x

Ce petit garçon a été découvert mort de faim, vivant « comme un chien » et proche de la mort

La maltraitance des enfants peut se traduire par une grande négligence sous différentes formes et parfois, elle peut aboutir à la violence, qu’elle soit physique, émotionnelle ou encore sexuelle. Cet acte abominable peut entraîner des conséquences graves impactant particulièrement la santé des enfants, leur développement, leur survie et leur dignité. Mais la pire des cruautés est lorsqu’elle provient de leur environnement, comme l’école, les amis ou encore de leur famille proche. L’histoire tragique d’un petit garçon nommé Jordan, relayée par nos confrères du tabloïde The Sun, nous montre jusqu’où la cruauté d’une personne peut aller, cette perversion qui ne semble appartenir qu’au genre humain.

Souvent, on attribue la cruauté à l’espèce animale mais la plupart des animaux arrêtent naturellement toute sorte de violence une fois que le dominé manifeste un premier signe de soumission. Contrairement à l’être humain, qui lorsqu’il perd ses principes moraux, s’acharne d’une manière jubilatoire sur un autre individu malgré les suppliques de ce dernier. Jordan un garçon originaire du Texas a subi les affres de la violence infligée par ses propres parents, une histoire tragique qui brise le cœur.

Un petit garçon, victime de la cruauté humaine

enfant mal nourri

Jordan vivait avec son père Brad et sa belle-mère Tammi ainsi que ses demi-frères et sœurs. Seulement, il était le seul à être maltraité contrairement à sa fratrie. Il était constamment battu, affamé et enfermé dans une petite pièce sous les escaliers, qui s’apparentait à un placard et dans lequel, il pouvait à peine se mettre debout.

Il était privé de tout confort, même minime. Sans nourriture, ni vêtement ou couverture pour se réchauffer et avec une couche, pour simple apparat ; il était proche de l’agonie. Le jeune garçon subissait cette maltraitance dans sa minuscule prison, sans raison valable, juste par méchanceté et sadisme de la part de son père et sa belle-mère.

Sauvé par son demi-frère

Ses demi-frères et sœurs, pensaient toujours que Jordan s’absentait souvent, selon les dires de leurs parents, mais Cody le plus âgé des frères, savait que Jordan subissait une grande cruauté sans être en mesure de réaliser son réel degré. Puis un jour, il décida avec l’aide de sa sœur Allison, d’ouvrir le placard où était enfermé son jeune frère et découvrit un petit garçon cadavérique avec la peau sur les os et des cicatrices balafrant son visage, sans parler des ecchymoses et des marques sur sa peau. Il était au bord de l’agonie. Son frère a tout de suite prévenu la police et les secours et a sorti Jordan de ce trou, que les procureurs ont d’ailleurs prénommé le placard « Harry Potter ». Le petit avait l’air d’un survivant de l’Holocauste.

jordan

Suite à cette terrible découverte et au témoignage de Cody et Allison, le père et la belle-mère ont écopé tous deux d’une peine d’emprisonnement conséquente, tandis que les autres enfants ont été placés dans une famille d’accueil.

violence parentale

Si Jordan n’avait pas été sauvé par son frère, il n’aurait probablement pas survécu à la terrible souffrance qu’il subissait pendant des mois. Parce que l’abus doit toujours être dénoncé, il faut toujours en parler.

Agir et dénoncer

En France, près d’une personne sur quatre affirme avoir subi des maltraitances durant son enfance. Ainsi selon un sondage réalisé par l’association L’Enfant Bleu, 14% des personnes interrogées expliquent qu’ils ont vécu des situations comparables à de la maltraitance.

Souvent voilée au sein des foyers et cantonnée au rang des faits divers, la violence infligée aux enfants n’est pas réellement prise en compte comme il se doit. Une mobilisation des familles et des professionnels est indispensable afin de mener à bien le combat contre cette violence de plus en plus omniprésente. Pour ce faire, le Gouvernement a élaboré un plan 2017-2019 interministériel de mobilisation pour lutter contre la violence infantile.

En effet, ce plan vise à responsabiliser et à mobiliser tous les citoyens dans le cadre de la prévention et le repérage des violences, en englobant 4 axes. Ces derniers dirigent l’attention vers la connaissance des mécanismes de violence, de la sensibilisation, du bon repérage ainsi que de l’accompagnement des victimes de violence, sous l’emblème « Enfants en danger : dans le doute agissez !»

Contenus sponsorisés
Loading...