La police met en garde les personnes qui trouvent un billet de 50 euros sur le pare-brise

De nombreux pièges existent soit pour des méthodes de car-jacking soit pour des enlèvements. De plus en plus créatifs, certains malfrats ne manquent ni d’imagination ni d’inspiration pour usurper les autres. Bien que ce ne soit pas une nouveauté, l’arnaque au billet de 50 euros continue de faire des ravages. Sur son compte Twitter, la police nationale a partagé un message de prévention afin de sensibiliser sur ce genre de pratiques. Alors, avant de monter dans votre voiture, prenez le temps de vérifier que rien n’a été glissé sous votre pare-brise.

La méthode est bien rôdée. Vous vous garez sur un parking, de préférence dans un coin isolé du passage ou à visibilité réduite (pénombre, poteaux…).  Une fois garé, vous descendez pour partir faire vos commissions ou toute autre activité qui vous amenée dans ce parking. Vous effectuez cette tâche sans vous soucier de votre voiture ou de ce qui pourrait vous arriver dans ce parking.

Pendant ce temps, les malfrats qui vous ont observé descendre attendent patiemment après avoir disposé leur piège. Ils se positionnent généralement à portée de vue pour se mettre en action à votre arrivée.

Lorsque vous revenez à votre véhicule, il se peut que vous ne remarquiez rien de particulier à première vue. Vous allez ranger vos courses ou autres paquets dans le coffre ou à l’arrière puis vous placer au poste conducteur. Tout cela sans avoir remarqué que vous êtes épié.

En règle générale, vous êtes à votre poste de conduite, le verrouillage des portes n’est pas encore activé. Vous glissez la clé dans le contact sans porter attention à cette voiture où des personnes vous observent. Le moteur se met en marche et vous remarquez un billet de 50 euros sur le pare-brise.

Que faites-vous ? Intrigué, vous descendez du véhicule. Le piège se referme sur vous. Vous avez probablement laissé le contact allumé et le bruit du moteur masque le bruit des deux portières qui claquent dans cette fameuse autre voiture. Et puis vous êtes sur un parking, le bruit de portières ne représente pas un danger en soi donc vous n’y portez pas attention.

Les deux (voire plus) malfrats se dirigent vers vous pendant que vous observez ce billet qui semble tomber du ciel. Attirés par l’appât du gain, la plupart des victimes ne remarquent pas la présence des escrocs. Le piège se referme alors lorsque ces derniers s’enfuient à bord du véhicule.

police nationale

En réalité, trois cas de figure peuvent se présenter :

1 – Car-jacking

L’assaillant vous jette au sol, entre dans votre voiture et démarre en trombes. Vous venez d’être piégé sur un vol de voiture. BFM TV rapporte qu’en 2018, la police et la gendarmerie avaient enregistrés 93 400 plaintes pour vols de voitures. Le vol par électronique est le vol connaissant la plus grande recrudescence en 2016. Cette méthode consiste en une programmation d’une clé vierge pour remplacer la clé de l’utilisateur mais des connaissances en informatiques sont nécessaires contrairement à la méthode du bijou sur le pare-brise. Au total, ce sont 300 véhicules qui sont volés par jour sur le territoire national.

2 – Cambriolage de votre habitation sans effraction

L’assaillant vous jette également au sol dans cette méthode, entre dans votre voiture et démarre en trombes. Vous venez d’être piégé mais pour un vol à votre domicile. Les clés de votre voiture étant couplées à celles de votre domicile, les voleurs se servent des informations présentent dans la voiture (carte-grise, permis ou adresse du domicile préenregistrée dans le GPS). Ils pénètrent ainsi chez vous sans effractions et peuvent repartir avec tout ce qu’ils veulent.

3 – Atteinte physique

Les malfrats vous embarquent de force soit dans leur véhicule soit dans le vôtre. Leur objectif est une atteinte à votre personne soit pour du trafic d’humains soit pour du proxénétisme. Selon le journal La Croix, la Commission nationale consultative des droits de l’homme a dressé un triste constat de 420 affaires de traite au cours de l’année 2013. Tandis que 150 disparitions inquiétantes sont signalées par jour en France.

Pour éviter de vous retrouver dans de telles situations, la police nationale prodigue quelques conseils avisés :

·      Vérifiez que rien n’a été déposé sur votre pare-brise avant de monter dans votre véhicule.

·      Ne quittez jamais votre voiture en laissant les clés sur le contact, même pour un court instant

·      Si vous remarquer le comportement suspect d’une personne rôdant autour de votre voiture, contactez immédiatement la police en composant le 17.

Restez vigilants !

Contenus sponsorisés
Loading...
Close