C’est ce qui arrive à votre corps lorsque vous détestez votre travail

On dit souvent que le travail c’est la santé ! Pourtant dans certains cas, quand le travail est détesté, il peut causer l’effet contraire. Car lorsqu’on n’est pas épanoui professionnellement, cela génère du stress et qui dit stress, dit maladies psychosomatiques, mal-être et dépression. Ce constat a été relayé par nos confrères du Huffpost. Et si on demande à des milliers de gens qui travaillent, leurs sentiments sur leur vie professionnelle, ils répondront qu’ils sont stressés au quotidien et qu’ils ne sont pas rémunérés comme ils le méritent.

Selon Jivan Dempsey, psychologue, le surmenage est devenu une culture dans une société nourrie par la technologie et l’être humain en est devenu une victime. De ce fait, la détente est devenue une denrée rare chez tout employé ; le stress étant son quotidien.

Quelles sont les répercussions du stress sur la santé ?

Le stress lorsqu’il devient chronique, a un impact négatif sur la santé et peut générer plusieurs maux comme :

  • L’insomnie

En effet, lorsque ça va mal au travail, on a tendance à faire des cauchemars ou encore à tarder à retrouver le sommeil. L’insomnie ne tarde pas à pointer son nez pour accentuer davantage notre nervosité et notre irritabilité.

  • Douleurs au niveau des muscles

Le stress génère souvent des douleurs musculaires, en ayant l’impression d’avoir un poids lourd sur les épaules. On contracte inconsciemment nos muscles et ceci génère une pression et des douleurs que ne peuvent être éliminées qu’en étant détendu.

  • Hypertension artérielle

Le stress est l’un des principaux facteurs de l’hypertension artérielle. D’après une étude, le stress psychologique, notamment causé par le travail, induit le risque d’hypertension artérielle.

  • Risque de maladies cardiovasculaires

Une anxiété accrue et chronique peut entrainer un risque de maladies cardiovasculaires cérébrales. Plusieurs études ont élaboré le lien entre le stress du travail et le risques des maladies cardiovasculaires, bien que d’autres recherches soient nécessaires pour établir un vrai lien de cause à effet.

  • Système immunitaire défaillant

Il est prouvé dans une étude, que le stress nuit au système immunitaire et à la santé en général car il y a une interaction entre le système nerveux central et le système immunitaire via le système endocrinien. Ainsi, le dérèglement immunitaire engendré par le stress peut induire des changements importants au niveau de la santé du corps.

  • Fatigue chronique

Il s’agit d’une fatigue continue empêchant toute personne qui en souffre de récupérer son énergie et de mener une vie normale.

D’où provient l’état de lassitude au travail ?

Il est important de faire une réflexion en la matière afin de déceler la source du problème. Si vous ressentez constamment de la colère ou de la frustration au travail, ceci pourrait s’expliquer par le fait que vous n’aimez pas, soit le travail que vous effectuez, l’ambiance du travail, votre patron ou encore votre faible rémunération, ce qui peut entrainer à la longue une lassitude ou une démotivation.
Et dans certaines situations délicates où la démission n’est pas toujours la bonne décision à prendre, il existe des moyens de diminuer l’état de stress afin de pouvoir faire profil bas et se replier pour mieux réfléchir et prendre les décisions les plus adéquates.

Que faut-il faire ?

Dans un article paru dans l’express.fr, Hélène Montaigu, coach du travail, propose une démarche qui permet de faire le point sur la situation professionnelle.

  • Il est important en premier lieu, de reconnaitre la vraie cause de son mal-être au travail et d’en prendre conscience.
  • Se consacrer des moments de plaisir pour se détendre afin de pouvoir faire une autoanalyse correcte.
  • Faire une description du poste et essayer d’analyser les raisons de l’acceptation du job et de peser le pour et le contre du métier que vous exercez.
  • Essayer d’analyser les échecs et les succès rencontrés et de savoir quelles en étaient les causes. Il s’agit d’essayer de savoir si vous y êtes pour quelque chose.
  • Essayer de noter vos qualités professionnelles et pourquoi pas contacter des sociétés de recrutement pour reconnaitre votre vraie valeur sur le marché.
  • S’accorder un petit moment chaque jour pour faire le point sur sa journée concernant son comportement et son rendement. Prenez le temps pour réfléchir sur le moyen de corriger certaines erreurs professionnelles avant de prendre une décision finale.
  • Il se peut qu’après cette analyse vous vous rendiez compte que vous n’avez pas vraiment envie de quitter la société mais d’évoluer autrement. Aussi, il est important de proposer à votre hiérarchie de nouveaux projets, ou un changement de poste. Cet autodiagnostic vous permettra, quelle que soit votre décision, de vous mettre dans une énergie positive.

Autres alternatives

Il est conseillé de pratiquer la méditation de pleine conscience, utilisée par plusieurs coachs d’entreprises et de psychothérapeutes. C’est une technique de relaxation qui permet de libérer son angoisse ainsi que sa colère pour retrouver un esprit calme et détendu.
Il s’agit de s’asseoir seul, dans le calme pendant 15 à 30 minutes et de faire de grandes respirations tout en prenant conscience des émotions négatives, de les ressentir puis de les relâcher et de les laisser partir. Avec de la pratique quotidienne, un sentiment de calme et de plénitude s’installera pour vous aider à affronter vos challenges de tous les jours.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close