Après l’accouchement, la maman voit le visage de son bébé et menace de le tuer

Une grossesse est un événement heureux que tous les jeunes couples attendent avec impatience. Pour qu’elle soit menée à bien, elle nécessite un suivi médical de près, afin de limiter au maximum les risques, tant pour la santé de la maman que pour celle de son enfant. Or, il arrive que certains facteurs génétiques ou externes interviennent et provoquent l’apparition de malformations, parfois fatales, chez le fœtus. Dans ce qui suit, vous retrouverez l’histoire d’un bébé né avec une sévère malformation et qui a été rejeté par sa famille.

Une malformation congénitale est dite dans les cas où un fœtus présente des anomalies au niveau de plusieurs tissus ou organes.  Elle peut être mineure, comme une petite déformation du doigt, ou majeure, entrainant un handicap important voire la mort du fœtus, en début de grossesse ou à la naissance.

Il existe trois causes principales de malformations congénitales. La première concerne les aberrations chromosomiques, qui entrainent des changements au niveau du nombre et de la structure des chromosomes ; la seconde porte sur les mutations génétiques qui engendrent des maladies héréditaires, et la troisième qui regroupe les embryopathies, des  maladies de l’embryon causées par l’exposition de la maman aux rayons X, à des substances toxiques ou à des infections virales pendant la grossesse.

Dans ce qui suit, vous retrouverez l’histoire d’un bébé né sévèrement déformé et qui a été rejeté par sa famille.
 
L’histoire d’Adam, le bébé rejeté par les siens à cause de sa malformation 
Dans un hôpital Indien, un petit bébé du nom d’Adam a enfin pu voir le jour. Né en parfaite santé, avec un cœur et un cerveau parfaitement développés et des poumons arrivés à maturation, ce petit avait cependant quelque chose de particulier. Il souffrait d’une sévère malformation, à cause de laquelle sa famille l’avait rejeté et refusé de le garder. Ses parents ont même menacé de le tuer si on les obligeait à le prendre avec eux. Heureusement pour lui, deux membres du personnel de l’hôpital, Jessica et Raja Paulraj ont décidé de l’adopter et de prendre soin de lui, comme le mériterait n’importe quel bébé « normal ». 

Œuvrant pour que leur fils puisse avoir accès aux soins dont il a besoin, ils ont également pu lui trouver de l’aide auprès des membres de la communauté chrétienne aux États-Unis, dont le Docteur John Van Aalst, un chirurgien esthétique à l’UNC Children Hospital qui a accepté de superviser le traitement d’Adam.

Un an et demi après, Adam est devenu un bébé qui aime rire, ramper un peu partout et surtout jouer avec son petit frère. Mais malgré ses progrès, il était toujours incapable de manger normalement ou de parler, à cause de l’ouverture de son palais. Vus les frais assez élevés des interventions, les nouveaux parents du petit Adam dépendaient des dons de bénévoles, en attendant que leur bébé puisse enfin devenir un citoyen américain et être pris en charge par la sécurité sociale. Car, seulement à ce moment-là, il pourra se faire opérer pour reconstruire son palais et obtenir des prothèses pour ses jambes et ses mains, et ainsi devenir un petit qui pourra manger, parler, marcher et utiliser ses mains normalement.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close