Voici ce que révèlent les gaz intestinaux sur votre santé

Sommaire

Les gaz, les flatulences et les ballonnements peuvent être révélateurs de votre état de santé. Découvrez ce qu’ils essaient de vous dire.

1-Vos bactéries sont chamboulées

« Les bactéries fermentent la nourriture que nous mangeons. Cela peut se produire dans le côlon, mais certaines bactéries présentes dans le côlon peuvent faire leur chemin jusque dans l’intestin grêle », explique Rebecca Gross, MD, gastro-entérologue au Centre Joan H. Tisch pour la santé des femmes au Langone Medical Center de New York.

C’est ce que nous appelons une prolifération bactérienne intestinale. Autrement dit, ces bactéries ont rencontré la nourriture avant que celle-ci soit digérée, alors tout fermente ensemble, ce qui conduit à des gaz. Si le gaz est produit dans l’intestin grêle et le côlon, il tend à se déplacer à travers le système et à sortir sous forme de flatulences, précise-t-elle.

Il est également possible que votre intestin soit victime d’un déséquilibre bactérien, surtout si vous avez été malade récemment. « Beaucoup de gens qui ont une grippe de l’estomac ou une infection claire subissent un changement dans leur flore intestinale, ce qui peut provoquer plus de gaz qu’à l’habitude pendant un certain temps », ajoute Gross.

Si vous avez un déséquilibre bactérien, certains antibiotiques ainsi qu’un régime alimentaire faible en glucides fermentescibles peuvent vous aider, souligne la gastro-entérologue. Il s’agit en fait d’un régime alimentaire connu sous le nom de FODMAP (fermentescibles, oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols).

Les FODMAP se trouvent dans les fruits à noyau comme les avocats, les cerises et les prunes ainsi que dans les légumineuses comme les haricots, les lentilles et le soja, en plus du blé, des oignons et de l’ail, pour ne nommer que ceux-là. Etant donné que ces aliments peuvent causer des ballonnements et des gaz, les éviter peut vous aider à garder un tube digestif en meilleure forme.

2-Vous mangez rapidement

Si vous mangez rapidement, en mâchant de la gomme ou en discutant, vous avalez probablement beaucoup d’air. « L’air est composé de gaz », mentionne Gross. « Lorsque vous avalez beaucoup de gaz, vous produisez beaucoup de gaz », fait-elle savoir. C’est comme gonfler un ballon, en fait.

Plus vous pompez de l’air dans votre système, plus votre estomac gonfle. L’air doit donc sortir, ce qui s’effectuera probablement par le biais d’un rot ou d’un pet. « Si le rot est lié au fait d’avaler de l’air, c’est parce que l’estomac est à un niveau plus élevé dans le système », fait remarquer Gross.

3- Vous consommez beaucoup de produits laitiers

Le traitement du lait et des produits laitiers qu’effectue votre corps peut changer avec l’âge. « Au fil du temps, la quantité de lactate disponible, une enzyme nécessaire à la digestion des produits laitiers, peut diminuer dans votre système.

Cela fait en sorte qu’il peut être moins évident pour votre corps de les traiter », mentionne Gross. Si vous avez des maux d’estomac chaque fois que vous consommez des produits laitiers, vérifiez si ces derniers ne pourraient pas être la cause de vos maux.

Pour ce faire, le moyen le plus efficace est d’éliminer tous les produits laitiers de votre alimentation pendant quelques jours afin de voir si vous vous sentirez mieux. Par ailleurs, si vous avez des gaz chaque fois que vous consommez des produits laitiers, cela confirme probablement qu’ils sont la source de vos gaz. Votre médecin peut par ailleurs vérifier si c’est bel et bien le cas.

4- Vous êtes sensible ou intolérant au gluten

Si votre corps a de la difficulté à digérer certains aliments, il vous le fera savoir par l’intermédiaire des gaz. « De réels problèmes de malabsorption peuvent se produire lorsque le corps de certaines personnes ne réagit pas bien au gluten.

Cela commence par la décomposition de la muqueuse de l’intestin grêle », indique la gastro-entérologue. Si vous rencontrez une certaine sensibilité ou intolérance au gluten, consultez votre médecin afin d’obtenir un diagnostique formel.

5- Vos hormones changent

Lorsque vous êtes en ménopause ou dans une condition qui change l’état de vos hormones, votre corps peut amplifier ce changement en répondant par des gaz.

« Nous n’avons pas encore été en mesure de déterminer si l’œstrogène ou la progestérone sont les principaux responsables, mais beaucoup de femmes dont les hormones changent sentent que leur intestin ne fonctionne plus aussi bien que lorsqu’elles étaient jeunes », mentionne Gros.

Peu importe la cause sous-jacente des gaz, l’exercice peut être tout aussi utile que de consommer des probiotiques et de garder des selles régulières, ajoute-t-elle. Ne pas être en mesure d’aller aux selles peut se transformer en production de gaz.

6- Vous êtes constipé

« Lorsque les selles ne sont pas évacuées, les gens remarquent qu’ils ont tendance à émettre plus de gaz odorant qu’à l’habitude », dit Gross. Cela est dû au fait que vos selles sont principalement constituées de bactéries.

Ainsi, si votre système contient plus de bactéries, la fermentation qu’elles engendrent sur votre nourriture dégage des gaz odorants. Si vous êtes constipé, assurez-vous de boire beaucoup d’eau et de consommer de bonnes sources de fibres, souligne-t-elle.

7- Votre corps est plus sensible à la production de gaz

« Certaines personnes sont plus sensibles à la quantité normale de gaz qu’elles produisent », confirme la gastro-entérologue. Même si vous n’émettez pas plus de gaz qu’une autre personne, il se peut que vous éprouviez plus d’irritation à la suite de symptômes tels que des ballonnements, des gaz et des flatulences.

Si tel est le cas, il se peut que vous ayez le syndrome de l’intestin irritable, soutient Gross. Si vous pensez que ce peut être votre cas, consultez votre médecin afin qu’il vous aide à trouver un moyen de soulager autant que possible ces symptômes.

Lire aussi Ballonnements, gaz ou constipation, ceci est peut être à l’origine de vos problèmes digestifs !

Contenus sponsorisés