Ce remède au citron et à l’ail soulage la douleur du nerf sciatique en un temps record

Ce remède au citron et à l’ail soulage la douleur du nerf sciatique en un temps record


Le nerf sciatique est le nerf le plus long et le plus gros du corps humain. S’étendant des lombaires jusqu’aux pieds en passant par l’arrière de la jambe, il ne fait aucun doute que toute douleur s’y rapportant peut facilement devenir insupportable si elle demeure non traitée. Il s’agit généralement de la sciatique qui déclenche une souffrance aigüe au niveau des membres inférieurs. Ceux qui l’ont déjà subie le savent : c’est un véritable handicap au quotidien. Pour cela, le site So Yummy aux 39 millions de followers nous révèle une astuce de grand-mère à ne pas manquer : le lait à l’ail.

Initialement publié sur la page GarlicMatters, le lait à l’ail gagne en popularité et semble présenter de nombreuses vertus, notamment lorsqu’il s’agit de douleurs sciatiques. Grâce aux ingrédients qu’il contient, ce mélange agit de manière efficace sur l’organisme en réduisant les sensations douloureuses, comme l’explique la plateforme So Yummy.

Pour préparer ce remède contre la sciatique, vous aurez besoin de :

  • 1 tasse de lait de riz ou de lait d’amande
  • 3 cuillères à café de curcuma
  • 1/2 cuillère à café de miel
  • 5 gousses d’ail
  • 1 Cc de jus de citron

Conseils de préparation

  1. Dans un premier temps, lavez et épluchez vos gousses d’ail. Une fois prêtes, écrasez-les et réservez pendant 15 minutes.
  2. Une fois cette période passée, mixez-les dans un robot-mixeur. Ajoutez le curcuma, le lait de riz et mélangez le tout une seconde fois.
  3. Enfin, ajoutez du miel pour adoucir le goût de votre préparation et mixez jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Ce remède devra être consommé à raison de deux fois par jour pour éliminer la douleur et retrouver votre mobilité ! Attention, il est crucial de suivre les étapes de manière ordonnée afin de retirer tous les bienfaits de vos ingrédients.

La douleur du nerf sciatique : ce qu’il faut savoir

Lancinante, la douleur du nerf sciatique se déclenche au niveau de la fesse puis se propage douloureusement vers la jambe, la cuisse et enfin le pied. Elle augmente considérablement avec l’effort et peut entraîner de nombreux symptômes qu’il faut communiquer à votre médecin afin d’obtenir un diagnostic précis. Généralement, elle est traitée à l’aide d’antidouleurs, d’anti-inflammatoires, d’infiltrations de cortisone ou grâce au port d’une ceinture lombaire.

Pourquoi ça marche ?

Relayé par des écrits ayurvédiques, le lait à l’ail est un remède traditionnel ancien qui présente une alternative naturelle à de nombreux maux. En effet, l’ail permettrait grâce à son effet anticoagulant de favoriser la circulation sanguine et de maintenir le sang chaud, soulageant ainsi la douleur du nerf sciatique. De plus, il permettrait d’agir en tant qu’antidouleur aux niveaux articulaires, névralgiques et musculaires. Riche en vitamine E, en flavonoïdes et en composés sulfurés qui lui octroient des effets protecteurs sur la santé, il contribue également à la prévention de maladies cardiovasculaires lorsqu’il fait partie d’une alimentation quotidienne.

Surnommé le « safran des indes », le curcuma est une épice dont l’action anti-inflammatoire ne laisse plus place au doute. Validée par la science, celle-ci permettrait de soulager les douleurs articulaires et de combattre les maladies inflammatoires de manière efficace. Elle est d’ailleurs l’ingrédient clé de la boisson connue sous le nom de « lait d’or » aux propriétés anti-antioxydantes et antiseptiques, comme l’explique la naturopathe Laura Azenard.

Conseils pour soulager la douleur du nerf sciatique

Selon Antoine Barrier, chiropracticien spécialisé dans la prise en charge de troubles musculo-squelettiques, il est impératif de prévenir les douleurs sciatiques avant qu’elles ne se manifestent. A cet effet, il est préférable de limiter les contraintes sur la colonne lombaire en évitant la position assise pendant une durée trop longue et de privilégier l’exercice physique associé à des mouvements de renforcement de la sangle abdominale.

Par ailleurs, la pratique du yoga permettrait d’éliminer le stress qui est, lui aussi, un des facteurs de risque de la douleur sciatique. Grâce à un ensemble de postures et d’exercices favorables à la respiration, cette activité vous permettra de détendre et de relaxer vos muscles en douceur.

Mises-en garde

L’ail en grosse quantité est déconseillé avant ou après une procédure chirurgicale en raison de son effet anticoagulant. Il est également déconseillé aux personnes atteintes de porphyrie ou d’anémie. A éviter chez la femme allaitante.

Le curcuma est contre-indiqué en cas d’obstructions et de calculs biliaires.


Loading...

Les + lus