Carburant : 7 astuces pour réduire la facture

Les prix des carburants flambent cette année. À la pompe, le record de 2 €/litre a été atteint début mars. Voici quelques conseils pour en limiter l’impact sur votre budget.

Repérez les stations essence bon marché et… les bouchons

C’est un réflexe à avoir quand les prix s’envolent. Trouver les tarifs les plus doux. Grâce au site du ministère de l’Économie (www.prix-carburants.gouv.fr), c’est faisable en un clic. Des applications mobiles comme Essence&Co permettent aussi de comparer les stations proches de chez vous. Il suffit d’activer la géolocalisation de son téléphone et de sélectionner le carburant désiré et les stations les moins chères apparaissent dans un rayon de 1 km à 50 km. Les applications comme Waze, V-Traffic ou Coyote sont aussi utiles pour contourner les embouteillages, très gourmands en carburant.

verifier pression pneus

Vérifier la pression des pneus – Source : spm

Vérifiez la pression des pneus

Sous-gonflés, les pneus augmentent la consommation en carburant d’environ 5 %, alors méfiance ! La bonne pression dépend de votre voiture et du modèle de vos pneumatiques. Demandez conseil à un garagiste si vous ignorez votre nombre de bars optimal. Pensez aussi à la vérifier tous les mois, surtout avant de faire un long trajet.

Sur la route, levez le pied

Adoptez l’écoconduite si ce n’est déjà fait. Cela passe par diminuer son allure et en finir avec les accélérations et démarrages brutaux. Quand vous passez les vitesses, n’ayez pas peur non plus d’enclencher la quatrième ou la cinquième avec un peu d’avance, quitte à être en sous-régime. Votre porte-monnaie vous remerciera.

controler filtre a air

Contrôler le filtre à air de la voiture – Source : spm

Contrôlez votre filtre à air

Côté moteur, d’autres paramètres sont à prendre en compte comme le niveau d’huile et l’état du filtre à air. Son encrassement pénalise aussi votre consommation. En changer peut vous faire gagner quelques euros.

Voyagez léger, vitres fermées

Une voiture dont le coffre est vide, sans barres ou galerie sur le toit, consommera toujours moins. Videz aussi les contre-portes et délestez-vous de tout poids inutile. Autre astuce, ne laissez pas vos vitres entrouvertes quand vous roulez à plus de 100 km/h, elles freinent l’aérodynamisme. Et n’abusez pas non plus de la climatisation. Son utilisation superflue peut faire grimper vos dépenses et les émissions de CO2 au passage.

mettre carburant voiture

Mettre le carburant dans la voiture – Source : spm

Faites le plein le matin

Ce n’est pas une blague et surtout vrai l’été, quand il fait très chaud. À 30 °C, le carburant se dilate dans les cuves et contient moins de pouvoir calorifique nécessaire à sa combustion. Autrement dit, il perd en énergie. Si on grossit le trait, votre essence sera alors de « meilleure qualité » le matin, à la fraîche. Néanmoins, cela a peu d’impact sur votre note. Quelques centimes d’euros au mieux.

Abandonnez de temps en temps le volant

Pour réduire la facture, la meilleure solution reste enfin de laisser sa voiture au garage quand c’est possible. Certains petits trajets peuvent parfois être évités ou réalisés à pied ou à vélo. Le covoiturage est également un bon moyen de dépenser moins, ne l’oubliez pas !

La tentation du superéthanol

Avec un prix à la pompe de 0,80 €/litre en moyenne (début mars 2022), le superéthanol-E85 fait rêver la plupart des automobilistes. Ces derniers mois d’ailleurs, nombreux sont ceux à avoir adopté ce biocarburant. Pour cela, il suffit d’équiper son véhicule à essence (s’il a été construit après 2001) d’un boîtier de conversion homologué par l’État et installé par un garagiste agréé. Comptez entre 700 et 1 300 euros tout de même, mais à voir l’engouement provoqué, il s’agirait d’un investissement très rentable.

Lire aussi Des graines de café dans la voiture : tout le monde le fait pour résoudre ce gros problème

Contenus sponsorisés