x

Ce héros de la guerre est forcé de vendre sa maison pour payer ses soins de santé

Il est essentiel de se rappeler des guerres que l’on a livrées afin de se rappeler de nos erreurs passées et de ne plus les reproduire. Les vétérans sont des reliques de ce passé, des héros qui ont sacrifié corps et âme pour la défense de leur pays. Il est du devoir des nations de remercier ces personnes et de veiller à ce qu’ils ne manquent de rien. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas, ce héros du débarquement de Normandie se retrouve forcé de vendre la maison dans laquelle ses deux enfants ont grandi pour pouvoir payer ses soins. Une histoire outrageante relayée par le journal britannique Express.

Ray Moore est un vétéran de 94 ans. Il rejoint l’armée britannique en 1943 et participe au débarquement allié en Normandie, il a aidé à libérer la ville française de Bayeux. Aujourd’hui, il se retrouve dans une situation financière précaire, il n’arrive pas à payer ses soins et se retrouve forcé de vendre sa demeure.

Un héros oublié

Atteint d’Alzheimer, Ray a passé près de 5 mois à l’hôpital général de Kettering, une petite ville du Northamptonshire en Angleterre. Les autorités de la National Health Service ainsi que les services sociaux du comté de Northamptonshire se disputent la prise en charge des frais des soins de Ray, chacun argumentant qu’il revient à l’autre service de prendre le vétéran en charge. Un tourbillon administratif sans fin dont la seule victime reste l’ancien soldat.

Jeune Ray Moore

Les seuls soins que reçoit Ray sont des visites de 30 minutes par les services sociaux, les deux enfants de Ray réalisent que ceci n’est pas suffisant pour un vieil homme atteint d’Alzheimer. Ils entreprennent alors une demande de prise en charge de leur père.

Une bonne nouvelle et puis rien

Selon l’Express, Bob le fils de Ray aurait reçu un mail du conseil du comté de Northamptonshire offrant une prise en charge par un aide-soignant pour près de 930 € par semaine. Bob prend alors un avion du Canada où il habite pour l’Angleterre afin de finaliser cette prise en charge. Le fils déclare que « La société de soins avait besoin d’un avis médical sur la santé de mon père », une formalité donc dans l’esprit de Bob.

Ray Moore à l'armée

Néanmoins la réalité se trouve être tout autre, au moment du rendez-vous, Bob est confronté à 5 personnes. Ces derniers lui annoncent que les arrangements de prise en charge de son père ont été annulés. Aucune explication n’a été donné pour expliquer la raison de cette annulation, Bob déclare : « Il n’y avait aucune explication quant à pourquoi l’offre avait été faite. Je ne sais pas si c’était une erreur ou une supercherie ». Outragé par le traitement qu’a reçu son père, Bob pense que « Ce n’est pas une façon de traiter un vieux soldat qui a fait son devoir sur les champs de bataille de l’Europe. Le Royaume-Uni doit maintenant faire son devoir et rembourser sa dette avec des soins appropriés ».

La situation de Ray Moore n’est malheureusement pas isolée. Selon Jan Shortt, le porte-parole de la convention nationale des retraités, le cas de Ray Moore ne fait que « mettre en lumière la crise du système britannique ».

débarquement de normandie

Comment les seniors sont-ils pris en charge ?

Dû au vieillissement de la population, la prise en charge médicale des personnes âgées reste un défi majeur auquel sont confrontés plusieurs pays. En France, il existe plusieurs solutions pour les personnes âgées, telles que les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) qui sont des maisons de retraite spécialisées aux personnes ayant besoin de soins journalier. Il faut savoir qu’il existe plusieurs aides publiques qui peuvent aider à financer le service des EHPAD. Les personnes âgées étant généralement dépendantes des soins qui leurs sont administrés, ces aides sont fondamentales à leur bien-être.

Contenus sponsorisés
Loading...