Ce bébé meurt dans un incendie dans la maison pendant que sa mère est en boîte de nuit

Un bébé de huit mois a connu la mort des suites d’une négligence maternelle. La mère est allée en boîte de nuit avec ses amis et un incendie s’est produit. Découvrez l’histoire de cette fillette qui a péri dans les flammes sans aucun adulte au sein du domicile.

Relayée par nos confrères du site britannique Metro, la mort de cette fillette rappelle les risques que peut engendrer la négligence d’un parent. Et pour cause, cette enfant est morte à cause du fait que sa mère se soit absentée pour aller en boîte de nuit.

Quatre autres enfants ont été hospitalisés

Un bébé de huit mois est mort dans un incendie à cause de la sortie de sa mère en discothèque en compagnie de ses amis. Jream Jenkins, qui est décédée sur le coup, n’est pas la seule victime de cette négligence qui a conduit à cette fatalité. Son frère, un enfant de 23 mois, a été hospitalisé dans un état critique. Et ce n’est pas la seule victime puisque trois autres enfants ont été amenés aux urgences. Ces derniers étaient âgés de un à six ans. Parmi eux, au moins quatre étaient frères et sœurs. Les femmes qui ont été responsables de ces négligences qui ont conduit au décès de la petite Jream étaient en boîte de nuit au moment des faits. Selon les mères coupables de négligences, il y’aurait eu une baby-sitter au domicile où étaient les cinq enfants mais les autorités n’ont pas fait état de sa présence au sein de la propriété. A l’instar de cette mère négligente, le fait que cette femme ait fait tomber ce bébé lors d’une bagarre a conduit à la mort de son enfant.

maison en feu

La maison en feu – Source : spm

Un garçon de 23 mois laissé dans le même appartement reste gravement malade à l’hôpital.

Deux témoins ont directement appelé une ambulance

Les pompiers et les autorités qui ont assisté à cet incident mortel auquel aucun adulte n’a pu intervenir ont pu remarquer qu’aucune baby-sitter n’était présente lorsque la maison était en flammes. La mère du bébé décédé sur le coup a écrit dans une publication sur Facebook que cette dernière était bien là en train de s’occuper de tous ses enfants. Elle et son amie se sont rendus au domicile où avait l’incendie après l’arrivée de ceux qui sont intervenus pour secourir les frères et sœurs et les autres enfants. Toujours sur le réseau social, la mère de la fillette de huit mois décédée a nié qu’elle était en boîte de nuit au moment des faits et qu’elle avait contacté une ambulance au moment où elle a vu le feu. Deux personnes témoignent être passés devant la maison et appelé les secours lorsqu’ils ont vu un garçon sortir du domicile en avertissant que ses frères et sœurs étaient toujours sous ce toit.

pompiers

Les pompiers pendant l’incendie – Source : spm

Aucune personne n’a fait l’objet d’une accusation

Selon la page de collecte de fonds participative GoFundMe crée pour couvrir les dépenses liées aux funérailles, l’incendie n’était que purement accidentel. Les causes du fait que cette maison se soit soudainement enflammées ne sont pas élucidées. Pour rendre justice à cette négligence, aucune accusation n’a été déposée après l’enquête. Comme Jream, cette petite fille est morte à cause de négligence maternelle. Cette enfant malade est morte alors que sa mère était en train de boire avec sa petite amie.

Un bébé mort d’une crise cardiaque à cause d’une négligence maternelle

Relayée par nos confrères de WTVR, la mort de ce bébé est également due à la négligence de cette mère. Celle-ci l’a laissée dans une voiture en pleine chaleur tandis qu’elle s’était absentée pour faire ses courses. A son retour, son enfant était toujours vivant et se montrait très agitée, selon ses propos. Lorsqu’elle est arrivée à son domicile, elle s’est rendu compte que le nourrisson était inanimé. Son cœur s’est arrêté au moment où elle l’emmenait à l’hôpital. Un décès lié à une exposition prolongée à la chaleur.

Quelles peuvent être les causes de la négligence ?

Rodolphe Oppenheimer, psychanalyste, s’est penché sur cette question. Pour le spécialiste, certaines mères sont incapables d’avoir un lien avec leur bébé après la naissance. Plusieurs pistes peuvent expliquer ce manque d’affection vis-à-vis de leur enfant. Parmi elles, la dépression post-partum, une maladie réactionnelle dont les symptômes peuvent être un détachement maternel qui empêche la prise en charge voire le contact avec l’enfant. C’est le cas de cette mère qui s’est donnée la mort des suites de cette pathologie qui est à prendre au sérieux.  Une enfance agitée peut également être à l’origine d’une négligence parentale. C’est particulièrement lors de négligence, d’abus ou de maltraitance, ce qui conduit à la répétition de ce passé douloureux. Le spécialiste qualifie cette dernière de « mécanisme de défense ». Un sentiment d’insatisfaction et de sacrifice quant à la parentalité peut également expliquer ce désamour qui peut causer de nombreuses séquelles à l’âge adulte, notamment la mutilation et l’abus de toxiques. Si cette idée va à l’encontre de l’imaginaire collectif, un parent peut ressentir de la jalousie envers son enfant si ce dernier dispose de qualités qu’il jalouse. Dans ce cas, une comparaison peut avoir lieu et être un élément d’analyse pour cette négligence qui peut créer de nombreuses blessures psychologiques pour l’enfant qui peut ressentir un abandon.

Lire aussi Des médecins débranchent un bébé de la machine qui le maintient en vie sans consulter les parents

Contenus sponsorisés