Ce garçon de 4 ans meurt une semaine après s’être baigné et rien ne peut consoler les parents

Les chiffres de noyade connaissent généralement une hausse pendant la saison estivale. Et pour cause, de nombreux enfants succombent tragiquement à ces accidents malgré la surveillance des parents. En 2019, près de 40 décès avaient été enregistrés en France lors de la dernière semaine du mois de juin, avec plus de 60 décès en juillet. En effet, la hausse des températures est souvent associée à une recrudescence des noyades, celles-ci pouvant même parfois passer inaperçues comme en témoigne l’histoire de ce petit garçon de 4 ans. L’avertissement de son père a été relayé par NBC2

Les faits se sont déroulés vers la fin du mois de mai, quand Frankie Delgado s’est rendu à la plage avec ses parents pour profiter du beau temps. Malheureusement, cette sortie finira par lui être fatale une semaine plus tard en raison d’une noyade qui est passée inaperçue.

frankie

worldnow

Des signes annonciateurs

Selon NBC2, le petit garçon était en train de jouer lorsqu’une embarcation est passée à proximité et l’a fait tomber tête la première dans l’eau. Celle-ci ne lui arrivait pourtant qu’aux genoux. Un ami à ses parents l’aurait aidé à se relever et Frankie aurait déclaré qu’il allait bien. Son père, Francisco Delgado Jr. raconte que son fils a continué à s’amuser toute la journée et qu’il était loin de se douter de ce qui allait suivre.

frankie1

newsner

En effet, la nuit suivante, Frankie a souffert de diarrhée et de vomissements. Ses parents qui l’avaient déjà emmené chez le médecin pour des symptômes similaires dûs à une gastro-entérite ont simplement décidé de le soigner à la maison. Mais son état a continué à s’aggraver pendant une semaine.

Son père raconte: “J’aime tellement mon fils. Je le touche constamment et je lui parle toujours quand il dort, et tout à coup, il s’est réveillé, il m’a regardé et il a levé les yeux au ciel en inspirant profondément”. À ce moment même, Francisco Delgado explique avoir compris que quelque chose n’allait pas. “Je me suis levé très rapidement, et j’ai vu qu’il avait inspiré mais qu’il n’avait jamais expiré”, confie le père dévasté.

frankie2

newsner

Le petit Frankie a été emmené aux urgences pour être soigné par les médecins. Malheureusement, au bout d’une heure d’efforts, le personnel médical a déclaré son décès. L’enfant avait de l’eau dans les poumons et autour du coeur.

frankie3

newsner

Un décès une semaine après la noyade

Ce phénomène dont a été victime le petit Frankie Delgado se produit généralement lorsqu’une noyade passe inaperçue. Certains parlent de “noyade sèche” mais en réalité, ce terme serait utilisé à tort puisque les risques qu’elle implique ne surviennent qu’après une “vraie” noyade, comme le soulignent nos confrères du Monde. Et selon l’OMS, celle-ci se définit par “une insuffisance respiratoire résultant de la submersion ou de l’immersion en milieu liquide”.

Pierre Michelet, chef du service des urgences de l’hôpital de la Timone à Marseille explique que les complications ne surviennent jamais d’un coup ou hors contexte. Elles sont associées à un enfant qui a de l’eau dans ses poumons, donc qui s’est véritablement noyé. A savoir que la noyade n’implique pas forcément une perte de connaissance ou le décès immédiat.

A cet effet, les parents se doivent d’être prudents lorsque les plus petits sont dans l’eau. Selon le Pr Michelet, il est impératif de vérifier leur état en précisant qu’il faut “réagir si vous voyez que votre enfant ne revient pas dans son état normal au bout de quelques minutes”. Le spécialiste note également que de nombreux adultes attribuent cette situation à un coup de fatigue ou de froid, rappelant par là la nécessité de se montrer attentif à l’évolution des signes chez l’enfant, même les plus discrets.

Noyade : symptômes à connaître

La noyade peut toucher tous les enfants sans distinction. Ce phénomène dangereux implique l’inhalation de l’eau (ou d’un autre liquide) qui pourrait gravement porter atteinte à la santé de la victime, menant à une insuffisance respiratoire et dans les cas les plus graves, au décès.

En 2018, Pierre Michelet alertait déjà contre les amalgames entre noyade et “noyade sèche”, soulignant que cette dernière n’existe pas puisque “ La noyade sèche, ça voudrait dire qu’un patient peut débuter une noyade […], avoir un intervalle libre [de symptômes] et redévelopper une insuffisance respiratoire entraînant potentiellement le décès ou une évolution qui n’est pas bonne”, explique le professeur avant de trancher: “Ca n’existe pas”.

En effet, cette forme de noyade se manifeste en réalité à travers de nombreux signes annonciateurs qui peuvent échapper aux parents.Parmi eux:

– Un essoufflement
– De la toux
– Des vomissements
– Des lèvres bleues
– Des signes de fatigue

Pour protéger l’enfant et agir à temps, le Pr Michelet recommande de rester à l’affût des premiers signes d’alerte et de faire immédiatement appel à un secouriste professionnel ou un médecin.

Lire aussi Comment faire pour qu’un enfant arrête de crier lorsque vous lui lavez les cheveux ?

Contenus sponsorisés