x

6 habitudes quotidiennes qui peuvent être cancérigènes

Considéré comme la maladie du siècle, le cancer est responsable du décès d’un grand nombre de personnes à travers le monde. Ses causes sont diverses : une alimentation riche en aliments transformés, un mode de vie malsain, le tabagisme, une exposition prolongée aux substances chimiques, etc. Mais il existe des éléments qui augmentent considérablement le risque de développer un cancer et dont on ne parle que très peu. Explications.

Nous avons l’habitude de consommer ou d’utiliser certains produits au quotidien, sans prendre le temps de nous demander s’ils ont des effets néfastes sur notre santé. Pour mieux comprendre le danger auquel nous nous exposons, voici 10 grandes causes du cancer dont on ne parle pas assez.

6 habitudes quotidiennes qui peuvent être cancérigènes

  1. Les facteurs de croissance présents dans le lait de vache

Les facteurs de croissance contenus dans le lait de vache sont très bénéfiques pour le veau, car ils contribuent à la constitution de ses muscles, de ses os, etc. En comparaison avec le lait maternel, le lait de vache contient sept facteurs de croissance alors que le deuxième n’en contient que trois. Dans ce sens, le site Passeport Santé a rapporté que le professeur joyeux, sur la base d’un rapport mené par l’ANSES, avait fait une « brillante » analyse concernant les facteurs de croissance présents dans lait de vache. Ces derniers étant, selon le professeur, responsables de la prolifération des tumeurs.

  1. Les radiographies

Grâce aux rayons X, les radiographies permettent de réaliser une image diagnostique du corps humain. Il s’avère néanmoins qu’une exposition répétée à ces rayonnements puisse provoquer des effets indésirables. En effet, le professeur Hubert Ducoulepointe, responsable du groupe radioprotection de la SFR, a expliqué à nos confrères du Figaro que bien que les effets secondaires des rayonnements à faible dose soient encore méconnus, ils peuvent parfois survenir bien après l’exposition. Une affirmation qu’il nuance tout de même en expliquant qu’il n’existait aucune preuve scientifique démontrant que les examens d’imagerie pouvaient être à l’origine de cancers.

  1. L’aluminium dans les déodorants et les anti-transpirants

Bien que la science n’ait pas encore réussi à établir un lien direct entre les déodorants et le cancer, le National Cancer Institute, indique que plusieurs recherchent suggèrent que les anti-transpirants contenant de l’aluminium peuvent avoir les mêmes effets que ceux de l’ostéogène, une hormone suspectée de favoriser la croissance des cellules cancéreuses du sein. Ainsi, à cause des nombreux composés chimiques dont regorgent ces produits, il est préférable de se tourner vers des alternatives naturelles. Le citron par exemple, est un excellent moyen de vous débarrasser des odeurs de transpiration sans prendre le risque de nuire à votre santé.

  1. Les produits cosmétiques toxiques

Nous enduisons souvent notre peau de produits cosmétiques, ignorant que ceux-ci sont remplis de produits chimiques nuisibles pour notre peau et notre santé. L’association Que choisir a ainsi dressé une liste de substances toxiques contenues dans les produits cosmétiques auxquelles il est important de prêter attention avant de passer à la caisse. En effet, toujours selon l’association, il suffit de retourner votre flacon pour découvrir certains composés sibyllins qui pourraient favoriser le développement des cellules cancéreuses. C’est notamment le cas de l’aluminium powder, du BHT ou encore du BHA.

  1. Certains médicaments

Après la polémique autour du valsartan, médicament contre l’hypertension accusé de favoriser le développement du cancer, l’ANSM a pointé du doigt un autre médicament suspecté de contenir des substances cancérigènes. Il s’agit cette fois de l’ibersatan, un autre médicament contre l’hypertension. Toutefois, il est nécessaire de rappeler qu’à ce stade, le risque de cancer n’est encore qu’hypothétique.

  1. Les aliments ultra-transformés

Selon l’INSERM, il existerait un lien entre la consommation d’aliments « ultra-transformés » et le risque de développer un cancer. En effet, une étude menée de par des chercheurs de l’Inserm, l’Inra et de l’Université Paris 13 a révélé qu’une augmentation de 10% de la consommation d’aliments ultra-transformés était associée à une augmentation proportionnelle des risques de développer un cancer. Ainsi, pour préserver votre santé, rien de tel que le fait maison, dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée.

Contenus sponsorisés
Loading...