Ce gagnant du Loto meurt soudainement après avoir remporté le prix à 16 ans

Callum Fitzpatrick a marqué les esprits en faisant partie des plus jeunes gagnants de la loterie en Irlande du Nord. Décédé à l’âge de 23 ans, il avait remporté plus de 450 000 euros alors qu’il n’était encore qu’un adolescent. Pleins feux sur ce récit tragique relayé par nos confrères de News Australia.

Tout a commencé un soir où Callum faisait du babysitting chez sa tante. Le jeune garçon alors âgé de 16 ans a réalisé qu’il avait les chiffres gagnants pour la loterie nationale. Le montant qui avoisinait le demi-million d’euros lui a permis de visiter le stade de son équipe de football favorite à plusieurs reprises. Malheureusement, il n’aura eu que quelques années pour profiter de cette fortune.

callum 1024x780 1
Callum Fitzpatrick et sa famille – Source : Pacemaker Press

Il remporte la loterie en 2014

D’après News Australia, Callum Fitzpatrick a remporté le gros lot en participant à la loterie nationale d’Irlande du Nord. L’adolescent n’avait que 16 ans à l’époque et est devenu l’un des plus jeunes gagnants de cette nation constitutive du Royaume-Uni. Passionné de football et de l’équipe Manchester United en particulier, il avait sauté sur l’occasion pour jouer afin de pouvoir visiter leur stade. Il souhaitait également s’acheter une voiture s’il venait à gagner ce prix conséquent. 

callum1
Il a remporté le loto à 16 ans – Source : Dailymail

Ses coéquipiers lui ont rendu hommage

Callum jouait pour une équipe locale, la Ballymartin GAC, qui a annoncé son décès à l’âge de 23 ans, sans en révéler les causes. Un porte-parole a révélé que l’ensemble de la communauté était très touché par cette mort tragique. L’équipe a également écrit dans un communiqué : “Le comité exécutif, les membres et l’équipe masculine senior de Ballymartin sont profondément choqués et attristés par la perte tragique et soudaine de notre ami et coéquipier Callum Fitzpatrick”. Ils l’ont décrit comme “un jeune homme merveilleux et intelligent”, en confiant que son absence laissera un vide difficile à combler pour toutes les personnes impliquées dans l’équipe. 

callum2
Callum et une amie – Source : Dailymail

Une communauté bouleversée par cette perte

Un représentant du club amateur a présenté ses condoléances à la famille Fitzpatrick, en offrant son soutien à ses parents, Colin et Sheila. Callum avait également trois sœurs : Tierna, Meagh et Corragh qui ont été confrontées à ce décès soudain. D’après The Mirror, des douzaines de personnes ont commenté la publication du club de Callum. L’une d’elle a écrit : “Repose en paix Callum – Toujours un gentleman ! Mes pensées et mes prières sont avec vous tous. Chérissez les beaux souvenirs que vous avez créés ensemble”. Un autre a déclaré : “Je n’arrive pas à me sortir ce garçon de la tête. Mes sincères condoléances à toute la famille et aux proches. RIP Callum”. 

callum3
Callum et ses parents – Source : Irish Mirror

Comment se remettre du décès soudain d’un proche ?

Si une longue maladie ou la vieillesse peuvent parfois préparer une personne à accepter le décès d’un proche, le choc qui suit un décès brutal et inattendu peut rendre le deuil encore plus difficile à surmonter. D’après Nadine Beauthéac, auteure et psychothérapeute spécialisée dans l’accompagnement des endeuillés, “Le décès d’un proche est toujours une épreuve. Mais quand il survient de façon brutale, le choc de l’annonce peut provoquer un traumatisme psychique”. La spécialiste cite un état d’agitation extrême ou d’anxiété qui se prolonge. A contrario, il est également possible de se sentir déconnecté sur le plan intellectuel et émotionnel. 

“On a besoin de se repasser le film de l’événement”

Une fois que la sidération prend le dessus, la personne confrontée au décès peut rester dans cet état quelques heures, quelques semaines ou même quelques mois. Une dissociation se produit entre le moment présent et ce que l’on traverse intérieurement. La personne “est absente à elle-même”, précise le Dr Beauthéac, ajoutant que pour sortir de cet état, il est essentiel de se confronter à ce que l’on ressent. Si les émotions sont forcément douloureuses, voire accompagnées d’un sentiment de culpabilité, reparler de ce qui s’est produit en mettant des mots sur le drame peut aider à mieux comprendre ce qui s’est passé. La perte d’un repère affectif ne doit pas non plus être sous-estimée, d’où l’importance d’user de la parole pour compenser le manque de la personne disparue. Le soutien de l’entourage est également primordial pour se relever après cette épreuve. Sans chercher à consoler la personne en deuil ou à la juger, il doit simplement se montrer à l’écoute en faisant preuve de bienveillance.

Lire aussi Pouvez-vous repérer l’homme caché dans cette image d’ours ?

Contenus sponsorisés