C’est prouvé ! La fessée entraîne des dommages à long terme chez les enfants

C’est prouvé ! La fessée entraîne des dommages à long terme chez les enfants


La fessée entraîne des dommages à long terme chez les enfants

Malgré tous les avertissements des experts à propos des conséquences de la fessée sur les enfants, cette pratique reste courante chez certains parents. La question de savoir s'il faut donner la fessée ou non suscite beaucoup d’intérêt et crée énormément de débat dans notre société. Mais peu importe les arguments que certains mettent en avant pour justifier l’utilité de la fessée, les études continuent d’affirmer que le châtiment corporel entraîne des dommages à long terme chez les enfants.

Une étude publiée dans l’American Journal of Family Psychology, fondée sur des recherches effectuées durant cinq décennies et impliquant 160 000 enfants, a révélé que la fessée était mauvaise pour les enfants.

La fessée : utile ou nocive ?

Comme le rapporte Forbes, des chercheurs de l’Université d’Austin, au Texas et de l’Université du Michigan ont découvert que les enfants fessés sont ceux qui risquent le plus de défier leurs parents et que, au fur et à mesure qu’ils grandissent, ses effets pourraient se manifester sous forme de comportement antisocial, d’agression ainsi que des difficultés cognitives.

L’étude a également révélé que, pour les parents qui souhaitent un résultat immédiat, la fessée n’aide pas. Comparée à d’autres méthodes de communication avec les enfants, la fessée est la moins efficace. Dans de nombreux cas, la fessée aggrave encore le comportement de l’enfant. La chercheuse Elizabeth Gersoff a expliqué que cette forme de discipline est en réalité assez préjudiciable.

L’étude a examiné les adultes qui ont reçus des fessés dans leur enfance et les résultats étaient inquiétants. Plus ces adultes avaient reçu des fessés, plus ils étaient susceptibles de faire preuve d’un comportement antisocial ou de problèmes de santé mentale. Ils étaient également plus susceptibles de souffrir d’anxiété et de dépression.

Plus important encore, les chercheurs affirment que la fessée entraîne également les mêmes conséquences néfastes chez les enfants que la maltraitance physique.

Il est important de savoir qu’il existe toujours des moyens de communiquer avec votre enfant sans violence.

8 conseils pour réussir l’éducation de votre enfant :

1.    Essayez de rester calme. La fessée survient souvent lorsque vous vous sentez dépassé. Alors, quand vous vous sentez contrarié par quelque chose que votre enfant a fait, respirez profondément et reprenez le contrôle. Vous vous sentirez beaucoup mieux et plus apte pour gérer la situation.

2.    Enseignez. Les enfants apprennent vite. Alors, au lieu de perdre votre sang-froid, gardez le contrôle et apprenez-leur comment se comporter dans telle ou telle situation.

3.    Soyez précis. Les enfants apprennent mieux lorsque les adultes sont plus précis. Arrêtez de crier à propos de choses que vous ne voulez pas qu’ils fassent. Au lieu de cela, ayez des instructions claires et directes et montrez leur comment faire.

4.    Eliminez le problème. Si votre enfant refuse de vous écouter, éliminez le problème. S’il continue à lancer ses jouets, récupérez-les ! Cela lui fait comprendre que tant qu’il refuse de vous écouter il y aura des conséquences.

5.    Donnez l’exemple. Vous ne pouvez pas dire à un enfant de ne pas faire quelque chose puis faire demi-tour et reproduire le même comportement. Ils apprennent mieux par ce que vous leur montrez que par ce que vous dites. Alors, soyez un bon exemple.

6.    Dites non. N’ayez pas peur de dire non à votre enfant quand il ne se comporte pas bien. Vous aurez peut-être l’impression que vous répétez beaucoup ce mot mais à force de l’entendre, il commencera à associer le mot à un acte répréhensible.

7.    Persévérez. Vous êtes un parent dont la responsabilité est l’éducation de ses enfants, donc vous devez continuer à former vos enfants et surtout n’abandonnez pas car la persévérance doit être votre devise. 

8.    Soyez cohérent. Ils n’apprendront pas si vous leur permettez de contourner les règles de temps en temps. Ils ne vous prendront même pas au sérieux  quand vous leur interdirez de faire des choses. Les règles sont permanentes !

Il est important de prendre en considération que vos enfants sont de petits êtres en phase d’exploration, ils ne savent pas forcément faire la différence entre le bien du mal et c’est à vous que revient la responsabilité de la leur apprendre. Et surtout n’attendez pas d’eux qu’ils soient parfaits, ils apprendront à travers leurs erreurs !


Loading...