x

Cet homme a violé un bébé de 4 mois et n’a écopé que 4 ans d’emprisonnement

Opinion

Nous sommes très loin de vivre dans un monde bien sécurisé et pour preuve, les agressions sexuelles restent légions. A fortiori, à l’égard des enfants et des bébés qui, de par leur fragilité, constituent des cibles de choix pour de nombreux prédateurs. En témoigne le pédophile dont il s’agit ici. Andrew Glasser a violé et torturé un bébé d’à peine 4 mois mais a fini par être libéré après 4 ans de prison seulement. Ce fait somme toute révoltant, a été relayé par le média Fox 5.

Le violeur a écopé de 4 ans de prison. Une peine assurément clémente au regard de son crime. Lors d’une assemblée au tribunal du Dakota du Nord aux États-Unis, Andrew Glasser est reconnu coupable pour avoir violé et cassé les côtes de la petite fille.

Une peine légère

Le pédophile a évité de plaider coupable mais a accepté que les preuves contre lui aboutissent à une condamnation au vu des actes qu’il a commis rapporte le média Fox 5.  

Andrew Glasser a été emprisonné pour une durée de 4 ans seulement – Source : Metro

C’est d’une peine bien légère dont Glasser a été condamné quand on sait qu’il a provoqué une « importante blessure » au bébé de 4 mois. Après que les médecins aient examiné le bébé, sa blessure a été décrite comme étant une « plaie pénétrante ». Plus encore, les médecins ont découvert des fractures au niveau des côtes et des fémurs.

La réalité est d’autant plus pitoyable qu’il existe des pédophiles à leur actif une centaine de victimes et qui parfois échappent à des peines méritées. François A, un pédophile français aurait violé plus de 300 enfants.

Glasser aurait accidentellement blessé la petite fille

Les blessures de la victime étaient d’après les observations des médecins à différents stades de guérison. Par ailleurs, Glaser a déclaré qu’il aurait blessé le bébé par accident en voulant pousser ses jambes au niveau de son ventre. La raison ? pour « soulager les gaz » a-t-il dit.

Force est de constater que le criminel n’a pas été capable de fournir une explication en bonne et due forme pour la blessure causée par l’attaque sexuelle.

Glasser a effacé les traces de son historique de recherche sur son téléphone – Source : Metro

L’inculpé a pris le temps d’effacer son historique de recherche sur internet

Quand Glasser a été arrêté par la police, on a découvert que l’homme avait déjà pris des dispositions quant à ses traces sur internet. En effet, le pédophile avait effectué un nettoyage au niveau de son téléphone pour que son historique de recherche soit dépourvu de toute preuve à son encontre.

Mais des images d’abus sexuels sur des enfants ont été découvertes grâce à une analyse médico-légale. Il téléchargeait bel et bien du contenu à caractère pédophile.

Dans un élan de commisération, le criminel s’est excusé envers « toutes les victimes touchées par cela. J’essaie de reprendre ma vie après qu’elle se soit arrêtée il y a de cela deux ans. ».

Auparavant, le juge David Reich avait déjà décidé d’incarcérer l’homme pendant une durée de 10 ans. Seulement, il a fini par suspendre 6 ans de sa peine. Le juge a déclaré avoir trouvé cette affaire « troublante ». Par ailleurs, contrairement au cas Glasser, celui de Steven Smith, violeur d’un bébé de 6 mois, a écopé d’une punition équitable.

Prévention des agressions sexuelles des enfants

Le danger n’est jamais trop loin dans les cas de viol de mineurs. Parfois le danger se trouve au sein même de l’entourage d’une éventuelle victime. On en veut pour preuve, l’exemple d’un père qui avait violé ses petites-filles pendant 4 ans et qui a pu échapper à la prison. En ayant connaissance de cela, voici ce que Canal Vie propose comme gestes à adopter :

  • Il faut faire en sorte que votre enfant puisse vous parler de tout. Pour cela veillez à installer une atmosphère de confiance entre vous.
  • Expliquez à l’enfant la distinction entre les gestes déplacés et les gestes appropriés.
  • Apprenez lui à respecter son corps
  • Faites-lui réaliser qu’il détient le pouvoir de dire « non » dès qu’il ne se sent pas à l’aise dans une situation et ce, même si la personne dont il fait face est en position autoritaire.
  • Lui faire savoir qu’il doit chercher l’aide d’une personne de confiance dès qu’il ne se sent pas en sécurité avec quelqu’un. Cela s’applique même quand l’enfant connaît bien la personne.
  • Même si les propos de l’enfant peuvent sembler improbables, choisissez de le croire. Car bien qu’il puisse mentir, si vous ne le croyez pas lorsqu’il dit la vérité, il optera prochainement, pour le silence. Une conséquence non souhaitable dans l’absolu.
Contenus sponsorisés
Loading...