C’est prouvé : trop dormir peut provoquer la mort

C’est prouvé : trop dormir peut provoquer la mort


La National Sleep Foundation recommande aux adultes de dormir au moins sept à neuf heures par nuit, sans toutefois mettre en garde de manière formelle contre les conséquences d’un excès de sommeil. Une nouvelle étude publiée dans L’European Heart Journal, et relayée par CNN, suggère toutefois que trop dormir pourrait faire presque autant de mal que de ne pas dormir assez.

Les chercheurs ont examiné des données recueillies auprès de 117 000 adultes âgés de 35 à 70 ans dans 21 pays et suivies pendant près de huit ans en moyenne. Comparés aux personnes qui dorment les six à huit heures recommandées par nuit, le risque de maladie cardiaque et de décès est de 5% chez celles qui dorment entre 8 et 9 heures, contre 17% pour ceux qui dormaient de 9 à 10 heures, et 41% pour celles qui dormaient plus de 10 heures par nuit.

Ceci peut être expliqué par le fait que les personnes, qui dorment plus que la durée recommandée, souffrent de problèmes de santé sous-jacents qui les obligent à dormir plus longtemps. Les auteurs de l’étude publiée dans European Heart Journal ont également découvert que la sieste (chez les personnes ayant dormi pendant plus de six heures la nuit précédente – et pas chez ceux en manque de sommeil) était associée à un risque accru de maladie cardiaque et de décès chez ceux qui dormaient plus de six heures par nuit, mais pas chez ceux qui dormaient moins.

Des avis différents

Certains experts ont fait part de leurs avis concernant l’étude auprès de nos confrères de CNN. Ainsi, selon Julie Ward, une infirmière en cardiologie de la British Heart Foundation :

« Même si les résultats sont très intéressants, ils n’établissent pas de lien de cause à effet »

« Un long sommeil ne provoque pas des maladies cardiaques ou la mort, mais une mauvaise santé entraîne une augmentation du sommeil » explique Francesco Cappuccio, professeur de médecine cardiovasculaire et d’épidémiologie à l’Université de Warwick au Royaume-Uni.

De manière générale et pour éviter d’augmenter les risques de développer certaines maladies, il convient de déceler un problème sous-jacent en cas d’excès/manque de sommeil, déterminer le nombre d’heures de sommeil nécessaire à chacun et surtout, d’avoir un sommeil de qualité.

Quelques conseils pour améliorer la qualité du sommeil

Faites attention aux substances excitantes

Vous savez déjà que la caféine est un stimulant ; évitez donc le café, le thé et les autres sources d’excitation telles que le chocolat, le tabac et certains médicaments, au moinsdeux à trois heures avant de vous coucher. Veillez à ne pas être affamé ou trop manger avant d’aller vous coucher (la sensation de faim peut vous réveiller et la digestion peut vous gêner).

Créez un rituel apaisant du coucher

La relaxation est essentielle pour vous endormir plus rapidement. Essayez donc de créer une sorte de routine une heure avant le coucher, que votre cerveau associera au sommeil, comme écouter une musique douce, lire, pratiquer du yoga, méditer ou prendre un bain chaud.

Tamisez progressivement la lumière avant le coucher

Notre horloge biologique est affectée par la lumière. Éteignez donc les lumières vives, les lampes et les écrans au moins une heure avant de vous coucher car ils ne feront que vous vous garder éveillé. S’il est trop difficile d’éteindre complètement les lumières ou les écrans, réduisez au moins leur intensité pour préparer votre corps au sommeil.

Faites de votre chambre un paradis pour dormir

Faites de votre chambre à coucher une pièce dédiée uniquement au sommeil, à la détente et au plaisir sexuel. Le but étant de ne pas l’associer à d’autres distractions insidieuses telles que le travail ou la télé… Utilisez des rideaux occultants pour bloquer la lumière extérieure, peignez les murs d’un ton pastel apaisant et investissez dans un matelas, des draps et des oreillers confortables. Le maintien de la pièce entre 16° et 20° C peut également vous aider à bien vous endormir. Par ailleurs, si vous avez des animaux domestiques, gardez-les hors de votre lit car ils peuvent perturber votre sommeil.

Faites de l’exercice au bon moment

L’exercice peut vous aider à vous endormir plus rapidement et plus profondément, à condition de le faire au bon moment. L’exercice stimule le corps à sécréter le cortisol, une hormone du stress, qui active le mécanisme d’alerte dans le cerveau. C’est bien, sauf si vous essayez de vous endormir. Essayez de terminer vos exercices au moins trois heures avant de vous coucher ou de vous entraîner plus tôt dans la journée.


Loading...