Cet homme est mort bêtement à cause d’une mauvaise habitude que beaucoup de gens ont ! Vous le faites aussi ?

Cet homme est mort bêtement à cause d’une mauvaise habitude que beaucoup de gens ont ! Vous le faites aussi ? Pinterest
Fri, 03/11/2017 - 16:21

La perte d’un être cher est un épisode de vie particulièrement traumatisant. Que ce soit un partenaire, un enfant, un membre de la famille ou un ami, le deuil est toujours dur à affronter surtout lorsque la cause du décès est déconcertante.

En effet, à cause d’une mauvaise habitude, cet homme a perdu la vie. Cette histoire tragique permet de réfléchir sur nos propres comportements et agissements. Faites-vous cette même erreur ? Pour le découvrir, voici ce qui est arrivé à Richard Bull et ce qu’il faut en retenir… 

L’histoire tragique de Richard Bull   

mauvaise habitude

Richard Bull, un homme âgé de 32 ans et vivant à Ealing, dans l’ouest de Londres, est décédé à la suite d’une électrocution alors qu’il chargeait son iPhone et l’utilisait pendant son bain. Sa femme l’a découvert inerte dans la baignoire avec le corps gravement blessé de brûlures à la poitrine, au bras et à la main. 

mauvaise habitude

Après une enquête menée par le West London Coroner’s Court, le verdict a permis de déclarer son décès comme étant une mort accidentelle en date du 11 décembre. La conclusion de l’enquête indique qu’il aurait utilisé une rallonge électrique du couloir jusqu’à la salle de bain afin de le charger et qu’il aurait posé le téléphone portable sur sa poitrine. Lorsque ce dernier est rentré en contact avec l’eau, Richard a été électrocuté. 

mauvaise habitude

Le médecin légiste, Dr Sean Cummings, chargé de l’affaire, affirme que ces appareils semblent inoffensifs mais qu’ils peuvent être aussi dangereux qu’un sèche-cheveux dans une salle de bain. Il rajoute qu’il est nécessaire que des avertissements soient joints à ces dispositifs électroniques et qu’il a l’intention d’écrire un rapport au fabricant du téléphone en question.

mauvaise habitude

La mère de Richard a déclaré auprès d’un journal britannique, The Sun, qu’elle s’inquiétait pour les personnes utilisant régulièrement leur smartphone et en particulier les adolescents, qui sont généralement accros à leurs mobiles. Elle déclare ne pas savoir à quel point ces appareils électroniques sont dangereux mais qu’elle espère que le drame survenu à son fils puisse sensibiliser les utilisateurs de smartphones. 

L’addiction aux smartphones 

En effet, avec l’arrivée du smartphone dans nos vies, notre manière d’agir au quotidien a particulièrement changé et nos réflexes deviennent de plus en plus dangereux. Cette révolution téléphonique nous permettant d’interagir avec des personnes partout dans le monde, de se divertir et d’être connecté en permanence à nos réseaux sociaux a pris une si grande place dans notre mode de vie que la plupart des utilisateurs ne peuvent plus s’en passer. 

Exacerbant les défauts de chacun et nous éloignant les uns des autres plutôt que de nous rapprocher, l’utilisation abusive du smartphone engendre une dépendance, voire une addiction ainsi que des comportements dangereux. 

Le retentissement est de premier abord psychologique car cette addiction peut être expliquée par un ennui profond, du narcissisme, une frustration vis-à-vis de la réalité ou un manque affectif menant à la dépression sévère et à des troubles psychologiques. Ensuite, cela affecte notre santé et en particulier nos fonctions cérébrales. Notre efficacité et notre capacité de concentration sont mises à l’épreuve étant donné que nous sommes sollicités par un flux intense d’informations et de données. Par ailleurs, notre smartphone nous permettant de réaliser des tâches que nous faisions de manière mentale, comme le calcul ou la mémorisation d’un numéro ou d’une date, réduit considérablement nos compétences. Mais ce n’est pas tout, notre mauvaise utilisation du téléphone portable dégrade la qualité de notre sommeil ce qui favorise l’anxiété, le stress et diverses affections. 

Au-delà des conséquences individuelles, cette addiction aux téléphones portables crée un conflit intergénérationnel. Les grands-parents et les parents sont dépassés et ils ne comprennent pas forcément cette dépendance qu’ont les enfants et les adolescents. Effectivement, les 18-24 ans figurent parmi les plus grands utilisateurs de smartphones et leur développement personnel est souvent perturbé par cette nouvelle extension de leur main. 

Pensez à réduire l’utilisation de votre téléphone mobile afin d’éviter ces complications. De plus, réfléchissez bien à la manière dont vous l’utilisez, en le laissant sous votre oreiller pendant que vous dormez ou en le rangeant dans votre poche de pantalon par exemple, car cela peut augmenter le risque de souffrir d’accidents domestiques ainsi que de maladies graves comme le cancer. 

A lire aussi