Ce père donne une bonne leçon aux harceleurs qui ont traité son fils de « monstre »

A 7 ans à peine, ce garçon subit des moqueries constantes et se fait traiter de « monstre » en raison de son physique. Pour mettre fin à ce harcèlement, son père prend une initiative extraordinaire. Découvrez son histoire touchante relayée par Est Idaho News.

Depuis sa naissance, Jackson Bezzant souffre d’une maladie rare. Harcelé par ses camarades d’école, il endure des brimades et des moqueries récurrentes. Heureusement, son père vient à la rescousse et apprend une bonne leçon à ceux qui le persécutent tous les jours.

Jackon Bezzant

Jackon Bezzant, diagnostiqué du syndrome de Treacher Collins – Source : Smalljoys

Le syndrome de Treacher Collins, une maladie rare

Le petit Jackson Bezzant est atteint du syndrome de Treacher Collins, une condition rare qui touche une personne sur 50 000. Cette maladie congénitale cause une déformation des os et des tissus du visage. A cause de cela, l’enfant n’entend pas correctement et ne peut se passer de son aide auditive. L’une de ses orbites oculaires a également été reconstruite.

Malgré les difficultés liées à sa naissance, les parents de Jackson l’ont toujours soutenu, à l’instar de cette famille qui a refusé d’avorter malgré la malformation de leur fils. Une démarche courageuse qui demande un important investissement parental tant au niveau médical que psychologique.

Jackon Bezzant1

Jackson en compagnie de son père, Dan Bezzant – Source : Smalljoys

« Tu es un monstre »

C’est au moment où Jackson prenait son petit-déjeuner à l’école que trois garçons plus âgés ont commencé à rire de lui. « Tu es moche » « Tu es un monstre » pouvait entendre cet enfant de la bouche de ses camarades.

L’un des membres du personnel de l’école est intervenu pour mettre fin à ce comportement inadmissible et l’établissement a également informé le père de cet épisode douloureux, indique East Idaho News. Ce dernier était en larmes quand il l’a appris. Et pour cause, les conséquences du harcèlement scolaire sont gravissimes comme pour cet enfant qui s’est suicidé suite à cette intimidation constante.

Jackson

Jackson en compagnie de son père, Dan Bezzant – Source : Smalljoys

Une situation fréquente en dehors de l’école

Les camarades du petit Jackson ne sont pas les seuls à lui faire des remarques physiques inadmissibles. Les adultes sont également concernés. Le papa témoigne : « Une fois, une femme est passée devant nous et nous l’avons entendue dire : ‘As-tu vu le visage de ce petit garçon ?’ Si elle dit des choses comme ça, que disent ses enfants ? » Navré par l’évènement accablant causé par les camarades de son fils, le papa a décidé de parler de sa douleur sur Facebook.

Cette dernière ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd puisque ce statut sera massivement relayé. Malheureusement, il arrive même que les harceleurs deviennent criminels comme pour ce garçon qui a été tué à l’école par ceux qui le persécutaient.

Jackson1

Jackson Bezzant, souriant, un lézard sur l’épaule – Source : Smalljoys.

Un enfant traumatisé par les moqueries

Selon le papa, le petit Jackson serait tellement traumatisé qu’il a déjà évoqué le suicide. « Le traumatisme de cet enfant aurait pu être évité si son entourage avait été bienveillant et l’avait soutenu » déplore le père chagriné. L’enfant malade doit non seulement endurer son harcèlement quotidien mais aussi les nombreuses interventions chirurgicales qu’il doit subir pour réparer les malformations de son visage.

Bouleversé, le père s’adresse aux autres parents pour qu’ils enseignent à leurs enfants l’amour et la compassion. Une démarche nécessaire pour faire cesser ce fléau qu’est le harcèlement scolaire, un phénomène qui peut même tuer ceux qui en sont victimes.

Un message bouleversant sur Facebook

Sur le réseau social, le père de Jackson écrit : «s’il vous plaît, prenez une minute et imaginez que c’est votre fils. Prenez une minute pour éduquer vos enfants sur ces besoins spécifiques. Parlez-leur de compassion (…) Sa condition s’appelle Treacher Collins. Faites peut-être des recherches. Il a souffert d’opérations horribles et en a plusieurs qui l’attendent  (…) S’il vous plaît éduquez vos enfants”.

Jackson2

Jackson Bezzant, en tenue de Captain America – Source : Josh Rossi/CNN.

Josh Rossi, un photographe ému par l’histoire de Jackson lui a même envoyé un message, indique CNN. Ce dernier avait eu l’idée de réunir les enfants victimes de harcèlement pour qu’ils deviennent des héros nommés « Avengers of Bullying » [ndlr : les vengeurs de l’intimidation]. Immortalisé avec son objectif, l’enfant portait une tenue du superhéros Captain of America. Une belle revanche sur cette adversité qui lui causait beaucoup de chagrin.

Comment savoir que mon enfant est victime du harcèlement scolaire ?

Il peut parfois être difficile pour un parent de déceler que son enfant est victime de ce phénomène courant dans le milieu scolaire. Seulement, il existe des pistes importantes à prendre en compte pour pouvoir réagir rapidement. Parmi elles, les résultats scolaires, la présence de marques sur le corps ou encore l’isolement. Une phobie de l’école peut également résulter de ce fléau.

Pour pallier les conséquences de ce dernier, il est important d’avoir un dialogue bienveillant et non culpabilisant. Sur la demande de l’enfant, un changement d’établissement peut parfois être envisageable selon la réaction du personnel enseignant et la gravité du harcèlement.

Lire aussi « Oui, je l’ai tué » Ce garçon de 14 ans s’effondre en avouant les raisons pour lesquelles il a poignardé son beau-père à mort

Contenus sponsorisés