Ce qui se passe lorsque vous rongez vos ongles

Sommaire

L’onychophagie est la (mauvaise) manie de se ronger les ongles, parfois jusqu’au sang. Une pratique très répandue aussi bien chez les petits que les grands. Au-delà de son aspect inesthétique, elle provoque des infections fongiques de l’ongle.

En outre, se ronger les ongles risque de transmettre les bactéries des mains à la bouche. La partie libre de l’ongle étant très exposée aux saletés et aux microbes. Cette attitude peut également être responsable des problèmes d’alignement des dents.

Certains imputent  l’onychophagie au stress et à l’anxiété. Toutefois, une étude réalisée en mars 2015 par le Journal of Experimental Therapy and Experimental Psychiatry a trouvé d’autres facteurs responsables de cette mauvaise habitude.

Selon cette étude, ce sont les personnes perfectionnistes qui ont tendance à se ronger les ongles le plus souvent. Car les comportements restreints et répétitifs comme se ronger les ongles, sucer son pouce et se tirer les cheveux surviennent lorsque la personne est incapable de se relaxer et d’exécuter ses tâches normalement.

Les perfectionnistes peuvent facilement être frustrés, ils sont impatients, s’ennuient rapidement et ne sont jamais réellement satisfaits de leur travail. Par conséquent, ils développent ces mauvaises habitudes pour dégager leur énergie négative.

Les personnes de tout âge sont concernées par l’onychophagie. Généralement, elle apparaît vers la puberté pour disparaître vers la trentaine.
Pour remédier à cela, certaines personnes mettent du vernis à ongle amer, d’autres optent pour des gants. Or, se ronger les ongles de manière excessive requiert une thérapie.

Dans tous les cas, il faut déterminer ce qui provoque cette habitude. Peu importe si vous êtes perfectionniste, vous avez plus de chance d’arrêter.

Lire aussi Voici ce que représentent les lignes blanches sur vos ongles !

Contenus sponsorisés