x

Cet homme affirme qu’un régime végétarien a guéri son cancer

Le cancer est une maladie grave qui perturbe grandement la vie de la personne atteinte. Dans certains cas, la découverte du cancer ne se fait qu’à un stade trop développé de la maladie et les chances de survie en deviennent encore plus minces. Ça a été un réel choc pour Rob Mooberry lorsqu’il a été diagnostiqué d’un cancer colorectal de stade 4 en 2012. Il est pourtant aujourd’hui toujours vivant. Découvrez le récit de cette histoire émouvante et exceptionnelle rapportée par nos confrères de Metro, du Mirror et du Dailymail.

La nouvelle d’un cancer n’est jamais une chose facile à appréhender pour une personne. En 2012, Rob Mooberry avait 43 ans lorsqu’il a été emmené en urgence à l’hôpital à cause d’une perforation du tube digestif. Après des tests, le diagnostic tombe : Rob Moobery a un cancer colorectal de stade 4.

Des opérations lourdes

Immédiatement après ce diagnostic, les médecins ont décidé de réaliser une suite d’opérations et de chimiothérapies qui ont réussi à rétrograder la tumeur de Rob au stade 3A. Néanmoins, ce n’était pas suffisant pour que sa vie ne soit pas menacée et le corps médical aurait annoncé à l’homme qu’il faudra une deuxième suite d’opérations et de chimiothérapies. Une colostomie aurait même été envisagée. Celle-ci est une opération dans laquelle une ouverture artificielle du côlon est créé afin de permettre l’évacuation des selles.

Rob se retrouve donc face à un choix assez difficile : décider si oui ou non, il accepterait de subir des opérations aux conséquences lourdes. C’est en Novembre 2012 que celui-ci ainsi que sa femme optent pour une solution qui en étonnera plus d’un.

Un changement de régime alimentaire

Rob et sa femme Amanda ont décidé de changer leurs habitudes alimentaires. Amanda était déjà végétarienne et a décidé de convaincre son mari d’adopter le même régime alimentaire. Selon les dires de Rob dans une interview pour le journal britannique Metro, les examens qui ont suivi cette décision auraient montré que la taille de la tumeur avait rétréci de près de 80 %. Rob est aujourd’hui complètement débarrassé de son cancer et est même l’heureux papa de jumeaux.

Pour Rob la raison de sa convalescence est claire : « Je ne suis pas naïf au point de dire que tout le monde a besoin d’un régime végan. Mais si vous me demandez ce qui a fonctionné pour moi, je vais vous le dire : c’est mon alimentation ».

Il est utile de rappeler que Rob a tout de même suivi les conseils de ses médecins et n’a pas refusé les premières opérations et chimiothérapies prescrites. Selon le Dailymail, Rob aurait insisté sur le fait qu’il ne veut pas que son expérience serve d’une approbation aveugle du véganisme, mais plutôt que celle-ci urge les gens à s’éduquer sur leurs options et de s’orienter vers des régimes alimentaires plus sains. Ces derniers étant nécessaires pour un corps en bonne santé. Toutefois, les nuances de Rob ne sont pas à prendre avec des pincettes. En effet, l’homme comprends lui-même que le cancer est une maladie maligne, nécessitant un suivi et un traitement médical.

Il est donc important de rappeler que si le véganisme et le végétarisme, réduisent les risques de cancer du côlon comme l’indique nos confrères du Figaro et top santé, ce choix alimentaire ne représente en aucun cas un traitement de la maladie. D’ailleurs, comme le rappelle le Dr Bernard Guy-Grand, vice-président de l’institut français pour la nutrition, ce risque moins élevé peut-être expliqué par le fait que généralement, les végétariens ne fument pas, ne boivent pas, et pratiquent une activité physique régulière.

L’expérience de cet homme est un cas rarissime, et ne représente aucunement une alternative à suivre pour les personnes souffrant de cette affection. Il est de ce fait impératif de se fier aux traitements prescrits par des professionnels de la santé afin d’augmenter ses chances de guérison.

Quid du « véganisme »

Le véganisme est une tendance assez récente dans le territoire français, seul 0,5 % des français le sont, soit 340 000 personnes. Ce régime alimentaire consiste à ne consommer aucun produit d’origine animale de façon directe comme par exemple la viande ou indirecte comme les œufs ou le fromage. Ce choix se base sur une décision éthique en prônant le respect de la planète, mais aussi du vivant et donc des animaux.

Un régime végan est donc tout d’abord un choix moral. C’est une alimentation basée sur la consommation principale de produits végétaux. Il faut néanmoins savoir qu’une alimentation végane n’est pas tout à faire complète. Selon une étude parue dans la revue scientifique Nutrients, les personnes véganes ont tendance à avoir des carences en vitamine B12. Celle-ci est essentielle à notre santé et ne se trouve qu’exclusivement que dans les produits d’origine animale. Il est tout de même tout à fait possible d’envisager un régime végan en l’accompagnant d’une supplémentation en vitamine B12. Si vous pensez à faire le pas vers le véganisme, n’hésitez pas à consulter d’abord un médecin.

Contenus sponsorisés
Loading...