Voici la position sexuelle la plus dangereuse pour le pénis

Pour varier les plaisirs et rompre la routine de la vie sexuelle, beaucoup de personnes optent pour de nouvelles positions sexuelles, qui leur permettent d’explorer de nouveaux angles de pénétration et d’atteindre ainsi des points érogènes, jusque-là mystérieux. Cependant, il ne faut pas oublier que certaines de ces positions restent assez acrobatiques, et présentent parfois de grands risques d’accidents, comme celui de la fracture du pénis. Découvrons donc la position la plus dangereuse pour le matériel de ces Messieurs !

Pour ceux et celles qui se demande si c’est réellement possible de fracturer un pénis, la réponse est : oui ! Et certaines positions sexuelles peuvent être plus risquées que d’autres pour lui.

Comment se produit une fracture du pénis ?

Les fractures du pénis ont lieu suite à une pression trop importante exercée sur un pénis en érection. D’après l’urologue Tobias Köhler, les tubes en forme d’éponge dans les tissus du pénis deviennent rigides lorsqu’ils sont remplis de sang, et n’arrivent plus à se plier. Ainsi, en subissant la pression d’une force importante, ils se « cassent » avec un petit bruit de craquement, et entraînent l’apparition de douleurs, une enflure un blocage sanguin, et dans certains cas graves, un voyage aux urgences

D’après ce que révèle une étude récente publiée dans le Journal international de la recherche sur l’impuissance, menée sur 90 patients âgés de 18 à 66 ans qui s’étaient fracturé le pénis, 77% des cas sont liés à des traumatismes sexuels, ce qui a poussé les chercheurs à analyser de plus près les positions sexuelles qu’ils adoptaient au moment de l’incident.

La position sexuelle la plus dangereuse pour le pénis

Selon les résultats de ladite étude, un énorme 41% des hommes ont fracturé leur pénis pendant la levrette, suivie par le missionnaire et l’Andromaque, où la femme se positionne au-dessus de son amant. La gravité de la fracture était similaire entre la levrette et le missionnaire, mais significativement plus grave si l’on compare la levrette et l’Andromaque, selon les résultats de l’étude.

De plus, une étude brésilienne récente est venue corroborer les résultats de la première. En adoptant la position de l’Andromaque, c’est la femme qui prend le contrôle de l’angle et de la vitesse de la pénétration. Ainsi, si le pénis glisse accidentellement du vagin, il peut se heurter à une zone osseuse du corps de la femme, ou celle-ci, emportée par son élan, risque de s’assoir dessus avec tout son poids.

Comment réduire le risque de fracture du pénis ?

Optez tout simplement pour une autre position sexuelle, moins dangereuse, où vous pouvez contrôler l’angle et le rythme de la pénétration. De plus, essayez de ne pas être trop fougueux au lit, même s’il est parfois difficile de se retenir, car plus le sexe est vigoureux, plus les risques de glissements et d’incidents augmentent.

Lire aussi Le Botox, une nouvelle mode pour agrandir le pénis ?

Contenus sponsorisés