Ce bébé est mort juste après sa naissance lorsque la sage-femme le fait tomber la tête la première sur le sol

Ce bébé est mort quelques secondes après que sa mère ait accouché. La cause de son décès ? La sage-femme n’a pas eu le temps d’attraper le nouveau-né et sa tête a heurté le sol. Il a laissé derrière lui des parents bouleversés par le chagrin.

Relayée par nos confrères du site britannique The Sun, l’histoire de cette famille est tragique. Et pour cause, la hâte qu’avaient ces parents a vite été remplacée par la douleur d’être marqué dans sa chair.

Déclaré mort avant son arrivée à l’hôpital

Si le nouveau-né que les parents comptaient appeler Valentino est mort soudainement, c’est parce que les médecins et la sage-femme n’ont pas pu le rattraper. Le drame a eu lieu à Gualeguaychu, dans le nord-est de l’Argentine. Après qu’il soit tombé brusquement au sol, l’équipe médicale l’a transféré dans l’hôpital d’une ville voisine. Malheureusement, le bébé a été déclaré mort avant même d’être sur place. Claudio Mondragon, le père, raconte que sa femme Stefania était sur le point d’accoucher et qu’il est sorti très rapidement. « Personne ne l’a rattrapé et il est tombé au sol. La sage-femme n’a pas eu le temps de le rattraper et l’obstétricien n’a pas réagi » s’émeut-il. Il ajoute qu’à ce moment, Valentino a été mis dans un incubateur avant d’être transféré afin de le sauver. Comme cette maman, cette femme a vécu la mort inattendue de son enfant.

claudio
Claudio Mondragon et sa femme Stefania. Source : Dailymail

« J’espère que les responsables seront amenés à rendre compte de ce qui s’est passé »

Un doute existe : celui selon lequel cette mort soit l’objet d’une négligence médicale ou l’objet de la responsabilité d’un professionnel de santé. Le bébé a été enterré dans la ville natale de sa famille. L’autopsie précise que le petit Valentino est mort d’une blessure à la tête résultant de sa chute. Pour témoigner de leur chagrin, les parents ont publié la photo d’un ruban noir où est inscrit le nom de celui qui aurait pu être leur enfant avec un ballon blanc. Pour montrer son soutien, l’ami du père leur a écrit un message sur les réseaux sociaux. « Restez fort Claudio et Stefania. J’espère que les responsables seront amenés à rendre compte de ce qui s’est passé » peut-on lire sur son profil.

claudiostefania1
Les parents ont enterré leur fils Valentino. Source : Dailymail

« La personne vit avec le sentiment d’être seule »

Interrogé par Doctissimo, le psychiatre et psychanalyste Michel Hanus explique ce qui rend une personne plus vulnérable face au deuil. L’expert indique que de nombreux paramètres jouent dans la tolérance face à cette épreuve. Parmi eux, des facteurs physiques, psychologiques ou sociaux. « C’est la raison pour laquelle c’est plus difficile pour les enfants et les personnes âgées » indique-t-il.  Le spécialiste parle également de souffrances plus difficiles à vivre, comme celle de perdre un enfant. Il estime qu’il faut entre deux et quatre ans pour se réapproprier sa vie après cet évènement bouleversant. « Un deuil est toujours vécu de façon très personnelle, même si la personne est très entourée, elle vit avec le sentiment d’être seule », analyse le médecin qui ajoute que ce deuil peut s’appliquer à la mort d’enfants en couches. Il affirme que 54% des couples sont susceptibles de se séparer après le décès de leur enfant. « Cela tient au fait que les deux parents n’ont pas la même façon de vivre ce deuil, ni le même rythme pour le gérerce qui peut engendrer des incompréhensions », affirme-t-il. Questionnée par le Journal des Femmes, Aline Nativel Id Hammou, psychologue, indique que le deuil peut devenir pathologique. La thérapeute parle de la « difficulté à poser un diagnostic entre un deuil normal et une dépression ». Cela est souvent le cas lorsque le décès est brutal, inattendu ou violent.

Lire aussi Des médecins débranchent un bébé de la machine qui le maintient en vie sans consulter les parents

Contenus sponsorisés