C’est prouvé ! Le café permet de maigrir naturellement

C’est prouvé ! Le café permet de maigrir naturellement


Le café permet de maigrir naturellement

La faim et l’appétit sont contrôlés par des systèmes complexes au sein de notre corps, qui peuvent être profondément affectés par ce que nous mangeons et buvons, y compris le café. Bien que beaucoup de gens utilisent le café pour être plus alertes et énergiques, de nouvelles recherches montrent que cette boisson réduit l’appétit et augmente le sentiment de satiété. Explications !

Les gens métabolisent le café à des vitesses différentes et génétiquement déterminées. En effet, le café affecte de nombreux neurotransmetteurs et hormones mais ses effets dépendent également du type de café, de la quantité que vous buvez et du moment où vous le buvez. Selon une recherche du journal de l’Americain College of Nutrition, cette boisson universelle ne vous aide pas seulement à vous sentir en bonne forme mais également à perdre du poids.

Mais qu’y a-t-il dans cette tasse de café?

Le café est un mélange complexe de produits chimiques qui reste la source alimentaire principale de caféine. La caféine est un ergogène efficace qui améliore les performances sportives, elle épargne le glycogène musculaire et retarde la fatigue. 

Le café contient également des composés phytochimiques appelés acides chlorogéniques, un groupe important de phénols alimentaires biologiquement actifs et antioxydants. Les acides chlorogéniques ont récemment attiré l’attention des chercheurs sur l’obésité et des fabricants de compléments alimentaires, car ils peuvent aider à réduire la faim. 

Les secrets de l’appétit

La faim et la satiété sont influencées par des dizaines d’hormones en interaction. Les trois principales hormones sont la ghréline, la leptine et le peptide YY. La ghréline est une  hormone digestive qui stimule l’appétit. La leptine et le peptide YY sont des  hormones qui aident à réduire l’appétit.

La ghréline est sécrétée principalement dans l’estomac. Elle stimule l’appétit et augmente l’apport alimentaire. La leptine est une hormone, synthétisée principalement dans les cellules adipeuses, dont il a été démontré qu’elle réduisait l’apport alimentaire et augmentait la dépense énergétique.

Les cellules de la muqueuse intestinale de l’iléon et du gros intestin libèrent la troisième hormone, le peptide YY (PYY). PYY réduit l’appétit et la consommation de nourriture, peut-être en agissant sur les neurones de l’hypothalamus pour aider à se sentir rassasiés ou satisfaits. D’autres chercheurs pensent que PYY pourrait retarder la vidange gastrique.

Tout savoir sur l’étude

Cette étude a utilisé onze volontaires masculins en bonne santé qui ont ingéré une des trois boissons d’essai (caféine dans l’eau, café caféiné ou décaféiné) ou placebo (eau), et 60 minutes plus tard, ils ont ingéré du glucose. Huit fois au cours de chaque visite de laboratoire, la faim et la satiété ont été évaluées à l’aide d’échelles visuelles analogiques et des échantillons de sang ont été prélevés pour mesurer les trois hormones associées à la faim et à la satiété : la ghréline, le peptide YY (PYY) et la leptine.

Le café décaféiné a entraîné des niveaux de faim nettement inférieurs et des taux plasmatiques de PYY plus élevés que le placebo (eau ordinaire)  et les autres boissons contenant de la caféine

Plus de PYY signifie moins de faim. Non seulement cela, mais la diminution de la faim a duré les 3 heures complètes de la visite au laboratoire, même si, après une heure et demie, les niveaux de PYY ont diminué.

Une autre découverte intéressante est que la diminution de la faim et l’augmentation du PYY ont persisté pendant et après l’ingestion de glucose.

Par ailleurs, les experts ont supposé qu’un ou plusieurs composants autres que la caféine (le café en contient des centaines) peuvent aussi diminuer la faim et augmenter le PYY. Ce pourrait être l’acide chlorogénique, ou peut-être d’autres hormones de satiété. 

Quoi qu’il en soit, cette étude fournit des données intéressantes pouvant conduire à des applications pratiques pour augmenter le sentiment de plénitude et diminuer le sentiment de faim

Attention : Il existe des preuves significatives que la consommation de café pendant la grossesse augmente le risque de faible taux de natalité et d’accouchement prématuré.

En attendant que d’autres recherches confirment ces résultats, ne comptez pas que sur le café, mangez sainement, hydratez-vous et bouger !