Ce bébé né sans respiration, revient à la vie 15 minutes après sa naissance

Ce bébé né sans respiration, revient à la vie 15 minutes après sa naissance


L’accouchement présente toujours des risques de complications qui peuvent survenir pendant le processus. Même une grossesse qui a progressé sans accroc apparent peut encore laisser place à des complications lors de l'accouchement. Et le cas de ce bébé né en détresse respiratoire et sauvé à la dernière minute, témoigne de cela.

Un nouveau-né silencieux

Après l’accouchement, ce nouveau-né n’a pas respiré pendant les 23 premières minutes de sa vie. Charlotte Richards, la mère, était inquiète et craignait le pire alors qu’une équipe médicale de 15 personnes faisait de son mieux pour sauver sa petite fille Beatrix. L’enfant avait cessé de respirer.Après 20 minutes, le seuil habituel d’arrêt de la réanimation, les médecins étaient sur le point d’abandonner. Cependant, un consultant a recommandé une dernière tentative pour sauver la petite fille. Et enfin, la petite Beatrix toussa, cracha et revint à la vie.

Charlotte, 24 ans, soulagée, a déclaré que lorsqu’elle a mis au monde Beatrix, elle ne respirait pas, ainsi elle a su que quelque chose n’allait pas. Les médecins ont tenté de la réanimer pendant 15 minutes, jusqu’à ce que Charlotte perde l’espoir, et pour elle, cela ressemblait à une éternité. Beatrix est enfin revenue à la vie. Charlotte pense que c‘est vraiment un miracle que sa fille soit revenu à la vie après tout ce temps.

À sa naissance, Beatrix, qui pesait 2,8 kg, est venue au monde dans un accouchement dans l’eau à l’hôpital Princess Alexandra de Harlow, dans l’Essex, en Angleterre, souffrant d’asphyxie périnatale après une hémorragie du placenta.

C’est un état qui a pour conséquence de priver les nouveau-nés d’oxygène et provoque souvent des lésions cérébrales, voire la mort. Après la réanimation de Beatrix, elle a été emmenée en soins intensifs pendant deux heures et demie. Charlotte et son mari, ont dû attendre encore deux heures avant de pouvoir voir leur bébé pour la première fois. Ils ne disposaient que de 10 minutes avec elle en raison de son état fragile et avaient été avertis de prendre des photos au cas où le pire se produirait.

Ce soir-là, Beatrix a été transférée chez un spécialiste à l’hôpital St Thomas de Londres où elle a été enveloppée dans une couverture rafraîchissante pendant 72 heures. De l’eau circulait autour de son corps minuscule pour abaisser sa température corporelle, réduisant ainsi le risque de lésions cérébrales. Quatre jours après sa naissance.

Dix semaines plus tard, Beatrix a pu rentrée à la maison et va bien dans son quartier de Bishop’s Stortford, dans le Hertfordshire. Une IRM au cours de ses premiers jours traumatiques a montré que Beatrix ne souffrait d’aucune lésion cérébrale.

Des parents reconnaissants

M. Richards, le père de 39 ans, a déclaré qu’ils ont été très chanceux, et qu’il n’a pas été surpris que sa fille soit une combattante, car sa mère luttaità la même époquecontre le cancer. Le papa a également exprimé sa joie sur le fait que Beatrix puisse rentrer à la maison.

Le couple reconnaissant, qui a également une fille en bonne santé, Isabella, âgée de trois ans, collecte actuellement des fonds pour l’hôpital de Harlow en guise de remerciements des efforts fournis pour sauver leur fille.

Qu’est-ce que l’asphyxie périnatale ?

L’asphyxie périnatale est le nom utilisé lorsqu’un enfant ne respire pas normalement juste avant, pendant ou après la naissance. L’asphyxie est une affection qui décrit une diminution ou une interruption du niveau d’oxygène, et une période périnatale est la période qui décrit juste avant, pendant et après l’accouchement.

Que se passe-t-il pendant l’asphyxie périnatale ?

Parce que la période périnatale est très brève, un enfant souffrant d’asphyxie périnatale naît généralement silencieux. Parfois, le médecin peut surveiller les signes vitaux du bébé, reconnaître une diminution alarmante de l’oxygène et de l’asphyxie périnatale. Il peut décider de provoquer l’accouchement du bébé par césarienne en urgence. Dans d’autres cas, un bébé peut naître par voie vaginale et rester silencieux en souffrant d’asphyxie périnatale. Pour les deux scénarios, le personnel médical s’efforce de faire respirer l’enfant le plus rapidement possible.

Quelles sont les causes de l’asphyxie périnatale ?

Le bébé peut arrêter de respirer pour plusieurs raisons. Parfois, cela arrive lorsque le cordon sort avant que le bébé ne le fasse, ou suite à un pincement du cordon ombilical. Parfois, un bébé cesse de respirer à cause du syndrome d’aspiration de méconium, une situation dans laquelle il est stressé, défèque le méconium (matière pâteuse brunâtre accumulée dans l’intestin du fœtus et qui constituera les premières selles du nouveau-né) et l’inhale avant, pendant ou juste après l’accouchement vaginal.


Loading...