x

Ce sportif en parfaite santé se bat pour rester en vie après avoir été infecté par le nouveau coronavirus

Dans l’inconscient collectif, une idée est prédominante : celle selon laquelle seules les personnes vulnérables peuvent être contaminées par le coronavirus. Pourtant, rien n’est moins sûr puisque des personnes sans condition médicale peuvent également contracter cette maladie qui hante tous les esprits. Cet homme britannique en est l’exemple fait chair. Sa femme avertit que nous ne sommes pas « invincibles » contre cette menace et livre un témoignage bouleversant. Ce récit d’une contamination qui peut paraître improbable nous est relayé par nos confrères du site The Daily Mail.

Pour de nombreuses personnes, le coronavirus ne peut contaminer que des des malades ou des personnes âgées. Pourtant, il s’agit d’une idée reçue qu’il est capital de démonter. Nul n’est à l’abri contre la maladie de Wuhan qui a déferlé sur le monde entier, d’où l’appellation de pandémie. Cet homme en témoigne puisqu’à 40 seulement, il mène un combat sans relâche contre le COVID 19. Aujourd’hui, il tient à lancer l’alerte sur une maladie aveugle de tous les âges, les systèmes immunitaires ou les maladies métaboliques.

daniel schuchman

Un adepte du cyclisme

Si l’on a tendance à penser que les sportifs sont exemptés du risque de contamination par le coronavirus, cette histoire prouve l’opposé. Et pour cause, Daniel Schuchman, un quarantenaire a été contaminé. L’homme est actuellement entre la vie et la mort dans un hôpital londonien. Aujourd’hui, il supplie les plus jeunes de « comprendre qu’ils ne sont pas invincibles » et surtout pas face au risque du COVID 19. Des propos inquiétants quand on songe que la majorité pense que les personnes les plus vulnérables sont exclusivement en danger.

daniel hospital

Se battre pour survivre

Le cas de Daniel est sévère en raison de son état très inquiétant. Et pour cause, le patient peut à peine marcher ou parler. Après avoir décelé les premiers signes, l’homme de 40 ans a été hospitalisé 3 jours plus tard au service d’urgence et placé sous assistance respiratoire.

daniel masque a respiration

Des soins intensifs lui ont été administrés pendant sept jours en continu, laissant inquiets ses quatre enfants et son épouse. Elle témoigne : « Il y a un visage et un nom derrière toutes les statistiques. Ne pensez pas que vous serez épargné. Etre en bonne santé n’est pas une échappatoire. » Une mise en garde bienvenue à l’heure où cette idée prédomine.

daniel famille

« Il était l’ombre de lui-même »

La femme de Daniel était aux premières loges pour observer la sévérité du cas de son mari. Elle raconte que ce dernier parcourait des kilomètres tous les dimanches et n’avait aucune maladie. « Il a eu de la fièvre et je l’entendais tousser tout le temps » a-t-elle déclaré. Puis d’ajouter : « Mon mari était robuste. Aujourd’hui, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Il était bloqué sur sa chaise et ne pouvait même pas lever le menton »  Sa compagne explique également qu’il est vital de prendre le coronavirus au sérieux peu importe notre condition de santé, notre poids ou notre âge. Un témoignage salutaire quand l’imaginaire collectif imagine que le coronavirus ne touche que certaines tranches de la population.

daniel en vacance

famille de daniel

Un virus invisible

A la symptomatologie du coronavirus, la femme donne des explications détaillées. « Vous êtes contagieux avant d’avoir tous les signes. Cette maladie est invisible. […] J’invite les personnes du monde entier à rester dans leurs maisons » Avant de continuer : « Cela m’a pris vingt minutes de conduire mon époux aux toilettes et je ne pouvais le faire sortir. C’est à ce moment là seulement que j’ai su qu’il s’agissait d’une urgence ». Un récit affolant qui démonte l’idée selon laquelle le COVID 19 est déclaré aux débuts des symptômes.

daniel et sa famille

Quels sont les symptômes du coronavirus ?

Pour agir rapidement et se prémunir contre le risque inhérent à cette pandémie, il est capital d’être au fait des symptômes. Parmi eux, une perte du goût et de l’odorat, une toux sèche, une fièvre, des douleurs musculaires ou encore une détresse respiratoire. En présence de symptômes sévères chez vous ou vos proches, contactez immédiatement le Samu. Si les symptômes sont légers, il est désormais recommandé de contacter son médecin traitant, et non le 15.

Contenus sponsorisés
Loading...