Ce que les mères atteintes de dépression fonctionnelle veulent que vous sachiez

La dépression n’est pas toujours décelée et est souvent ignorée par les proches de ceux qui en souffrent, car cet état est invisible à leurs yeux. Quand le manque de communication persiste, les personnes déprimées ont tendance à penser que tout le monde se retourne contre elles, alors que les proches, malgré leurs tentatives d’aide, ne savent pas comment interpréter les signes invisibles de la dépression. Celle-ci peut toucher des personnes de tout âge, notamment les mamans qui peuvent succomber à cette anxiété accrue et incontrôlable.

Les mamans, que ce soit après un accouchement ou suite à un surmenage cumulé durant une longue période, sont parfois touchées par la dépression qui les renferment dans une bulle de tristesse et de mélancolie. Ainsi, il est important de savoir détecter les signaux invisibles que transmettent leurs gestes ou leurs comportements pour pouvoir les aider et les soutenir durant cette période délicate.

Ce qu’il faut savoir sur les mères qui traversent une dépression :

1.Elles n’ont pas l’air déprimées :

depression

Les mamans peuvent sembler heureuses auprès de leurs enfants et de leurs proches, en souriant et en faisant mine d’être normales pour passer un bon moment ensemble. Mais une fois que les sentiments positifs disparaissent et qu’elles se retrouvent seules, les pensées dépressives prennent le dessus et s’infiltrent dans leur esprit.

2.Les pensées négatives ne les quittent pas :

pensées négatives

Malgré les conseils des proches pour rester positives et ne pas prendre à cœur les choses désagréables, les mamans ne peuvent pas faire disparaître les pensées négatives.

3.Leurs signes de dépression ne sont pas évidents

signes de dépression

Les signes de dépression peuvent varier d’une mère à une autre. Si une maman peut être renfermée sur elle-même et passer son temps seule et isolée, une autre pourra se donner corps et âme à son passe-temps préféré ou aller à la salle de sport pour s’éclaircir les idées.

4.Leurs esprits sont des ruches d’activité :

esprit étourdi

Malgré le fait qu’elles n’aient plus de responsabilités ou qu’elles soient par exemple retraitées, leur esprit reste toujours actif et ne cesse de penser. Elles sont habituées à ressentir de nombreuses émotions dont la tristesse ou l’anxiété et n’arrêtent pas de cogiter pour assourdir leur chaos interne.

5.La culpabilité est constamment présente :

culpabilité

Malgré leurs efforts et leurs qualités en tant que partenaires et mères dévouées, les mamans se sentent coupables face à tout ce qui se passe dans leur vie, même dans les situations les plus incontrôlables.

6.Elles réalisent leurs tâches malgré la dépression :

réalisation des tâches

Les mères dépressives ou épuisées finiront toujours par réaliser leurs tâches journalières, leurs missions ou leurs objectifs. Avec un sourire qui dissimulera leur peine, elles emmèneront leurs enfants à l’école, elles prépareront à manger et rempliront toutes leurs obligations.

7.Elles sont les premières à se reprocher :

reproche

Elles s’auto-critiquent et se fixent des attentes très élevées. Si ces dernières ne sont pas comblées, elles sont capable de se le reprocher amèrement.

8.Elles sont épuisées mentalement et physiquement :

epuisement

Elles se sentent fatiguées à force de ruminer des pensées négatives et épuisées de répéter les mêmes tâches quotidiennes.

9.Elles recherchent constamment des activités pour combler leur temps :

recherche d'activités

Les femmes occupées ou les mères entrepreneuses, donnent toujours l’impression qu’elles mènent à bien leurs activités professionnelles. Pourtant, au fond d’elles-mêmes,  elles sont submergées par l’angoisse d’être rattrapées par des pensées négatives.

Comment aider et soutenir un proche dépressif ?

Si après avoir lu cet article, vous reconnaissez les caractéristiques d’une maman dépressive chez la vôtre, il ne faut pas la laisser seule passer cette période délicate. Au contraire, il faut la soutenir, parler, sortir se changer les idées et lui dire combien vous l’aimez et la rassurer que vous serez toujours là pour elle.
Aussi, voici quelques conseils pour soutenir une personne dépressive sans la brusquer:

  • Offrir son soutien pour l’accompagner chez un psychothérapeute
  • Réaliser des activités ensemble (cinéma, marche, randonnée)
  • Être à l’écoute et attentionné, communiquer avec empathie sans juger
  • Encourager vivement quand la personne fait des progrès
  • Savoir rester patient face à elle
  • La laisser prendre des initiatives pour les sorties par exemple
  • Proposer de faire de la méditation ou du yoga
  • Montrer son soutien même en cas d’absence
Contenus sponsorisés
Loading...
Close