Ce père attaque violemment le professeur accusé d’avoir abusé sexuellement de sa fille

Les agressions sexuelles ne sont pas vraiment un phénomène rare aujourd’hui sachant qu’il y en a tous les jours partout dans le monde et qu’elles touchent des personnes de tous âges et classes sociales. L’école ne fait malheureusement pas exception à cette règle car les enfants et adolescents sont particulièrement vulnérables face à cette menace et ont besoin de l’intervention des parents, comme ce fut le cas pour ce père.

Ces relations qui naissent entre des élèves et des professeurs

Les relations sexuelles entre élèves et professeurs ne sont pas permises par la loi puisqu’elles sont asymétriques, autrement dit, ces rapports existent entre deux personnes qui ne sont pas sur un même pied d’égalité. Les enseignants sont en effet dans une situation de supériorité dans le sens où ils représentent une figure éducative et qu’ils exercent une forme d’autorité sur les élèves.

L’interdiction de tels rapports est d’autant plus formelle si l’élève en question a moins de 16 ans, dans ce cas-là, nous parlons d’un détournement de mineur pour lequel le coupable risque une peine de prison.

Il arrive parfois que des élèves éprouvent une certaine admiration vis-à-vis de leurs professeurs ou ressentent une attirance à leur égard. Mais la question que le jeune devrait se poser dans ce cas-là c’est : s’agit-il vraiment d’amour ?

La réalité est que ces sentiments relèvent la majorité du temps du fantasme plutôt que de sentiments sincères et conscients. Ils font leur apparition dans l’imaginaire de l’adolescent et ne sont très souvent qu’éphémères. Comme un professeur fait office de figure d’autorité à ses yeux, l’élève trouve inconsciemment son image rassurante voire séduisante. Et c’est là qu’il faut prêter attention à ne pas confondre réalité et fantasmes, puisque ces derniers ne sont là que pour nous aider à nous servir de notre imaginaire.

Quelles sont les limites à ne pas franchir pour un adulte en présence d’un adolescent ?

  • L’exposition d’organes sexuels (atteinte à la pudeur)
  • Transgresser l’intimité de l’adolescent ou apercevoir volontairement sa nudité
  • Le visionnage de contenus pornographiques en sa présence
  • L’embrasser sur la bouche
  • Effectuer des attouchements au niveau de ses organes sexuels
  • Le contraindre à avoir un rapport sexuel, que ce dernier soit intégral ou non
  • Avoir une relation sexuelle avec l’adolescent même si ce dernier a l’air d’être consentant

Un père qui n’attendait que de pouvoir laisser sa rage s’exprimer

Notre histoire se passe en Argentine, lorsqu’un père a rué de coups un professeur accusé d’avoir commis des abus sexuels répétés sur sa fille âgée seulement de 15 ans. Cet enseignement présenté sous le nom de « Jorge Cruceno » dans les médias locaux est un trentenaire et est fonctionnaire au sein de l’école de commerce « Santa Marta ».

Ce père attaque violememnt le professeur accusé d’avoir abusé sexuellement de sa fille

La famille de l’adolescente est tout d’abord tombée sur des messages inappropriés sur son téléphone et dont l’émetteur n’est autre que ce même enseignant. Le père, après avoir signalé ces propos inacceptables à la police, s’était rendu à l’école dans le but de s’adresser directement à l’administration de l’établissement au sujet de ces messages à caractère sexuel.

Dans les images capturées par les caméras de vidéosurveillance, nous pouvons voir le père marcher aux côtés de sa fille avant de croiser quelques secondes plus tard l’enseignant à l’origine des sévices dont l’adolescente a été victime.

La réaction fut immédiate 

Dans un accès de rage, le père s’est jeté sur le coupable sans l’ombre d’une hésitation et lui a infligé de nombreux coups, ce qui aura poussé « Jorge » à se servir de ses bras pour protéger sa tête au possible contre les attaques aussi rapides que violentes du père. 

Ce père attaque violememnt le professeur accusé d’avoir abusé sexuellement de sa fille

Ce père attaque violememnt le professeur accusé d’avoir abusé sexuellement de sa fille

Ce père attaque violememnt le professeur accusé d’avoir abusé sexuellement de sa fille

Cruceno aura reçu un total de 22 coups en l’espace de 15 secondes seulement, ce qui lui causera plusieurs coupures au niveau du visage et de l’avant-bras. Il a été pris en charge par les ambulanciers avant de se rendre au poste de police et de porter plainte contre le père. Par conséquent, deux enquêtes auront été lancées autour de cet incident.

Si cette histoire a bien illustré une chose, c’est que l’instinct protecteur des parents ne peut absolument pas laisser passer inaperçues certaines transgressions. Et si l’on se met à la place de ce père, personne n’aurait accepté de tels abus. Et vous comment vous auriez pu réagir ?

Lire aussi « Être père et mère même temps » : Ce maçon porte son bébé pendant qu’il travail

Contenus sponsorisés