Ce petit bébé de 5 mois est resté seul à la maison 2 jours après la mort de sa maman

Une famille a vécu un véritable cauchemar lorsqu’un bébé de 5 mois a été retrouvé seul dans une maison. Il est resté à côté du corps sans vie de sa maman qui gisait sur le canapé depuis deux jours. Sévèrement déshydraté et affamé, l’enfant a dû être immédiatement transféré à l’hôpital, rapporte The Evening Times. 

N’ayant pas eu de nouvelles de Courtney Newlands depuis deux jours, sa famille a alerté les secours. Une fois sur place, les officiers de police ont découvert avec effroi son bébé de cinq mois, Declan Junior, allongé à côté du corps inanimé de la jeune femme.

Sa famille était morte d’inquiétude

Âgée de tout juste 19 ans, Courtney Newlands venait d’emménager avec son petit ami, Declan. Suite à certaines complication, le couple avait fini par se séparer et Declan avait déménagé une semaine avant le décès tragique de la jeune femme.

Courtney

Courtney Newlands était âgée de 19 ans au moment du décès – Source : The Scottish Sun

Lorsque Lorraine, la maman de Courtney, n’a pas eu de nouvelles de cette dernière pendant deux jours alors qu’elle avait l’habitude de lui parler tous les jours, elle a compris que quelque chose n’allait pas. Son inquiétude s’est accentuée en remarquant que Courtney n’avait posté aucune photo de son bébé sur Facebook depuis deux jours alors qu’elle en publiait quotidiennement en temps normal, indique l’article du Evening Times. Morte d’inquiétude, Lorraine a demandé à son autre fille d’alerter la police.

Courtney111

Courtney Newlands publiait souvent des photos de son bébé – Source : The Sun

Le bébé est resté seul pendant 2 jours

“J’avais un pressentiment terrible”, a décrit la maman. “J’ai dit à ma fille d’appeler la police, et elle m’a dit qu’elle était déjà chez Courtney, que personne ne lui a ouvert et qu’elle n’arrivait pas à entendre le bébé”.

Lorraine s’est alors empressée de rejoindre l’appartement de sa fille qui grouillait déjà d’officiers de police et d’ambulanciers qui l’ont empêchée d’entrer avant de lui annoncer la nouvelle bouleversante.  En effet, le bébé était resté seul dans la maison près du corps de sa maman décédée.

Ils ont dit qu’elle y était depuis deux jours, et personne ne le savait”, s’est lamentée la maman au coeur brisé. “Elle était allongée sur le canapé, recouverte d’une couverture, avec ses médicaments contre le diabète à côté d’elle”.

Par ailleurs, Declan Junior était sévèrement déshydraté et affamé. Il a été transféré à l’hôpital le plus proche et les médecins ont heureusement réussi à le sauver. A sa sortie de l’hôpital, il a été pris en charge par la grande soeur de Courtney, âgée de 23 ans, qui fait tout pour combler le vide que sa petite soeur a laissé.

Courtney122

Courtney Newlands avait accouché de Declan Junior quelques mois plus tôt – Source : The Scottish Sun

Une mort liée à un diabète de type 1

Aussi tragique qu’inattendu, le décès de Courtney n’a pas manqué de bouleverser tous ses proches.
Bien que la raison de sa mort ne soit pas claire, il semble que la jeune femme de 19 ans ait rendu l’âme suite à des complications liées au diabète de type 1 dont elle souffre depuis son plus jeune âge.

Sa maman, Lorraine, a également raconté que Courtney avait souffert de deux fausses couches déchirantes qui avaient entraîné d’autres complications liées à son état de santé. Un événement douloureux partagé par de nombreuses femmes, à l’instar de Sharran Sutherland, une femme qui a perdu son bébé à 14 semaines de grossesse.

“Elle a failli mourir après l’une de ses fausses couches car elle a attrapé la grippe. C’était aussi simple que ça”, a rapporté Lorraine.

La jeune femme avait d’ailleurs beaucoup souffert lors de sa troisième grossesse, alors qu’elle était enceinte de Declan Junior.

Lorraine

Sa maman Lorraine s’est confiée sur son chagrin – Source : The Sun

“Elle était très malade et s’est sentie mal tout au long de sa grossesse. Ça la drainait. Ils ont dû mettre Declan Junior au monde deux mois à l’avance par césarienne”, a précisé la grand-mère de l’enfant.

Survivre à la perte d’un parent

Survivre au décès d’un parent n’est pas une tâche facile, particulièrement lorsqu’il a lieu alors que l’enfant est encore jeune. Il est tout à fait normal d’éprouver une profonde tristesse, car cela constitue la première étape pour faire son deuil. Il est également normal d’éprouver de la colère, de la frustration ou encore de la culpabilité. Il est fondamental d’encourager l’enfant à ne pas réprimer ses émotions, à les accepter et à tenter de les comprendre.

Dans un article de l’Express, le psychiatre Christophe Fauré explique que cet événement “signe la fin de l’ultime refuge de l’enfant”. Le décès peut marquer un tournant subtil, ou “ chaotique quand il fragilise l’enfant adulte sur ses bases, au point de parasiter son quotidien”.

Dans ce sens, il est primordial de s’assurer que l’enfant soit entouré de ses proches, et de l’encourager à partager ses émotions avec eux. Le fait de parler de sa peine et de son deuil s’avère très utile pour surmonter une perte aussi déchirante. Dans certains cas, l’accompagnement thérapeutique peut s’avérer nécessaire pour aider l’enfant à traverser cette épreuve.

Lire aussi Cette femme donne naissance à 10 bébés alors que les médecins n’en n’avaient vu que 6 à l’échographie

Contenus sponsorisés