Ce que vous ne savez pas sur les huiles essentielles

Ce que vous ne savez pas sur les huiles essentielles Pinterest
Wed, 22/07/2015 - 17:29

Les huiles essentielles font de plus en plus partie de notre quotidien. Issues de plus de 700 plantes, elles sont extraites de graines, de fleurs, de racines, de plantes ou de feuilles.

Elles sont utilisées pour la beauté et le bien-être, pour purifier l’intérieur des maisons ou tout simplement rajoutées dans la préparation de produits d’entretien moins nocifs. Si vous pensiez tout savoir sur ces huiles, leurs dosages et leurs bienfaits, voici quelques vérités à connaître.

L’huile essentielle est un liquide concentré en composants aromatiques volatils d’une plante obtenus à partir de la distillation. Les huiles essentielles se composent majoritairement de terpènes (produit par les plantes), d’alcool, d’ester, de cétones, d’aldéhydes et de phénols. La plupart de ses substances ont des propriétés antibactériennes, antifongiques, antivirales, anti-inflammatoires et antioxydantes.

En règle générale, toutes les huiles essentielles contiennent ce qu’on appelle des terpènes, connus pour leurs propriétés odorantes. Ces derniers sont une classe d’hydrocarbure produite par les plantes. Il en existe trois catégories :

· Les phénylpropanoïdes :
ils font parties des composés organiques qui préviennent l’apparition des bactéries, des virus et des champignons. Vous pouvez trouver ces composants dans des plantes telles que le girofle, le cassia, le basilic, la cannelle, l’origan, l’anis vert, la menthe poivrée.

· Les monoterpènes : ce sont des désinfectants atmosphériques et des décongestionnants respiratoires et lymphatiques très puissants. Ils possèdent également des propriétés antiseptiques et antivirales. Les monoterpènes sont aussi des stimulants digestifs. On les trouve dans les huiles essentielles de Cyprès de Provence, arbre à thé, Genévrier commun, thym à thymol, sarriette, lemongrass…

· Les sesquiterpènes :
ils protègent le corps contre les organismes extérieurs. Ils sont antihistaminiques, antiinflammatoires, calmants…

On peut les trouver dans les plantes comme le bois de cèdre, le vétiver, le nard pur, le bois de santal, le poivre noir, le patchouli, la myrrhe et le gingembre.

Les huiles essentielles possèdent des propriétés antibactériennes qui agissent contre les bactéries qui résistent aux médicaments. Par exemple, les huiles essentielles de thym et de la cannelle sont des agents antibactériens assez efficaces qui peuvent agir contre les bactéries appelées Staphylococcus qui sont difficiles à traiter. En outre, les huiles essentielles peuvent également traiter des bactéries comme l’Escherichia coli, les salmonelles, la SARM ou la bactérie mangeuse de chair (fasciite nécrosante).

Par ailleurs, les huiles essentielles pénètrent la paroi cellulaire et agissent contre les virus, tandis que les antibiotiques agissent uniquement contre les bactéries qui se trouvent en dehors de la paroi cellulaire.

Il existe un nombre infini de molécules dans seulement une seule goutte d’huile essentielle. Elles ont la capacité de pénétrer dans le corps à travers les poumons et de se disperser dans tous les organes et les cellules de façon bien plus efficace que les médicaments. Inhaler les huiles essentielles peut également moduler l’activité du système nerveux sympathique (contrôle du rythme cardiaque, contraction des muscles), car certaines huiles peuvent être tonifiantes tandis que d’autre sont apaisantes. Toutefois, si vous souhaitez vous en procurer, assurez-vous que ce sont des huiles biologiques et naturelles.

Enfin, gardez à l’esprit qu’il faut :

  • Consulter un spécialiste avant d’utiliser les huiles essentielles : naturopathe, aromathérapeute…
  • Acheter les huiles essentielles dans les magasins spécialisés, dans les pharmacies et parapharmacies
  • Respecter les usages et les dosages des huiles essentielles pour éviter leurs effets secondaires (irritations des yeux, réactions cutanées, …).

A lire aussi