x

Cet homme a deux femmes, il partage le secret de sa vie conjugale heureuse

Nous n’avons pas tous la même idée du bonheur, c’est une chose qui paraît évidente, mais nous pouvons aussi être différents par notre perception du couple. Ainsi, il arrive que certaines personnes puissent même incarner des schémas de couples peu communs, passant outre toutes les idées que l’on pourrait avoir sur la jalousie d’une femme et son refus de partager son homme avec une autre.

Cette situation vraiment difficile à imaginer

Cette histoire hors du commun se passe en Thaïlande et c’est celle de Warissara Poksrichan, 32 ans, qui vit sous le même toit que la maîtresse de son époux. Et le plus surprenant, c’est que les deux femmes sont même très prochesl’une de l’autre et partagent une amitié hors du commun. Tout a commencé lorsque le mari, Manop Nuttayothin, 42 ans, a commencé à entretenir une relation extraconjugale.Celle-ci a débuté après 10 ans de vie commune partagés avec son épouse Warissara qu’il a épousé après le décès de sa première femme.

Contrairement à la réaction qu’aurait pu avoir une autre femme, Warissara n’a absolument pas été en colère ni montré de signe de déception au moment où elle a appris l’existence de cette relation. Elle a même accepté de recevoir sa « concurrente » nommée Nattaya Tongpan. Cette dernière est âgée de 26 ans mais a vite apprécié la compagnie de l’épouse, une situation qui était étonnamment réciproque et qui a donné lieu à une véritable amitié.

partage le secret de sa vie conjugale heureuse

Lorsque la femme de Manop a publié une photo où l’on pouvait voir les trois, à savoir le couple marié et la maîtresse, les réactions n’ont pas été rares et la publication est aussitôt devenue virale sur internet.
partage le secret de sa vie conjugale heureuse

Le secret serait l’équité totale 

Les commentaires sur les réseaux sociaux étaient plutôt nombreux, sachant que beaucoup de ceux qui ont réagi à la nouvelle ont plutôt félicité l’homme thaïlandais pour être en mesure de maintenir un juste équilibre dans ses relations. D’ailleurs, ses deux femmes affirment n’avoir jamais eu comme sujet de conflit leur chéri, car il était évident pour elles qu’il les aimait toutes les deux. Elles disent qu’au contraire, elles font tout pour qu’il soit heureux avec elles et qu’elles veillent sur ses 9 enfants dont 3 sont issus de la défunte femme de Manop, tandis que les autres sont à parts égales leurs enfants biologiques.

partage le secret de sa vie conjugale heureuse

Le soutien dont elles font preuve vis-à-vis de Manop ne s’arrête pas là, puisque l’homme étant à la tête d’une agence automobile, elles participent même aux événements de grande envergure en tant que modèles et vendeuses représentant l’agence de leur amoureux.

partage le secret de sa vie conjugale heureuse

Lors d’une interview de l’épouse trentenaire pour connaître le secret d’une relation heureuse aussi peu commune, celle-ci révèle qu’au sein de cette relation trilatérale, les trois auraient la même vision de l’amour, de la bienveillance et de la bonne entente. Ce serait d’après elle une source de bonheur pour chacun d’entre eux.

partage le secret de sa vie conjugale heureuse

Manop, quant à lui, explique que comme dans toutes les relations, il peut y avoir des disputes de temps à autre, que ce soit entre lui et l’une de ses deux partenaires ou entre ces deux dernières. Cependant, il ne laisse jamais les petits conflits prendre de l’ampleur et s’envenimer. D’après lui, le bonheur que vivent les deux femmes en sa compagnie provient du sens de l’équité dont il fait preuve à leur égard. Ainsi, il ne fait jamais sentir à l’une d’entre elles qu’elle est mise en retrait par rapport à l’autre.

Une relation vraiment surprenante de par sa forme, mais qui reste tout de même impressionnante lorsqu’on voit à quel point l’harmonie y règne.

Ménage à trois

Évoqué par le philosophe René Girard dans les années 60, le concept du ménage à trois repose sur une pluralité de l’amour. Bien que ses adeptes ne fassent pas la majorité, il demeure néanmoins une option viable pour certaines personnes qui valorisent les bienfaits d’une relation triangulaire, comme nous le prouvent Manop Nuttayothin et ses deux conjointes.

Selon ces derniers, la communication, l’entente et le partage des mêmes principes de vie sont des valeurs essentielles pour l’épanouissement de chacun. Ainsi, pour réussir à vivre cette relation polygame, l’équité serait clé. Cependant, cette vision des choses reste tout de même très différente du couple traditionnel tel qu’on le connaît et ne fait certainement pas l’unanimité. Pour beaucoup d’entre nous, le couple n’est légitime que lorsqu’il inclut un amour partagé entre deux personnes. A trois, sa réussite devient plus complexe puisque les règles qui régissent ce type de relation sont particulières. Ce concept que l’on connaît également sous le nom anecdotique de “trouple” requiert donc une vision similaire de l’amour, une soif de pluralité partagée et surtout, un respect mutuel entre les partenaires.

Contenus sponsorisés
Loading...