Ces deux petites filles de 11 ans se suicident après avoir subi des harcèlements à l’école

Les parents au cœur brisé de deux meilleures amies de 11 ans ont révélé que leurs filles se sont suicidées à quelques mois d'intervalle à cause des intimidations qu’elles subissaient toutes les deux au sein de l’école. Les rapports indiquent que les deux filles avaient des sentiments l’une pour l’autre et tentaient de comprendre leur sexualité. Voici les détails de cette histoire tragique qui a été relayée par The Mirror.

Madissen Foxx Paulsen est décédée en décembre 2017, après avoir mis fin à sa vie en utilisant le pistolet de son père, à son domicile dans le Dakota du Nord. Deux mois après sa mort, sa meilleure amie Sophia Leaf Abrahamson a été retrouvée morte par pendaison chez elle.

Ces deux petites filles de 11 ans se suicident après avoir subi des harcèlements à l’école

Madissen Paulsen (à gauche) et Sophie Leaf-Abrahamson sont décédées à quelques mois d’intervalle

Les parents de Madissen et de Sophia, Angela Leaf, 33 ans, et Shane Paulsen, 46 ans, ont déclaré au Daily Mail qu’ils avaient appris après la mort de leurs filles qu’elles avaient été victimes d’intimidation à la Central Middle School.

« Je ne savais pas qu’il y avait le moindre problème jusqu’à ce que je sois réveillé par un coup de feu le 2 décembre », a déclaré Shane, le papa de Madissen. « Je pensais que mon enfant était heureuse et en bonne santé. A l’école elle était excellente, et elle a remporté le prix de la citoyenneté américaine. Je n’ai pas d’autres enfants, je suis un père célibataire. Nous avons perdu la mère de Madissen, Ravanah, à cause de l’héroïne. Je vis toujours dans le même appartement où elle s’est suicidée, alors je ne rentre pas souvent à la maison. »

Selon Shane, Madissen était tout pour lui. Elle était heureuse et il en est convaincu. Elle et Sophia seraient devenues amies en cinquième année et étaient presque inséparables depuis.

Ces deux petites filles de 11 ans se suicident après avoir subi des harcèlements à l’école

Madissen et son père Shane

De son côté, Angela a déclaré : « Sophia avait une personnalité radieuse qu’elle a eu de mon père, elle était exactement comme lui. Elle adorait le plein air et la neige. Pendant l’été, elle nageait ou allait à la pêche. Je n’ai jamais eu l’impression ou le sentiment que quelque chose la gênait, elle était toujours souriante. »

Les deux parents pensent que leurs filles avaient peut-être eu du mal avec leur sexualité, comme Sophia avait dit un jour à sa mère : « Je pense que j’aime les filles. »

« Elle m’a demandé si j’étais dégoûtée et je lui ai rappelée que ma sœur qui était aussi ma meilleure amie est bisexuelle. Je l’ai rassurée et lui ai expliquée que je ne la jugerai pas parce qu’elle est ma fille », a déclaré Angela.

Ces deux petites filles de 11 ans se suicident après avoir subi des harcèlements à l’école

Comment lutter contre l’intimidation à l’école ?

L’intimidation à l’école peut affecter votre enfant de plusieurs manières. Cela a non seulement un impact négatif sur l’environnement social, mais crée également un climat de peur chez les enfants. Les écoles, cependant, ne peuvent pas régler le problème à elles seules. Prévenir l’intimidation requiert également votre implication.

Parlez à vos enfants

Bien que les recherches suggèrent que les parents sont souvent les derniers à savoir quand leur enfant est victime d’intimidation, vous pouvez briser cette tendance en encourageant régulièrement vos enfants à vous parler de leur vie sociale.

Signes avant-coureurs

Dans la plupart des cas, les enfants qui se font intimider ne le disent pas. En conséquence, vous devez être en mesure de reconnaître les signes possibles d’intimidation de votre enfant :

·            Se plaindre de maux d’estomac

·            Eviter les activités scolaires

·            Changement d’humeur, d’habitudes alimentaires et d’hygiène

·            Peur et angoisse, insomnie, stress, manque de concentration…

Instaurez des habitudes saines

Il est très important d’instaurer un état d’esprit anti-intimidation. Mais cela ne se limite pas à apprendre à votre enfant à ne pas frapper, pousser ou taquiner d’autres enfants.

Les enfants devraient apprendre que critiquer, porter des jugements, faire des blagues blessantes et propager des rumeurs sont également malsains et constituent de l’intimidation.

Il est important de bien comprendre comment l’intimidation est gérée à l’école de votre enfant. Vous saurez non seulement quelle personne appeler en cas de problème, mais vous aurez également des attentes claires quant à la manière de gérer la situation.

Aidez votre enfant à développer sa confiance en soi

Encouragez votre enfant à pratiquer toute activité qui renforce sa confiance en soi. Un enfant confiant ne se laissera pas intimider. 

Contenus sponsorisés

Loading...

Plus d'articles

Close
Close