Ce pédophile qui a violenté un bébé de 3 semaines s’évanouit devant la sentence du juge

Ce pédophile qui a violenté un bébé de 3 semaines s’évanouit devant la sentence du juge


Thomas Goodman passera le reste de ses jours derrière les barreaux. Il a été condamné par le juge à 260 ans de prison. Cette peine symbolique correspond à l’addition des six chefs d’accusation qui pèsent sur ce pédophile multirécidiviste. Détention d’images à contenu pédopornographique, agression d’un nouveau-né de 3 semaines sont parmi les crimes pour lesquels il a été jugé. Une histoire effroyable relayée par nos confrères de l’Express britannique.

260 ans de prison. Telle est la peine de prison de Thomas Goodman qui s’est littéralement évanoui suite au verdict du juge. Cet homme issu de Rhodes Island a été condamné à une peine équivalente à deux siècles et demi d’emprisonnement pour avoir agressé un bébé de 3 semaines et avoir produit du contenu pédopornographique qu’il a partagé sur Internet.

Selon un journal local,  John Mc Connell, le juge chargé de l’affaire a inculpé Thomas Goodman de huit abus sexuels sur enfants dont un sur une petite fille de 3 ans. Il est également responsable de la possession de pédopornographie à caractère sadique et masochiste.

Un bilan de six victimes pour le pédophile multirécidiviste

Goodman devra purger 30 ans pour chaque chef d’accusation du premier crime, dont 20 ans pour le deuxième ce qui porte sa peine à 260 années d’emprisonnement. Cela signifie que la peine demeurera à perpétuité sans remise de peine possible.

Après que Thomas Goodman ait pris connaissance du verdict, il se serait effondré immédiatement sur la table après que le juge ait déclaré que « le niveau de dépravation était incompréhensible ». Il a repris ses esprits quelques minutes plus tard laissant John Mc Connell terminer la lecture de sa peine.

C’est en mai 2018 que les terribles actes de Thomas Goodman ont été mis en lumière. Son superviseur a tout de suite appelé la police de North Kingstown pour signaler des présomptions de possession d’images à contenu pédopornographique sur le téléphone de l’homme de 45 ans. C’est ainsi que ce dernier a pu être arrêté suite aux enquêtes de l’organisme Internet Crimes Children Task Forces qui a pu mettre la main sur des milliers d’images de filles prépubères dont une se livrant à un comportement sexuellement explicite.

Un nourrisson de 3 semaines

Il s’est également avéré que Thomas Goodman avait abusé d’un bébé de 3 semaines jusqu’à l’âge d’un an et demi en filmant ses attouchements. Plusieurs vidéos de ces agressions sexuelles sur des enfants ont été stockées sur son téléphone. Certaines d’entre elles ont été diffusées en ligne. Au total, on compte six victimes. La mère d’une victime a déclaré à la cour qu’elle était brisée d’apprendre que quelqu’un en qui elle avait fait confiance ait abusé de son enfant et a qualifié ces actes d’ « impardonnables ».

Un passif d’enfant abusé

L’avocat de Thomas Goodman a demandé au juge de le condamner à une peine de prison de 22 ans. Selon lui, l’accusé a un casier judiciaire vierge et aurait été également victime d’abus sexuels par son enseignant qui n’a jamais été poursuivi. L’assistant du procureur a quant à lui demandé une peine de 100 ans, qualifiant l’affaire de « la pire histoire qu’il ait jamais vue » Il a déclaré : « Il les a marqués à jamais. Il a abusé d’eux pendant des années alors qu’elles étaient des petites filles ». Le juge a quant à lui expliqué que la seule manière de protéger les personnes du danger que représentait Goodman était de s’assurer qu’il ne sortirait plus jamais de prison.

Violences sexuelles sur enfant

Selon nos confrères de LCI, 19 700 mineurs ont été victimes de violences sexuelles dans l’Hexagone en 2016. 66% d’entre eux sont des filles. La pédophilie revêt de lourdes conséquences pour l’enfant et son entourage si celui-ci a pris connaissance de l’abus. Parmi elles, un profond traumatisme psychique qui peut également amener à un sentiment de culpabilité et de honte.


Loading...