x

Ce sont les organes affectés par le coronavirus chez 70% des patients asymptomatiques

Menaçant l’ensemble des habitants de la planète depuis plus de dix mois, le coronavirus a déjà entraîné plus de 1,2 million de décès. La maladie peut s’attaquer au corps de manière imprévisible et causer des symptômes plus ou moins importants. Selon une chercheuse citée par le média espagnol El Confidencial, les personnes asymptomatiques ne sont pas à l’abri de dommages touchant leurs organes. Explications.

Toux, fièvre, fatigue exacerbée, courbatures ou encore  perte du goût et/ou de l’odorat, les symptômes du Covid-19 sont désormais connus de tous. Alors que de nombreuses personnes sont asymptomatiques et vivent la maladie de manière silencieuse,  Sonia Villapol, chercheuse au Texas Medical Center à Houston explique au média El Confidencial  qu’une atteinte des organes n’est pas impossible chez ces derniers.

Les asymptomatiques ne sont pas exempts de répercussions

Certaines personnes peuvent guérir de l’infection par le coronavirus et présenter des séquelles sur le long terme. Parfois, il s’agit de jeunes patients, qui ne manifestent que peu voire pas de symptômes, et qui subissent pourtant des dommages physiques non négligeables. Sonia Villapol, participe activement aux recherches scientifiques autour du nouveau coronavirus. Elle s’est également interessée de près au cas des patients asymptomatiques, qui continuaient à présenter des signes cliniques plusieurs semaines après leur guérison.

“Beaucoup de gens ne comprennent pas pourquoi il est important de se protéger contre le Covid-19. Pourtant, de nombreux jeunes asymptomatiques ou qui ont eu peu de symptômes, ont découvert, des mois plus tard, des effets secondaires. 70% des personnes rétablies ont des séquelles à long terme”, affirme-t-elle.

Cette allégation fait suite à une alerte lancée par le directeur général de l’OMS il y’a quelques mois. En effet, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus avait déjà mentionné la condition des personnes qui souffrent pendant plusieurs semaines des symptômes liés à l’infection, comme le cite LCI.

“Le mois dernier, ma collègue, la Dre Maria Van Kerkhove, a contacté les membres d’un groupe dont le nom est ‘Long Covid SOS’ qui représente des patients subissant un Covid-19 avec des effets à long terme”, a-t-il déclaré lors d’un point de presse le 21 août 2020.

Comme l’explique le média français dans un autre article, ces séquelles peuvent survenir chez des jeunes, sportifs et en bonne santé. Ils peuvent souffrir de troubles pulmonaires, cardiaques ou encore neurologiques, et ce, pendant une longue période. En sus, ils se sentent souvent incompris et peuvent avoir du mal à justifier leur détresse. Parfois même, ces patients refont le test et sont surpris de voir qu’il est négatif malgré leur condition. Bien que les spécialistes aient pris conscience de cette réalité, de nombreuses interrogations persistent autour de ce problème.

Quels sont les organes touchés chez les patients asymptomatiques ?

Bien qu’il soit encore difficile de répondre à cette question avec certitude, certains experts apportent des éléments de réponse pour lever le voile sur cette maladie. Selon Sonia Villapol, dont les observations ont également été relayées par un article de Medisite, les principaux organes susceptibles d’être endommagés par le coronavirus chez les cas “bénins” sont :

Les poumons

Les patients asymptomatiques peuvent présenter des lésions pulmonaires, même s’ils ne souffrent ni de toux, ni de difficultés respiratoires durant leur période d’infection. Ces lésions, que l’on détecte grâce à un scanner, apparaissent généralement en verre dépoli et peuvent être plus ou moins importantes, comme l’avaient révélés le Dr Eric Topol, fondateur et directeur du Scripps Translational Research Institute et son collègue, Daniel P. Oran au magazine WebMD en août. Les deux scientifiques avaient d’ailleurs publié un rapport soulignant que l’absence de symptômes dus au Covid-19 ne signifie pas forcément l’absence de dommages dans l’organisme.

Le cerveau

Pour Sonia Villapol, certaines personnes asymptomatiques pourraient également souffrir de dommages au cerveau. Cela serait dû aux particules virales qui s’attaquent à la couche protégeant nos terminaisons nerveuses et qui sont susceptibles d’avoir un impact sur la matière grise. 

Le coeur

Toujours selon la chercheuse, même les personnes qui étaient en bonne santé avant d’être contaminées par le coronavirus peuvent voir apparaître des lésions dans le muscle cardiaque. En sus, cela pourrait également mener à une insuffisance cardiaque chez les personnes qui ne souffrent pas de détresse respiratoire.

Les conseils clés pour ralentir l’épidémie

Pour se protéger de la maladie et protéger ses proches, il est plus que jamais nécessaire de respecter certains gestes:

  • Lavez-vous les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, ou du gel hydroalcoolique ;
  • Toussez et éternuez dans le pli du coude ou dans un mouchoir jetable ;
  • Utilisez le même mouchoir une seule fois et jetez-le immédiatement dans une poubelle fermée ;
  • Ne vous touchez pas les yeux, le nez ou la bouche au risque de transporter le virus de vos mains à votre visage ;
  • Respectez une distance physique d’au moins un mètre avec les autres.
Contenus sponsorisés
Loading...