Cet homme avec un cancer du poumon incurable refuse la chimio et survit

Cet homme avec un cancer du poumon incurable refuse la chimio et survit


Savoir que l’on a que 6 mois à vivre à cause d’un cancer peut être un énorme choc et une nouvelle très douloureuse. Cependant, pour cet homme, les choses se sont passées autrement, non seulement il a refusé de faire la chimiothérapie, mais il a également survécu ! Son témoignage relayé par la BBC dans une interview est très touchant.

Un homme qui a défié le cancer

Un ancien combattant grec du nom de Stamatis Moraitis a été diagnostiqué d’un cancer du poumon par 9 médecins américains différents en 1976 et qui lui ont donné entre 6 et 9 mois à vivre et l’ont encouragé à poursuivre un traitement intensif contre le cancer. Il a refusé et a choisi de retourner dans son île natale nommée Ikaria, en Grèce, car l’organisation des funérailles coûterait cher aux États-Unis. Puis quelque chose d’incroyable s’est passé.
Au début, il passait ses journées au lit, sous la surveillance de sa mère et de sa femme, et il avait également renoué avec sa foi. Le dimanche matin, il gravissait la colline jusqu’à une petite chapelle orthodoxe grecque où son grand-père était prêtre. Quand ses amis d’enfance ont su qu’il était revenu, ils ont commencé à le retrouver tous les après-midi. Ils parlaient pendant des heures, une activité qui impliquait une ou deux bouteilles de vin produit localement.

Pendant les mois qui ont suivi, il a commencé à se sentir en meilleure santé. Un jour, ambitieux, il a planté quelques légumes dans le jardin, mais il ne s’attendait pas à vivre pour les récolter, et il se disait que d’autres personnes pourraient profiter de ces légumes frais après son départ.

Les 9 mois sont passés et Moraitis n’est pas mort. Au lieu de cela, il a récolté les légumes de son jardin et a également nettoyé le vignoble familial. Il se réveillait quand il en avait envie, travaillait dans les vignes jusqu’au milieu de l’après-midi, se préparait à déjeuner puis faisait une longue sieste. Le soir, il se rendait souvent à la taverne locale, où il jouait aux dominos après minuit.

Les années ont passé et sa santé a continué à s’améliorer. Trois décennies et demie plus tard, il avait 97 ans, selon un document officiel qu’il contestait, car il disait avoir 102 ans en 2012. Moraitis n’a jamais subi de chimiothérapie, n’a jamais pris de médicaments ni n’a recherché de traitement. Il n’a fait que déménager chez lui à Ikaria.

Moraitis a déclaré qu’il était rentré aux États-Unis environ 25 ans après avoir déménagé à Ikaria, pour voir si les médecins pouvaient lui expliquer pourquoi il est resté en vie, mais il a trouvé que tous les médecins qu’il avait consultés à l’époque étaient déjà morts. Moraitis est décédé à l’âge de 102 ans le 3 février 2013.

Pourquoi Moraitis a survécu tout ce temps après son cancer ?

Les îles grecques sont réputées pour leur cuisine saine. Il n’est donc pas surprenant que les Grecs souffrent moins de maladiesnotamment cardiaques. Les aliments de base qui comprennent l’huile d’olive vierge, les légumes verts comme la roquette et les bettes à cardes, les glucides comme les pois chiches, les lentilles et le pain à grains entiers, et les herbes telles que l’origan, le persil et la ciboulette sont parfaits pour la santé cardiaque. Ce régime traditionnel minimise également la consommation de viande avec pas plus d’un plat de viande rouge par semaine.

Bien que le taux de chômage soit élevé dans ces îles, même jusqu’à 40%, tout le monde a accès à un jardin familial et à du bétail. Les personnes qui travaillent peuvent avoir plusieurs emplois. Une personne travaillant dans le tourisme, par exemple, pourrait également être un peintre, un électricien ou avoir un magasin.

Le propriétaire d’une maison d’hôtes dans l’ouest d’Ikaria a déclaré que même s’ils n’ont pas l’argent pour le luxe, ils ont toujours de la nourriture sur la table tout en prenant du bon temps avec leurs familles et leurs amis. Il a également ajouté qu’ils ne sont pas pressés de faire le travail pendant la journée, alors ils peuvent travailler jusque tard dans la nuit, et en fin de journée, ils ne rentrent pas chez eux pour s’asseoir sur un canapé.

La plupart des personnes âgées d’Ikaria disent que la raison pour laquelle ils ont réussi à vivre au-delà de 90 ans, est l’air pur et le vin. La réalité, c’est qu’ils n’ont aucune idée de la raison pour laquelle ils vivent autant.

D’après une étude réalisée par l’université d’Athènes, les habitants d’Ikaria survivent plus que ceux des îles voisines, telles que Samos, par exemple, qui se trouve à seulement 13 km. Les habitants des deux îles ont le même patrimoine génétique et mangent du yogourt, boivent du vin, respirent le même air, pêchent dans la même mer que leurs voisins sur Ikaria. Mais les habitants de Samos ont tendance à ne pas vivre plus longtemps que les Grecs ordinaires. C’est ce qui rend le cas de l’île d’Ikaria si étonnant.

Serait-ce la raison pour laquelle les gens originaires de cette île comme Stamatis Moraitis arrivent aussi à survivre à des maladies potentiellement mortelles comme le cancer du poumon ? En tout cas, seules des recherches supplémentaires pourront y répondre.


Loading...