et de nombreuses recherches scientifiques ont confirmé ce constat. C’est le cas pour la maladie d’Alzheimer : environ 44 millions de personnes dans le monde en souffrent. En France, ce sont 160 000 nouveaux cas chaque année. Selon l’INSEE, 1.3 millions de Français pourraient souffrir de la maladie d’Alzheimer d’ici 2020.

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative. La perte progressive de neurones entraîne une perte irréversible des fonctions mentales et de la mémoire. L’un des signes les plus courants de cette maladie est la perte de mémoire, caractérisée par l’oubli d’informations récemment apprises, de dates ou d’événements. La maladie s’étend par la suite jusqu’à causer la confusion, l’irritabilité, l’agressivité, des troubles de l’humeur ou du langage.

Les scientifiques sont toujours à la recherche d’un remède qui puisse guérir de cette maladie, mais Mary Newport a peut-être trouvé une solution. Directrice d’une unité de soins dans un hôpital américain, ce médecin a choisi de partager comment elle a accompagné son mari atteint d’Alzheimer à l’âge de 54 ans.

Après plusieurs recherches, Mary découvre que les acides gras à chaîne moyenne auraient la capacité de prévenir, voire de stabiliser la maladie. En effet, le cerveau d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer est considéré comme résistant et déficient en insuline. Par conséquent, une consommation d’acides gras permettrait la formation d’un combustible qui remplacerait le glucose. L’huile de noix de coco étant riche en acides gras, elle pourrait donc être efficace et prévenir ou stabiliser les symptômes de cette maladie.

Comment l’huile de noix de coco agit-elle sur le cerveau ?

Selon le Dr Newport, le glucose est le principal carburant des cellules, surtout celles du cerveau. Or, pour pénétrer dans ces cellules, le glucose a besoin d’insuline. Mary confirme que les scientifiques n’ont pas réussi à cerner tous les mécanismes de la maladie. Toutefois, ce qui est sûr, c’est que quand les cellules n’arrivent plus à utiliser l’insuline, elles finissent par s’éteindre, ce qui affecte le reste des cellules qui commencent à se désintégrer quelques années avant que les symptômes apparaissent.

L’huile de noix de coco contient des acides gras particuliers transformés en cétones. Ces derniers peuvent atteindre le cerveau et servir de combustibles en replaçant le glucose.

Mary a remarqué qu’en ajoutant l’huile de noix de coco au régime alimentaire de son mari, son état se stabilisait. Deux tiers des personnes qui ont suivi son conseil ont rapporté des améliorations au niveau de la mémoire, de la cognition, du comportement et de l’humeur. Toutefois, elle rappelle que l’huile de noix de coco n’affecte que les symptômes de la maladie, elle ne la guérit pas.

En outre, l’huile de noix de coco possède des propriétés anti-inflammatoires, antimicrobiennes, anti-oxydantes, antifongiques et antibactériennes. Parmi les bienfaits de cette huile :

  • Améliorer l’utilisation de l’insuline dans l’organisme
  • Baisser le taux de mauvais cholestérol
  • Améliorer l’énergie corporelle
  • Agir en tant qu’antioxydant et antibiotique
  • Améliorer la santé des cheveux et de la peau

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close