Ce qui arrive à votre corps lorsque vous mangez trop de viande rouge

Ce qui arrive à votre corps lorsque vous mangez trop de viande rouge


Aujourd’hui, de nombreuses recherches ont démontré qu’une consommation excessive de viande rouge (boeuf, agneau…) peut constituer un danger pour la santé, en favorisant le développement de nombreuses maladies. Voici les effets indésirables d’une alimentation trop riche en viande rouge.

Les effets indésirables d’une alimentation riche en viande rouge

La viande rouge est une excellente source de fer et de protéines, elle est également riche en matières grasses. Néanmoins, lorsqu’elle est combinée avec des oignons ou des pommes de terre, elle peut devenir dangereuse pour la santé, car le plat devient riche en calories et vous perturbez la capacité de votre organisme à brûler les graisses correctement.

Par ailleurs, la viande rouge ne se digère pas facilement. Il est possible d’avoir des troubles digestifs après avoir mangé un steak au dîner, par exemple. Le fer est le composant qui est responsable de la couleur rouge de la viande. Au fil du temps, lorsqu’il s’accumule dans le corps, le fer peut endommager la muqueuse de l’intestin qui protège l’organisme des virus, des agents pathogènes ou encore des bactéries.

Toutefois, l’organisme est capable de reproduire un nouveau mucus au niveau de la paroi intestinale et les cellules peuvent se reproduire de manière rapide. Malheureusement, cette rapidité peut augmenter les risques de prolifération de cellules cancéreuses.

Comment la viande rouge agit sur l’organisme ?

Selon une étude publiée dans le journal Nature Medicine, il existerait un lien entre une consommation excessive de viande rouge et les problèmes cardiovasculaires. La viande rouge contient une molécule appelée L-carnitine, qui aide à métaboliser les aliments en énergie. Elle est donc importante pour favoriser un bon fonctionnement des muscles, notamment du cœur.

Mais, lorsqu’elle est en excès dans l’organisme, les bactéries du tube digestif transforment cette molécule en triméthylamine (TMA) qui est ensuite transformée en oxyde de triméthylamine (TMAO) par le foie. Ce composé modifie le métabolisme du cholestérol qui se dépose dans les parois des artères et peut causer des maladies comme l’athérosclérose, une maladie qui bouche les artères et empêche le sang de circuler normalement.

Pendant près d’un an, les scientifiques ont étudié le cas de 2595 patients parmi lesquels se trouvaient des végétaliens, des omnivores et des végétariens. Les scientifiques ont découvert que les végétariens et les végétaliens, malgré une consommation importante de L-carnitine, avaient un niveau faible de TMAO, car les bactéries ne métabolisaient pas la L-carnitine en TMAO. Les omnivores présentaient des taux élevés de cette molécule. Par conséquent, les scientifiques ont conclu que la flore intestinale des omnivores est responsable de la transformation de la L-carnitine en TMAO.

La L-carnitine se trouve dans les viandes rouges comme le bœuf, l‘agneau, le canard, le mouton, ou encore les boissons énergisantes. Il est donc conseillé de consommer 500g de viande rouge maximum par semaine et de remplacer cette source de protéine par les œufs, les poissons ou les légumes secs.

La viande rouge et le cancer

Hormis les troubles cardiaques, des scientifiques ont également cherché à savoir s’il existait un lien entre la consommation de viande rouge et le cancer. Plusieurs études ont prouvé qu’une consommation quotidienne de viande rouge peut augmenter les risques de cancer de 20%.

En effet, le mode de cuisson joue un rôle très important. Lorsque la viande est cuisinée à forte température (barbecue ou poêle) pendant une longue période, cette cuisson peut entraîner la formation de résidus potentiellement cancérigènes : les benzopyrènes et les hydrocarbures aromatiques polycycliques. Ces derniers se trouvent dans les zones les plus calcinées, tandis que les premières proviennent de la fumée qui résulte de la combustion des matières grasses sur les briquettes et qui se dépose sur la viande. Ces substances se collent à l’ADN ou aux protéines et modifient le fonctionnement des cellules.

En outre, plusieurs organisations ont pris en considération les dangers de la viande rouge sur la santé, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a récemment classé cette viande comme « probablement cancérigène pour l’homme ». Toutefois, elle n’a pas incité les gens à arrêter sa consommation, mais de la diminuer.

Par ailleurs, les chercheurs du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) ont examiné plus de 800 études différentes sur le cancer et ils ont découvert que plus de 700 études ont mentionné les dangers de la viande rouge sur la santé, tandis que 400 études mentionnaient uniquement la viande transformée. Celle-ci correspond aux viandes qui ont été transformées via des processus de fermentation, salage (sel), etc. Conclusion : le CIRC recommande de diminuer la consommation de viande rouge et/ou transformée.


Loading...