Les cellules cancéreuses détestent ces 6 aliments. C’est le moment de commencer à les consommer !

Les cellules cancéreuses détestent ces 6 aliments. C’est le moment de commencer à les consommer !


Les cellules cancéreuses détestent ces 6 aliments

Si certains aliments sont connus pour être mauvais pour la santé, d’autres ont des effets très bénéfiques sur notre corps. En lui apportant les nutriments dont il a besoin, ils assurent son bon fonctionnement et peuvent même aider à prévenir différentes maladies, comme le cancer. Découvrez dans cet article les aliments à privilégier pour prévenir le cancer et inhiber la prolifération des cellules cancéreuses.

Les 6  aliments anti-cancer :

1 – Carottes : 

Selon une étude menée sur 120 000 femmes, consommer entre 2 et 4 portions de carottes par semaine diminue de 40% le risque du cancer du poumon, tandis que 5 portions ou plus par semaine, réduisent le risque de 60%.
Les effets anti-cancer de la carotte reviennent principalement aux caroténoïdes qu’elle contient, notamment le bêta-carotène. Ce dernier a une puissante propriété antioxydante, et neutralise les radicaux libres, prévenant ainsi le cancer.

2 – Haricots secs:

Les haricots secs dans toutes leurs variétés font partie de la famille des légumineuses. Plusieurs études ont souligné que la consommation régulière de légumineuses était liée à des risques moins importants du cancer colorectal.
Les antioxydants que contiennent les haricots secs notamment, les anthocyanines (présents dans les haricots rouges et noirs surtout) et la saponine, sont responsables de cette action préventive du cancer. Selon des études in vitro menées sur des animaux, les saponines permettent de prévenir différents types de cancers.

3 – les légumes crucifères :

Différentes études épidémiologiques ont démontré que la consommation régulière de légumes crucifères comme le chou, le brocoli, les choux de Bruxelles…, peut aider à prévenir certains cancers comme le cancer du poumon, des reins (chez les femmes) et des ovaires.
Le chou plus particulièrement, possède de puissantes vertus anti-cancer. Consommé à raison d’une portion par semaine, au moins, il permet de réduire les risques de différents types de cancer, notamment du pancréas et des poumons, mais aussi de limiter la prolifération de certaines cellules cancéreuses. Des effets qu’il doit principalement aux antioxydants qu’il renferme :

  • Les composés phénoliques réduisent la croissance des cellules cancéreuses, selon des études in vitro
  • Les flavonoïdes (cyanidine présente dans le chou rouge) réduisent la formation des tumeurs et diminuent le développement des cellules cancéreuses

4 – L’ail :

Selon une étude menée par des chercheurs du Centre provincial de Jiangsu en Chine, la consommation régulière de l’ail cru peut diminuer les risques du cancer du poumon.
Les scientifiques on étudié les habitudes alimentaires ainsi que le mode de vie de plus de 1 400 personnes souffrant du cancer du poumon et de 4 500 personnes saines. Ils ont conclu que les patients qui consomment de l’ail cru au moins deux fois par semaine, ont moins de risques de développer un cancer du poumon, même s’ils sont fumeurs.
Une autre étude menée par l’Université d’Australie du Sud a aussi démontré que l’ail permet de réduire le risque de tumeurs de l’intestin de 30 %. Un effet dû à l’allicine, son principe actif. L’ail chasse les molécules carcinogènes du foie et du côlon, qui peuvent provoquer un cancer, en agissant sur quelques enzymes. Il permet aussi de prévenir le cancer de l’estomac et du col de l’utérus, parce qu’il permet au foie de désintégrer ces molécules et de s’en débarrasser.

5 – Raisins :

Les raisins sont très riches en flavonoïdes, des substances aux pouvoirs antioxydants et qui permettent de prévenir l’apparition de certains cancers, en empêchant l’activité d’une enzyme essentielle à la survivance des cellules cancéreuses. L’effet anti cancer du raisin revient aussi au resvératrol, présent dans la peau de raisin. 
Par ailleurs, le jus de raisin a également prouvé son efficacité pour protéger contre le cancer. Selon une étude menée sur des rats, l’administration du jus de raisin a permis de diminuer la prolifération des cellules cancéreuses au niveau de la glande mammaire et de réduire le poids des tumeurs.
Le jus de raisin rouge, plus particulièrement, protège contre les cancers du côlon et des globules blancs, selon des études in vitro. 

6 – Vitamine D :

Différentes études scientifiques ont démontré que la vitamine D serait capable de réduire les risques de certains cancers, notamment colorectal et du sein.

D’après une étude menée par l’Inserm, les femmes qui ont des niveaux élevés de vitamine D dans le sang ont un risque plus réduit de 25 % de développer un cancer du sein.


Loading...