Ce qu’on ne vous dit pas sur le sirop d’agave

Présenté comme un édulcorant sain, le sirop d’agave est probablement l’une des plus grosses arnaques du marketing de l’agro-alimentaire de la dernière décennie ! Il ne s’agit pas d’un produit qui provient directement de l’agave mais qui est le résultat d’un ensemble de procédés chimiques qui peuvent faire beaucoup de dégâts. Zoom sur le sirop d’agave. 

Le sirop d’agave : qu’est-ce que c’est ? 

Présent dans la plupart des grandes surfaces et magasins bios, le sirop d’agave est la star des rayons, couramment consommé dans le monde entier. En effet, il a été présenté comme un produit 100 % naturel et Bio, qui sucre mieux que le sucre, sans aucune incidence sur l’index glycémique des diabétiques! La publicité a porté ses fruits, et résultat : le sirop d’agave coûte cher et on le retrouve dans la composition de nombreux produits de l’alimentation dite Bio et dans les rayons diététiques: jus, biscuits, etc.

Or, ce sirop est loin d’être naturel et bénéfique pour la santé. En réalité, son taux de sucre est équivalent au glucose dans sa forme pure et il est loin de faire du bien aux diabétiques, ni même aux personnes qui souhaitent perdre leurs kilos superflus.

Comment est fabriqué ce sirop ?

L’agave est une plante à la croissance lente, essentiellement cultivée au Mexique et dans d’autres pays au climat similaire. Lorsqu’elle atteint l’âge de 10 ans, on extrait le jus de son cœur, qui pèse entre 30 et 70 kilos, après avoir retiré ses feuilles. La sève est retirée puis chauffée pendant de longues heures afin d’être transformée en « sirop ». Ce dernier est très riche en fructose.

Par ailleurs, les procédées de fabrication de ce sirop varient en modifiant son indice glycémique. Celui-ci peut varier de 55 à 90 (plus que le sucre blanc), et l’étiquette ne fournit pas toujours ce type de renseignement. 

Sirop d’érable et prise de poids

Le sirop d’agave possède une forte teneur en fructose, qui varie entre 70 et 90%, il est donc obtenu de manière artificielle, à travers un processus de raffinement. Lorsqu’il est consommé, il arrive trop rapidement au foie qui se trouve incapable de le transformer en énergie. Ainsi, le corps  le transforme et le stocke sous forme de graisses, ce qui se traduit par une prise de poids.

D’un autre côté, le fructose est naturellement présent dans les fruits, mais n’excède pas une teneur de 6%. Par ailleurs, il est également accompagné d’autres éléments comme les vitamines et minéraux, les enzymes et les fibres qui ralentissent son absorption par le corps et favorisent sa transformation en énergie. 

Une étude réalisée par l’université de Harvard a démontré que le fait de manger des fruits entiers prévient le diabète de type 2, contrairement aux jus de fruits issus de l’agro-alimentaire, qui eux sont particulièrement riches en fructose et faibles en fibres, vitamines, et minéraux , et qui multiplient le risque de diabète.

De plus, le fructose contenu dans les boissons commercialisées va inhiber la leptine, l’hormone responsable de la sensation de satiété. Par conséquent, vous aurez tendance à manger d’avantage et à stocker plus de graisse dite viscérale, qui va se loger dans l’abdomen et qui va augmenter le risque de maladie cardiovasculaires.

Quelles alternatives au sirop d’agave ? 

Selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Investigation, il a été établi que le sirop d’agave, à cause de sa forte concentration en fructose est néfaste pour la santé. Il est donc recommandé de trouver d’autres substituts plus naturels et moins néfastes pour la santé, tels que le miel bio ou la stévia qui sont des édulcorants naturels qui peuvent être consommés même par des  personnes diabétiques, mais avec modération.

Lire aussi Voici la quantité d’eau dont votre corps a besoin pour perdre du poids

Contenus sponsorisés