Ce thé combat la fibromyalgie, la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Hashimoto et la sclérose en plaques


Ce thé combat la fibromyalgie, la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Hashimoto et la sclérose en plaques

Grâce à son goût distinctif, le thym est un aliment de base dans nos cuisines. Réputé pour ses qualités médicinales depuis des siècles, les anciens Égyptiens l'utilisaient dans leurs pratiques d'embaumement tandis que les Grecs l'utilisaient comme encens. Mais saviez-vous que le thym peut aussi traiter de nombreuses affections ?

Le thym est une herbe de la famille de la menthe. Le thymol, qui est le principal composant du thym, fait partie d’une classe de composés naturels appelés biocides. Ce sont des substances qui peuvent détruire des organismes nuisibles, tels que des bactéries infectieuses selon un article de Medical News Today.

Les bienfaits du thym

Le thym permet de prévenir et de réduire les symptômes de la fibromyalgie, la polyarthrite rhumatoïde ainsi que la sclérose en plaques grâce à ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et à son effet relaxant pour les muscles. Mais ce n’est pas tout, le thym est également efficace pour lutter contre les bactéries et soulager de nombreux maux.

Le thym était souvent mélangé à parts égales avec de la lavande et répandu sur les sols des églises au Moyen Âge pour éliminer les odeurs indésirables. Cette association offre de nombreux bienfaits. Son efficacité a été prouvé dans une étude du Département de microbiologie médicale et sanitaire de l’Université de médecine de Lodz en Pologne. Les chercheurs ont étudié 120 souches de bactéries isolées provenant de patients présentant des infections de la cavité buccale, des voies respiratoires, des voies génito-urinaires et en milieu hospitalier. En conclusion, l’huile de thym a démontré une bonne efficacité contre les souches de bactéries testées et résistantes aux antibiotiques. 

L’huile essentielle de thym, obtenue à partir de ses feuilles, est souvent utilisée comme remède naturel contre la toux. Dans une étude, une combinaison de feuilles de thym et de lierre a permis de soulager la toux et d’autres symptômes de bronchite aiguë.

Une étude réalisée au département de médecine de l’université Nova de Lisbonne, au Portugal, a révélé que des extraits de thym mastichinapourraient avoir un effet protecteur contre les cancers du côlon.

Des chercheurs de l’Université de Belgrade, en Serbie, ont découvert qu’un extrait aqueux obtenu à partir de thym sauvage réduisait la pression artérielle lors de tests sur des rats. Les rats réagissent à l’hypertension de la même manière que les humains, de sorte que les résultats pourraient avoir des conséquences pour l’homme. Cependant, davantage de tests sont nécessaires pour que les données soient significatives.

Des chercheurs de l’Université de Turin, en Italie, ont constaté que l’huile essentielle de thym améliorait considérablement la destruction du champignon C. albicans dans le corps humain. Ce champignon est une cause fréquente d’infections à levures de la bouche et du vagin, une affection récurrente appelée muguet.

Que contient le thym ?

Les huiles essentielles volatiles contenues dans le thym ont des propriétés antirhumatismales, antiparasitaires, antivirales et antifongiques. Ces composantes peuvent aider de manière significative à réduire la charge virale dans le corps, chose qui est importante dans le traitement des maladies chroniques, notamment la fibromyalgie, la thyroïdite, la polyarthrite rhumatoïde, et plus encore.

Le thym regorge de vitamines et de minéraux. Il est riche en potassium, en fer et en calcium, qui contribuent tous à la régulation de la pression artérielle, à la formation adéquate des globules rouges et à la distribution des antioxydants dans le corps. Il est riche en vitamines du complexe B, en vitamines A et C et en acide folique. Le thym contient une variété de bioflavonoïdes importants et d’huiles volatiles, notamment le thymol. Le thymol est une huile essentielle qui possède des propriétés antioxydantes très puissantes.

Comment préparer du thé de thym ?

Mettez du thym dans votre théière,  environ 1 cuillère à thé d’herbes séchées par tasse d’eau. Pour les herbes fraîches, vous pouvez en ajouter plus. Versez-y de l’eau qui vient de bouillir. Laissez infuser environ 5 minutes puis filtrez et buvez votre thé au thym.

Vous pouvez consommer ce thé de façon quotidienne pour diminuer vos douleurs chroniques. 

Mises en garde

Certaines personnes peuvent être allergiques aux plantes de la famille des lamiacées. Chez d’autres, la consommation du thym peut causer des troubles du système digestif. 

Si vous êtes sous traitement spécifique pour le sang ou avez subi une chirurgie, évitez de consommer du thym car il contient une quantité importante de vitamine K et peut augmenter les saignements. En cas de doutes, demandez conseil à votre médecin traitant.