x

Ce petit garçon mourant se bat contre la mort pour assister à la naissance de sa soeur

Rien ne laissait présager derrière le sourire radieux de ce petit garçon atteint de cancer une mort imminente. Pourtant Bailey Cooper n’avait qu’un souhait avant de mourir : embrasser sa petite-sœur qui venait de naître. C’est un déchirement pour les parents qui célèbrent la joie d’une naissance et se voient obligés de dire adieu à leur ainé. C’est une histoire poignante relayée par The Sun où les héros sont un jeune garçon courageux et des parents éplorés.

C’est un sourire radieux qu’affiche Bailey Cooper, jeune garçon malade de 9 ans, quelques semaines avant sa mort. Et pour cause, il assiste à la naissance de sa petite sœur, Millie, à qui il a lui-même choisi le prénom. La tenant fermement dans les bras, le petit garçon a lancé une phrase déchirante à ses parents : « J’aurai aimé rester mais il est temps pour moi de partir. Je deviendrai son ange gardien. »

Les jours du jeune et courageux garçon étaient comptés avant la naissance de sa petite-sœur.  Ces cellules étaient déjà ravagées par le cancer et les médecins ne lui laissaient que quelques jours. Pourtant Bailey a réussi à réunir ses dernières forces et à assister à cet évènement qu’il attendait avec hâte. Le petit garçon s’est éteint le soir de la veille de Noël pendant que ses parents veillaient sur lui. Bailey a dû subir des batteries de traitements pour combattre le lymphome non hodgkinien contre lequel il s’est battu pendant pas moins de 15 mois.

C’est une infection virale à la poitrine qui a alerté les parents en 2016. Le petit Bailey a tout de suite été admis à l’hôpital. Les médecins lui ont administré des antibiotiques, un acte qui a empiré son cas. L’enfant a ensuite été pris de sévères douleurs à l’estomac. C’est après ces symptômes, qu’on lui a découvert un lymphome non hodgkinien, un cas de cancer qui se développe dans les vaisseaux et les glandes du corps.

Bataille contre le cancer

Mais à la découverte de cette maladie, le cancer avait déjà atteint un niveau élevé, le stade 3. Pourtant les parents étaient loin de se douter que leur enfant était atteint d’une pathologie mortelle. Le père en témoigne. «  Nous n’avions pas la moindre idée qu’il pouvait être malade. Quand nous l’avons amené à l’hôpital nous pensions que tout allait s’arranger puis nous nous sommes inquiétés un peu. »

La bataille contre le cancer a commencé. Le jeune Bailey a dû subir de multiples séances de chimiothérapie et un traitement à base de stéroïdes avant sa rémission. Les médecins ont ensuite déclaré qu’il n’y avait plus aucune trace de cancer dans son corps. Quelques mois après, alors que le garçon était retourné à l’école, le cancer est réapparu. «  Nous étions au zoo quand nous avons reçu un appel de l’hôpital. Les médecins nous ont expliqué que notre enfant avait rechuté et qu’il devait se faire soigner. Bailey a montré des signes d’essoufflement et de fatigue » a déclaré Lee, le père du jeune garçon. Après de longs mois de traitements, le cancer a encore disparu avant de réapparaitre quelques mois plus tard au stade 4. La maladie s’est propagée dans ses poumons, poitrine, foie et estomac ne laissant à Bailey que quelques semaines à vivre.  Un seul objectif poussait le jeune garçon à vivre : rencontrer Millie. La maman en témoigne : « Nous ne pensions pas qu’il allait vivre aussi longtemps cela a duré jusqu’à la fin de novembre, la naissance de Millie. Il l’a enlacée et a fait tout ce qu’un grand-frère devait faire : la changer, la laver, lui chanter des chansons ».

Le lymphome non hodgkinien

Le lymphome non hodgkinien est un cancer qui attaque le système lymphatique du malade. Les globules blancs, une partie importante du système immunitaire, sont les premiers à être attaqués.

La maladie se manifeste par des symptômes tels que :

-Une fatigue chronique

– De la fièvre et des sueurs nocturnes

– Des nodules sous les aisselles, sur le cou ou dans l’aine

– Douleur à la poitrine, des difficultés à respirer et de la toux

-Une perte de poids inexpliquée

-Gonflement ou douleurs abdominales

Contenus sponsorisés
Loading...