x

4 choses que l’on reproche au lait de soja

Chez beaucoup de personnes dans le monde, la qualité des produits alimentaires à consommer est une devenue une priorité. Désirant par tous les moyens manger sain, elles cherchent des alternatives plus naturelles et bénéfiques pour la santé aux produits disponibles sur le marché. Parmi ces alternatives, nous retrouvons le lait de soja, très apprécié par les végétariens et les personnes intolérantes au lactose. Cependant, ce lait végétal n’est pas aussi sain et sans danger pour la santé. Zoom sur ce lait végétal.

Qu’est-ce que le lait de soja ?

Le lait de soja est un liquide crémeux obtenu à partir de graines de soja broyées.  Il est très prisé dans le cadre des régimes alimentaires amincissants ou végétariens et pour sa facilité de digestion. En effet, naturellement riche en protéines et autres nutriments, le soja représente une bonne alternative pour les produits animaliers, et sa faible teneur en calories lui permet de s’intégrer facilement dans l’alimentation des personnes désireuses de perdre du poids. De plus, ne contenant pas de lactose, il est plus toléré par les personnes intolérantes à ce dernier.

Cependant, le lait de soja présent sur le marché, n’est pas toujours aussi sain qu’on voudrait bien nous le faire croire. Découvrez, dans ce qui suit, 5 raisons pour lesquelles vous ne devez plus consommer du lait de soja vendus sur le marché.

4 raisons de modérer sa consommation de lait de soja :

Un soja génétiquement modifié

La modification génétique est un procédé de plus en plus utilisé dans les modes d’agriculture actuels. Il consiste en la modification, la suppression ou l’ajout de gènes spécifiques dans le patrimoine génétique des plantes afin de les rendre plus résistantes ou plus tolérantes aux herbicides tels que le Soja RoundUp Ready ou Soja RR. Ce dernier est un soja génétiquement modifié pour absorber l’herbicide du même nom sans y succomber. D’ailleurs, ce dernier est conçu pour venir à bout de toutes les plantes,  à l’exception de celles spécialement modifiées pour lui résister.

Ainsi, si vous souhaitez absolument en consommer, sachez qu’il est important de privilégier le soja bio. A savoir que dans un article du Figaro, Marion Kaplan, bionutritionniste, conseille de limiter sa consommation et “d’appliquer le principe de précaution” car nous n’aurions pas encore assez de recul quant aux risques pour notre santé.

Une teneur en phyto-estrogènes

Sur ce point précis, les avis des scientifiques sont partagés. En effet, à cause de leur capacité à imiter le rôle des œstrogènes, hormones féminines, certains chercheurs accusent les isoflavones (phyto-estrogènes) présents dans le soja d’être à l’origine de perturbations hormonales impactant le cycle menstruel féminin, à nuire à la qualité du sperme chez l’homme et de la lactation chez la femme, etc., tandis que d’autres affirment qu’au contraire, ceux-ci permettent de réduire les symptômes de la ménopause tels que les bouffées de chaleur.

Pour limiter au maximum les risques de santé liés à la consommation du lait de soja, les experts recommandent de l’intégrer à une alimentation saine et variée et de ne pas dépasser un apport en isoflavones d’1 mg par kilo.

La présence d’aluminium

Pendant le processus industriel de fabrication du lait de soja, celui-ci est soumis à une température trop élevée qui dénature ses protéines et augmente sa teneur en aluminium. En effet, la mixture de soja est versée dans des cuves en aluminium afin d’être lavée de l’acide, mais pendant cette opération des particules de ce métal se détachent et s’accrochent au produit final.

De grandes quantités d’acide phytique

L’acide phytique est une molécule naturellement présente dans les grains, les céréales, les graines oléagineuses et dans certains légumes-racines. Certaines études ont montré qu’il possédait une action inhibitrice sur l’absorption de certains nutriments tels que le magnésium et le zinc, et qu’il pouvait altérer la qualité de digestion et d’absorption de certains aliments tels que la viande, les œufs et les légumineuses en se liant à leur protéines.

D’autres scientifiques expliquent que les aliments contenant de l’acide phytique sont riches en minéraux qui compenseraient ce frein à l’absorption des nutriments. Pour protéger sa santé et éviter tout risque, Marion Kaplan explique qu’ il est important de privilégier la consommation de soja fermenté plutôt que le lait de soja ou le tofu.

Pour conclure, le lait de soja reste un produit alimentaire très controversé. C’est pourquoi, il est recommandé de le consommer avec modération et de veiller à adopter, en parallèle un régime alimentaire sain et équilibré. Il est également conseillé de rester à l’écoute de son corps afin de déterminer d’éventuels signes d’allergies ou de perturbations fonctionnelles.

Contenus sponsorisés
Loading...