Ce petit garçon de 5 ans a été jeté du 3ème étage d’un centre commercial

Certains événements dangereux peuvent bouleverser le cours de toute une vie. Dans un témoignage relayé par le New York Post, on découvre l’histoire troublante d’un garçon de 5 ans, qui a surmonté une épreuve très difficile.

Landen Hoffman est un jeune garçon âgé de 5 ans qui a été victime d’une terrible agression. Les faits se sont déroulés le 12 avril au « Mall of America » à Bloomington. Emmanuel Deshawn Aranda, un homme âgé de 24 ans, a perpétré une attaque meurtrière dans le centre commercial ce jour-là. Malheureusement, le petit Landen y était et a fait les frais de la colère de cet homme.

Le rejet a mené à une tentative de meurtre

En effet, le meurtrier avait l’habitude de se rendre dans cet endroit pour rencontrer des femmes. Mais ces dernières le rejetaient à chaque fois. Pris d’une colère intense, sa frustration l’a dirigé vers le petit Landen qu’il a jeté du 3ème étage du centre commercial.

Ce garçon a été victime d’une agression et a été jeté

Le malfrat aurait révélé aux services de police qu’il « cherchait quelqu’un à tuer ». Même si les proches d’Aranda ont déclaré qu’il souffrait d’une maladie mentale, ce dernier a finalement été condamné à 19 ans de prison pour tentative de meurtre.

Mais les conséquences les plus graves concernent le petit garçon. En effet, Landen a subi 15 interventions chirurgicales depuis l’attaque. Et pour cause, il a été jeté à plus de 20 mètres de haut et s’est fracturé les deux bras, la jambe, le visage et le crâne.

La famille a décidé de lancer une collecte de fonds en ligne pour pouvoir soigner le petit. Et grâce au soutien et à la générosité de près de 30 000 personnes, la collecte a pu générer plus d’un million de dollars.

Aujourd’hui, le petit garçon est sorti des soins intensifs et sera transféré dans un autre hôpital pour suivre un programme de réadaptation physique.

L’expertise psychologique est cruciale pour évaluer l’état mental d’une personne

Sans atténuer l’impact des actes causés par une personne dangereuse, effectuer une expertise psychologique se révèle nécessaire pour aller au bout d’une procédure judiciaire. En effet, l’expert doit chercher à savoir si le criminel présente des troubles pouvant influencer son comportement. Ainsi, il doit déceler certains traits de sa personnalité, à travers son vécu, ses conditions de vie et sa psychologie. Généralement, on estime qu’une personne qui fait du mal a elle même vécu des expériences traumatisantes par le passé. L’expert essaye d’en savoir plus en décortiquant son histoire. Il cherche les chocs psychologiques qu’elle a pu vivre dans son enfance, puis plus tard. Plus le professionnel parle avec le coupable, plus il essaye de voir s’il y a certaines anomalies mentales susceptibles de provoquer des comportements inadéquats. Ainsi, il tente d’établir si les faits qui lui sont reprochés sont en lien avec un trouble psychopathologique ou uniquement avec son caractère social.

La délinquance et les maladies mentales en France

En 2003, les ministères de la santé et de la justice ont indiqué une forte corrélation entre les troubles mentaux et l’emprisonnement. Voici quelques chiffres, sachant que la plupart des détenus peuvent avoir plusieurs pathologies à la fois:

  • 40% des détenus souffrent de syndromes dépressifs
  • 33% des détenus ont une anxiété généralisée
  • 23% des détenus souffrent de troubles psychotiques
  • 7% des détenus sont victimes de schizophrénie
  • 7% des détenus souffrent de paranoïa
  • 7% des détenus souffrent de psychose hallucinatoire

Les types de troubles mentaux

Le Dr Pelissolo, chef du service psychiatrie à l’hôpital Henri-Mondor à Créteil dénonce dans un article du Parisien le manque de prise en charge en France concernant les troubles mentaux. Une inquiétude partagée par le Pr Michel Lejoyeux et Marion Leboyer, co-auteur de l’enquête Psychiatrie : l’état d’urgence. Par ailleurs, des études épidémiologiques datant de 2018 auraient révélé qu’un Français sur cinq souffre de troubles bipolaires, de dépression ou encore de schizophrénie. En effet, les troubles mentaux sont nombreux et variés, parmi eux on retrouve:

Trouble Borderline

Les personnes qui développent ce trouble présentent une grande instabilité émotionnelle et relationnelle et souffrent d’une impulsivité marquée et d’une mauvaise image de soi. Ainsi, elles sont sujettes aux abus en tout genre : sexualité, nourriture, alcool, et peuvent avoir des comportements d’auto-mutilation ou d’agressivité.

Schizophrénie

Cette maladie a des symptômes plus ou moins sévères. Ainsi, les personnes qui en souffrent ont des troubles cognitifs, un isolement marquée, une perte de plaisir, une apathie et peuvent avoir des hallucinations.

Troubles bipolaires

Les personnes bipolaires ont des phases maniaques où elles sont hyperactives et des phases dépressives où elles sont extrêmement tristes. Pendant la deuxième phase, elles n’éprouvent plus aucun plaisir et peuvent avoir des envies suicidaires.

Troubles obsessionnels compulsifs

Ces troubles sont surtout liées à un degré d’anxiété très élevé. Ainsi, les personnes qui en souffrent deviennent maniaques et développent des obsessions et des compulsions.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close