Si vous avez l’un de ces 4 types de pénis, vous êtes tout à fait normal !

Les morphologies ainsi que bien des caractéristiques physiques changent d’une personne à l’autre et le pénis ne fait absolument pas exception à cette règle. Comme il existe plusieurs types de vagins, il en est de même pour le pénis, qui peut prendre plusieurs formes, ce qui signifie messieurs que tant que vous êtes dans l’une de ces 4 catégories, vous êtes dans « la norme » !

Sommaire

Type N°1 : « Le crayon »

Ce type de pénis est le plus répandu chez les hommes et il se caractérise par son épaisseur assez uniforme du corps alors que le gland est assez étroit et pointu. Cela reste une forme assez « neutre ou « standard », ce qui fait que c’est un pénis qui ne risque pas de poser problème pendant les rapports sexuels et ce, quelle que soit la position adoptée ! 

Type N°2 : « La grosse tête » ou encore « le champignon magique »

On peut facilement dire que ce dernier a tout de même pas mal d’égo, ce qui le caractérise c’est le fait que la partie supérieure, à savoir le gland, est plus proéminente et plus épaisse que le reste du membre masculin, ce qui peut mener parfois à une pénétration un petit plus complexe que pour les autres pénis. Selon certains experts, cette forme serait assez répandue parmi les hommes mais loin d’être la plus courante !

Type N°3 : « Le grand tronc » ou « la bouteille d’eau d’un litre »

Cette forme de pénis se caractérise par le fait que le corps de ce dernier est nettement plus épais que tout le reste, ce qui signifie que le gland sera plus petit et plus fin que le corps caverneux. La qualité que les hommes, ayant ce pénis-là, ont c’est qu’il est « gros » sans forcément faire allusion à sa longueur !

Type N°4 : « Le courbé » ou « la banane »

 Ce type de pénis se différencie des autres par le fait qu’il soit courbé d’environ 10 degrés et orienté vers le haut, Le Dr. Shusterman explique cela par le fait qu’un ligament suspenseur maintient le pénis au bassin, ce qui fait que ce dernier aura cette tendance à garder « la tête haute » ! Il s’agit de la forme de pénis la plus répandue après la première, à savoir « le crayon » ! Mais il faut y prêter attention car ceci peut être aussi annonciateur de la maladie de Lapeyronie qui peut survenir après une fracture, même minime, de l’organe masculin ce qui mène vers l’accumulation de tissus cicatrisants au niveau du corps caverneux et mener à une courbe plus importante voire excessive  variant en 30 et 60 degrés et pouvant parfois même poser problème pendant les rapports avec sa partenaire. 

Ces 4 catégories ne représentent en aucun cas la totalité des pénis qui existent, il s’agit juste des types les plus courants, mais ce qu’il faut avant tout comprendre, c’est qu’il n’existe pas de forme idéale. Il y a même une étude qui a été effectuée par le Journal of Sexual Medicine  et qui a abouti à la conclusion que les femmes accordaient surtout de l’importance à l’apparence esthétique du pénis, c’est-à-dire la beauté/propreté de la peau, la manière dont il est rasé etc… plutôt que la forme ou la taille ! De quoi faire réfléchir certains et faire décomplexer d’autres au sujet de leur organe favori ! Prenez donc soin de celui-ci tout comme du reste de votre corps messieurs !

Lire aussi Le Botox, une nouvelle mode pour agrandir le pénis ?

Contenus sponsorisés