Si vous avez une vie sexuelle active, soyez vigilant

Si vous avez une vie sexuelle active, soyez vigilant


Plusieurs maladies peuvent se transmettre durant les rapports sexuels non protégés. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), plus d’un million de personnes contractent quotidiennement une infection sexuellement transmissible. Et parmi ces infections, un problème majeur de santé publique : le VIH.

En 2012, selon l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), 6 400 nouveaux cas de séropositifs au VIH ont été enregistrés en France. L’incidence est particulièrement élevée et encore en augmentation chez les hommes ayant des rapports sexuels entre eux.

Les populations les plus exposées à cette infection sont celles originaires d’Afrique subsaharienne, les consommateurs de drogues par intraveineuse et les personnes ayant des rapports non protégés avec des partenaires multiples.

Le VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine) attaque le système immunitaire et affaiblit les défenses de l’organisme. La personne devient très sensible à plusieurs maladies et infections.

À un stade plus avancé du VIH (2 à 15 ans selon les cas), nous parlons alors de SIDA (Syndrome d’Immunodéficience Acquise), exposant la personne infectée à des cancers et à des infections beaucoup plus sévères comme la pneumonie, les infections fongiques…

La contamination par ce virus se fait essentiellement via le sang, le sperme et le liquide séminal chez l’homme, et via les sécrétions vaginales, ainsi que pendant l’accouchement ou l’allaitement chez la femme.

En revanche, pour rappel, le VIH ne se transmet pas par des gestes comme les poignées de main, les caresses et les baisers.

Bien que la plupart des gens pensent qu’ils sont loin d’attraper ce tueur silencieux, il serait plus prudent de réaliser un test de diagnostic, vous et votre partenaire. Le test sanguin peut être fait au laboratoire, c’est le test le plus sûr, comme il existe aussi un autotest rapide, mais il faut noter qu’il peut être moins efficace si l’infection est récente.

Comment se protéger ?

En limitant l’exposition aux facteurs de risque, vous pouvez limiter le risque de l’infection.

– Utilisez des préservatifs pendant les rapports sexuels. Ils vous procurent une protection d’au moins 85%.
– N’hésitez pas à aller vous faire dépister en cas de doute ou à la moindre exposition à un facteur de risque.
– Selon l’OMS, la circoncision permet de réduire d’au moins 60% le risque de transmission hétérosexuelle du VIH chez l’homme.

En cas d’infection, le traitement existe et est largement disponible. Il ne guérit pas l’infection, mais bloque l’évolution du virus dans l’organisme et permet au système immunitaire de se renforcer.

Aussi, de nouvelles recommandations de l’OMS préconisent, pour les personnes vivant avec le VIH, de prendre des antiviraux comme moyen supplémentaire de prévention aux personnes exposées à un risque important.

Une personne en bonne santé doit prendre les précautions nécessaires. Avoir une vie sexuelle active ne doit pas vous faire oublier votre santé, au contraire, cela doit vous pousser à mieux vous protéger.

Nous vous avons donné un focus sur le VIH, mais il y a bien d’autres infections sexuellement transmissibles dont il faut se protéger.


Loading...

Les + lus