C’est dur de vivre avec le syndrome de la femme forte et indépendante

Qu’est-ce qu’une femme indépendante ? Au sens littéral du terme, une femme indépendante serait une femme qui n’est influencée ni contrôlée par personne, elle ne serait soumise à aucune autorité et serait totalement libre et autonome. Cette définition étant quelque peu fantasmagorique, beaucoup de femmes pensent, à tort, qu’elles doivent constamment porter un costume d’héroïne des temps modernes afin de pouvoir mériter ce « statut ».

Mesdames, il serait temps de lâcher prise. Vos faiblesses sont votre force, vos défauts sont vos meilleurs atouts et votre sensibilité est votre robustesse. Il serait temps d’arrêter de penser que vous avez constamment besoin de vous cacher derrière une armure pour vous imposer et vous faire respecter. Il serait surtout temps de comprendre que vous n’avez rien à prouver, à qui que ce soit !

Le syndrome de la femme forte et indépendante

Une femme forte et indépendante cherchera à régler ses problèmes seule et n’osera jamais demander de l’aide. Pourtant, il est important d’admettre que vous ne pouvez pasgérer certaines choses par vos propres moyens et de comprendre qu’il est par moment nécessaire d’accepter l’échec et de vous laisser aller. Pour celles d’entre vous qui ont un homme dans leur vie, sachez que votre conjoint est supposé être là pour vous soutenir, vous apporter son aide et alléger quelques fardeaux lorsqu’ils sont trop lourds à porter. Beaucoup d’hommes se retrouvent frustrés face à des femmes qui refusent formellement toute tentative de support ou de soutien. Il existe une différence notoire entre dépendre entièrement d’un homme et assumer seule ce que vous pourriez partager avec un partenaire de vie aimant, attentionné et préoccupé par votre bien-être.

Les femmes qui souffrent du syndrome de la femme forte et indépendante sont en réalité des passionnés, des amoureuses de l’amour et des âmes sensibles à la recherche d’une affection réprimée. Vous en avez besoin mais ne supportez pas cette idée, alors, vous faites tout ce qui est en votre pouvoir pour la refouler, la réfréner et la dissimuler. Ce sentiment enterré vous brûle de l’intérieur et le rôle que vous vous imposez vous esquinte peu à peu. Difficile de reconnaître que vous avez un problème, mais l’équilibre n’est atteint que lorsqu’on arrive à faire la jonction complexe entre nos forces et nos faiblesses, nos qualités et nos défauts.

Vous n’êtes pas comme les autres femmes

Comment réagissez-vous lorsqu’une personne commence une phrase par : « Vous, les femmes… » ? Vous trouvez cela répugnant d’être mise dans le même « bain » que toutes les autres femmes, parce qu’inconsciemment vous pensez qu’une femme est forcément faible, fragile, sensible et dépendante et que vous n’êtes rien de tout cela. Toute votre vie, on vous a répété que vous deviez être forte dans ce monde de brutes, que c’était la seule option possible pour réussir, réaliser vos rêves, revendiquer votre présence et vous faire respecter dans cette société patriarcale, machiste et misogyne.

Vous avez par conséquent bâti un mur protecteur autour de vous, empêchant les autres de vous atteindre. De cette manière, vous vous protégez de la cruauté humaine, des déceptions et autres drames, mais cela vous empêche surtout d’établir des relations intimes et de partager des émotions et des sentiments qui sont finalement tout aussi essentiels à votre épanouissement personnel. En fait, vous êtes particulièrement vulnérable et ce bouclier protecteur est le seul moyen pour vous de ne pas ébranler votre égo.

Comment détruire cette barrière émotionnelle ?

La première chose à faire est de demander à un proche, une personne à qui vous faîtes confiance et avec laquelle vous vous sentez en sécurité de vous donner son avis sur la question. Vous aurez certainement beaucoup de mal à accepter la critique, aussi constructive qu’elle puisse être, mais prenez du recul et écoutez patiemment et amicalement.

Ensuite apprenez à déléguer. Confiez une tâche relativement importante à quelqu’un d’autre et lorsque la personne aura fait ce que vous lui aurez demandé, félicitez-la et dites-lui à quel point vous avez apprécié son aide. La reconnaissance est une étape importante vers le chemin de l’acceptation.

Acceptez les conseils lorsqu’ils sont pertinents, même si vous n’envisagez pas de les appliquer. Lorsqu’on vous donne un conseil, c’est uniquement dans l’intention de vous aider et non dans le but de vous suggérer que vous faites les mauvais choix.

Lire aussi Salma Hayek est qualifié de « plus belle femme du monde » après avoir partagé une photo sur Instagram : découvrez-là

Contenus sponsorisés