x

Cet homme n’arrive plus à voir sa famille à cause de son érection persistante

Les troubles érectiles peuvent mettre à mal la virilité d’un homme et le contraindre à perdre confiance en lui. Mais si certains dysfonctionnements sont bénins, d’autres peuvent constituer une urgence sur le plan médical. Le priapisme, encore peu connu du grand public, est un phénomène physiologique qui engendre une érection prolongée et parfois douloureuse. Souvent, il s’agit d’une situation urgente qui, en l’absence de traitement, peut causer des troubles érectiles sévères. Selon The Mirror, un père âgé de 57 ans en a particulièrement souffert sur le plan familial. Pleins feux sur cette histoire inhabituelle.

Le priapisme survient sans aucune stimulation sexuelle et peut durer plus de 4 heures. Différents facteurs peuvent entraîner cette érection involontaire mais dans tous les cas, une prise en charge s’avère nécessaire pour évacuer le sang caverneux et éviter des dommages irréversibles. James Scott, victime d’un accident de travail conséquent, a subi une opération chirurgicale qui l’a contraint à souffrir d’une érection permanente.

Cet homme n’arrive plus à voir sa famille à cause de son érection persistante

Une érection extrêmement invalidante

James Scott, vitrier de 57 ans, a subi de graves blessures pelviennes lors d’un accident du travail. L’homme a été percuté par 1,5 tonnes de verre, lui causant ainsi une fracture de la colonne vertébrale, des plaies à l’aine et aux jambes ainsi qu’un blocage au niveau de l’urètre. James a alors subi une opération chirurgicale en espérant atténuer ces maux, mais s’est retrouvé privé de sa fonction érectile. De ce fait, il a dû se faire hospitaliser pour une autre intervention chirurgicale en vue de résoudre ce problème.

Selon les médias, les médecins auraient inséré des “tiges métalliques” dans son pénis. En conséquence, l’homme a été contraint de subir une érection prolongée très invalidante. Incapable de s’habiller, de sortir de chez lui ou même d’affronter le regard de sa fille, il avait l’impression d’être “prisonnier dans sa propre maison”. En effet, James considérait que sa fille de 9 ans n’avait pas à lui rendre visite dans ces conditions. “J’ai maintenant une érection permanente et j’agonise”, a déclaré l’homme. “On m’a dit que ce serait douloureux environ six à huit semaines après l’opération, mais je ne m’attendais à rien de tel”, ajouta-t-il.

Cet homme n’arrive plus à voir sa famille à cause de son érection persistante

Cette situation étant devenue très handicapante, l’homme a insisté pour voir son médecin traitant, mais ce dernier était en vacances, rapporte le Mirror. James était prêt à recevoir chez lui un médecin de sexe féminin, malgré la gêne occasionnée par ce trouble. “Il est certain que des médecins, hommes et femmes, évaluent quotidiennement les patients du sexe opposé”.

Interrogé par les médias concernant les complications post-opératoires subies par le quinquagénaire, un porte-parole de l’établissement Tollcross Medical Center a déclaré “le maintien de la confidentialité des patients est très important et il est extrêmement difficile de commenter des cas individuels”.

Le priapisme : plusieurs causes possibles

Lorsque les corps érectiles se gorgent de sang, un phénomène physiologique se produit entraînant un gonflement du pénis. Ce mécanisme peut survenir en l’absence de stimulation sexuelle et dure généralement quelques secondes. Mais lorsqu’une érection se prolonge dans le temps (plus de 4 heures), des troubles graves peuvent se manifester.

On distingue principalement deux types de priapisme : priapisme à bas débit et le priapisme à haut débit. Le premier, aussi appelé priapisme ischémique, survient lorsque le débit sanguin est trop faible, contraignant le muscle lisse caverneux à une paralysie. Ses principales causes sont les maladies du sang, les injections de substances pour traiter l’impuissance, la consommation de certaines drogues et la prise d’antidépresseurs et de corticoïdes, entre autres médicaments. Le priapisme à haut débit, aussi appelé priapisme artériel, survient quant à lui suite à un traumatisme au niveau du périnée.

La prise en charge de ce trouble dépendra donc de sa nature et du temps écoulé avant la consultation.

Contenus sponsorisés
Loading...