Avoir des cheveux blancs n’est pas irréversible !

Vous avez sans doute déjà entendu que « le stress donne des cheveux blancs ». C’est une croyance populaire… qui a été confirmée scientifiquement l’an dernier chez la souris.

Sommaire

Une étude de l’Université de Colombia vient d’être réalisée cette fois sur des humains de tous âges, sexes et ethnies, afin de comparer leur couleur de cheveux et leur lien éventuel avec les épisodes stressants de leur vie. Les volontaires ont dû fournir aux chercheurs des échantillons de leurs cheveux qui ont été découpés en plusieurs parties, chaque vingtième de millimètre de cheveux représentant une heure de leurs vies. Ainsi que raconter dans un journal de bord détaillé tous les événements plus ou moins stressants qui ont parsemé leur vie. En scannant des variations de couleur de leurs cheveux, les chercheurs ont pu observer que les zones de dépigmentation coïncidaient effectivement avec une période stressante rapportée par les participants.

cheveux-gris

Cheveux gris – Source : spm

Ce lien avait déjà été expliqué auparavant : un excès de stress provoque un épuisement des « cellules pigmentaires », et donc une dépigmentation des cheveux, appelée « canitie ». Ce qui est plus surprenant, c’est qu’ils se sont rendu compte que lorsque le stress diminue, les cheveux peuvent retrouver plus tard leur couleur. La dépigmentation des cheveux est donc réversible. C’est le cas par exemple pour l’un des volontaires de l’étude, qui a retrouvé des cheveux colorés après être parti en vacances. Ces changements restent subtils et ne se voient pas forcément à l’œil nu. Sachez enfin que la re-pigmentation ne fonctionne qu’en cas de canitie précoce… mais qu’elle est inévitable avec le temps qui passe. Prendre des vacances ne vous redonnera donc pas automatiquement les cheveux de votre jeunesse.

Lire aussi Comment avoir un bon Karma ?

Contenus sponsorisés