Vous avez tout essayé et rien n’a marché ? La perte de poids est possible avec ceci

La perte de poids est un objectif difficile au quotidien. Parfois, malgré tous les efforts pour améliorer l’alimentation et le mode de vie, le poids reste stable et les kilos superflus impossibles à éliminer. Et si l’obstacle qui empêche de perdre du poids résidait dans un taux insuffisant de leptine ?

Qu’est-ce que la leptine ?

La leptine, également appelée hormone de satiété, est une hormone sécrétée principalement par le tissu adipeux de l’organisme. Elle a pour rôle de stimuler la dégradation des glucides, de contrôler le taux de graisses dans le corps et de réguler l’appétit. C’est l’hormone qui indique au cerveau que le taux de graisses dans le corps a augmenté, afin que celui-ci réagisse en freinant l’appétit ou en activant le métabolisme de combustion des graisses, afin de brûler le surplus de gras.
Or cette action ne peut être optimale que si le taux de leptine sécrété dans le corps est adéquat. Celui-ci est influencé par notre alimentation et donc par notre apport calorique. En effet, en diminuant drastiquement notre apport calorique journalier, comme pendant certains régimes amincissants agressifs, le corps aura tendance à vouloir garder son stock de graisse pour pallier ce manque et prévenir toute privation à venir. Ceci le poussera donc à ignorer le signal de satiété envoyé par la leptine et à développer une certaine résistance face à son action. Et plus le corps résiste à la leptine, plus il stocke de graisses et plus ces graisses augmentent leur résistance à la leptine. Un véritable cercle vicieux.

La résistance à la leptine

Quand le corps développe une résistance à la leptine, soit à cause d’un faible apport calorique soit à cause d’un stock de graisses trop important, plusieurs conséquences ont lieu :

  • Le cerveau ne réagit plus au signal de satiété
  • La sensation de faim persiste même après avoir mangé
  • Le métabolisme de combustion des graisses ralentit considérablement

Ces 3 conséquences résultant d’un taux de leptine perturbé dans le corps conduisent à des excès alimentaires et à des envies de grignoter persistantes pendant la journée, ainsi qu’à une accumulation des graisses de plus en plus importante. Résultat : un surpoids important voire l’obésité.

Comment utiliser la leptine pour perdre du poids ?

Selon une étude menée par l’Université Rockfeller de New York, l’obésité génétique des souris cause l’inhibition de la production de leptine par leurs cellules graisseuses. Une administration de cette hormone leur a permis de réguler leur appétit et de réactiver leur métabolisme de combustion des graisses.
Ainsi, il est important de réguler le taux de leptine sécrété dans le corps et d’augmenter la sensibilité de ce dernier à cette hormone, pour pouvoir perdre du poids.
Ceci aidera les personnes désireuses de perdre du poids à retrouver l’équilibre entre leur appétit, leur apport calorique journalier, et leur dépense énergétique. En répondant correctement aux signaux de satiété, leur organisme saura quand il lui faudra arrêter de manger et quand il devra puiser dans ses réserves pour les transformer en énergie.

Pour mieux profiter de l’effet régulateur de la leptine, voici quelques conseils importants à suivre :

  • Consommer des aliments riches en antioxydants qui combattent l’inflammation causée par l’augmentation du taux de gras dans le corps, et augmentent la sensibilité à la leptine (carottes, poisson, graines de lin, etc.)
  • Faire des exercices physiques réguliers, de préférence à jeun pour activer le métabolisme de combustion des graisses et stimuler la production de leptine.
  • Inclure une journée de « repos » pendant un régime amincissant hypocalorique afin de relancer la sécrétion de leptine.
  • Profiter d’un nombre d’heures de sommeil suffisant, car un manque de sommeil conduit à une baisse du taux de leptine et donc à une plus grande envie de grignoter.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close