Boire du café réduit les risques de développer la maladie d’Alzheimer et de Parkinson

Environ 500 milliards de tasses de café sont consommées chaque année dans le monde. Cependant, au-delà du coup de pousse matinal, du regain d'énergie et d'attention, boire du café peut également vous protéger contre le développement à la fois de la maladie d'Alzheimer et de la maladie de Parkinson !

Du café pour prévenir les maladies d’Alzheimer et de Parkinson

Une nouvelle recherche suggère que la consommation de café pourrait jouer un rôle dans la protection contre la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson. L’étude en question a été publiée dans la revue Frontiers in Neuroscience, et elle portait sur la simple recherche d’une corrélation entre les buveurs de café et les taux de maladies. Les chercheurs affirment qu’ils sont peut-être tombés sur le mécanisme et les composés liés aux avantages du café pour la santé.

Selon le Dr Donald Weaver, codirecteur du Krembil Brain Institute au Canada, la consommation de café semble avoir un lien avec une diminution du risque de développer la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson. Pour cette raison, il est important de comprendre quels composés sont impliqués et en quoi ils peuvent influer sur le déclin cognitif lié à l’âge.

Les scientifiques du Krembil Brain Institute affirment avoir trouvé des preuves que certains cafés inhibent le processus de repliement des protéines. La maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et divers autres troubles sont appelés maladies à repliement protéique, ou protéopathies, provoquées par des protéines bêta amyloïdes anormalement repliées.

L’origine de cet avantage du café

Cette nouvelle étude explique comment un groupe de composés appelés phénylindanes, produits lors de la torréfaction des grains de café, empêchent en réalité deux fragments de protéines communs dans la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson, la bêta-amyloïde et la protéine tau, de s’agglutiner (se regrouper) et de se replier de la mauvaise façon. Etant donné que la torréfaction plus en profondeur génère de plus grandes quantités de phénylindanes, les chercheurs affirment également que le café torréfié noir semble être encore plus protecteur. De même, les cafés noirs décaféinés semblaient avoir le même effet que les cafés contenant de la caféine, la caféine n’est donc pas un facteur.

Selon le Dr Ross Mancini, co-auteur de l’étude, c’est la première fois qu’une étude se focalise sur la manière dont les phénylindanes interagissent avec les protéines responsables de la maladie d’Alzheimer et de la maladie de Parkinson. Il a affirmé également que la prochaine étape consisterait à déterminer dans quelle mesure ces composés sont bénéfiques et s’ils ont la capacité de pénétrer dans le sang ou de franchir la barrière hémato-encéphalique qui permet d’empêcher le passage des substances indésirables au cerveau et qui peuvent se trouver dans la circulation sanguine.

Cependant, les chercheurs attendent des études plus approfondies avant de retenir le café comme un médicament miracle.

Les avantages du café ne s’arrêtent pas là, plusieurs bienfaits ont été scientifiquement prouvés, et nous allons vous citer quelques-uns d’entre eux.

Améliorer les niveaux d’énergie et d’intelligence

Le café aide à se sentir moins fatigué et à augmenter le niveau d’énergie, grâce au stimulant contenu dans le café qui est la caféine, la substance psychoactive la plus consommée dans le monde.

Après avoir bu du café, la caféine est absorbée dans la circulation sanguine. De là, elle passe au cerveau. Dans ce dernier, la caféine bloque l’adénosine, un neurotransmetteur inhibiteur. Lorsque cela se produit, la quantité d’autres neurotransmetteurs, tels que la noradrénaline et la dopamine, augmente, ce qui entraîne une stimulation accrue des neurones.

Brûler les graisses

La caféine est présente dans presque tous les suppléments pour brûler les graisses parce que c’est l’une des rares substances naturelles dont il a été prouvé qu’elle favorise la combustion des graisses.

Selon une étude réalisée par l’université de Londres, la caféine peut augmenter le taux métabolique de 3 à 11%.

D’après une étude réalisée par le centre de recherche Nestlé, à Lausanne, en Suisse, la caféine peut spécifiquement augmenter la combustion des graisses jusqu’à 10% chez les personnes obèses et 29% chez les personnes maigres.

Mise en garde :

Le café est sans danger pour la plupart des adultes. Boire plus de 6 tasses par jour peut provoquer un «caféinisme» incluant des symptômes tels que l’anxiété ou l’agitation. Les personnes qui consomment beaucoup de café peuvent devenir dépendantes du café au point de développer des symptômes de sevrage si elles arrêtent soudainement de le boire.

Consommer de grandes quantités de café contenant de la caféine peut causer de l’insomnie, de la nervosité, des maux d’estomac, des nausées et des vomissements, une augmentation du rythme cardiaque et respiratoire et d’autres effets secondaires. Cela peut également provoquer des maux de tête, des bourdonnements dans les oreilles et des battements de cœur irréguliers.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close