Astrologie : ce que vous avez du mal à admettre, selon votre signe du zodiaque

Certaines vérités sont dures à admettre : c’est d’autant plus vrai quand il s’agit de nos convictions accumulées tout le long de notre existence. Certains d’entre nous préféreront éviter de penser aux choses inquiétantes, alors que d’autres opteront pour l’insouciance pour ne pas se prendre la tête. Mais est-ce une bonne chose ?

Il est important, dans le cadre d’une introspection profonde, d’affronter nos défauts et de se remettre en cause pour pouvoir évoluer et devenir une meilleure personne. Aussi, votre signe astrologique vous apportera la réponse à toutes vos questions et vos doutes.

Bélier (21 mars – 19 avril)

Le désir de conquête à tout prix fait partie du caractère de ce signe de feu. Les Bélier ont tendance à perdre de vue leur objectif à cause de leur souci de paraître irréprochables aux yeux des autres. Ils auront du mal à se remettre en cause par peur de paraître faibles ou indécis.

Taureau (20 avril – 20 mai)

Les Taureau, comme les autres signes de terre, ne reculent jamais et ne reconnaîtront pas leurs erreurs. Ils feront tout pour se racheter et réparer leurs torts mais leur fierté les empêchera toujours d’admettre au fond d’eux-mêmes leurs propres erreurs devant les autres.

Gémeaux (21 mai – 20 juin)

Beau parleur et excellent communicant, le Gémeaux aura tendance à abuser de ses qualités et de s’engager avec beaucoup de gens et sur beaucoup de promesses sans avoir le moyen de respecter sa parole. L’essentiel pour lui est d’assurer le moment présent sans penser aux conséquences futures. Il aura du mal comme tous les natifs du signe d’air à se fixer sur un sujet.

Cancer (21 juin – 22 juillet)

Cachés derrière une armure en acier, les natifs de ce signe cachent bien leur sensibilité qui est un trait commun à l’élément eau. Ils peuvent être profondément atteints par les remarques et les critiques des autres sans rien laisser paraître. Taire leur ressenti est une réaction automatique pour dissimuler une vulnérabilité qu’ils considèrent comme une faiblesse.

Lion (23 juillet – 22 août)

Le Lion adore se retrouver sous les lumières des projecteurs et fait tout pour y rester : il a peur de perdre sa place de roi et n’aime pas être détrôné. Comme tout signe de feu, sa passion peut devenir dangereuse et il fera probablement appel à des subterfuges pour contrer la concurrence et défendre sa position.

Vierge (23 août – 22 septembre)

Les signes de la Vierge ne reculent devant rien pour parvenir à leur fin. En plus, ils adorent la perfection ce qui peut créer des frictions avec leur environnement car leurs standards sont généralement contraignants par rapport à la norme. Au fond d’eux, ils voudraient bien lâcher du lest mais ne l’avoueront jamais.

Balance (23 septembre – 22 octobre)

Le natif de ce signe aime porter assistance à son prochain mais ne reconnaîtra jamais en avoir besoin. Libre comme l’élément air, il a du mal à dépendre de quelqu’un. Cet entêtement approfondira le gouffre qui le sépare des autres.

Scorpion (23 octobre – 21 novembre)

De par leur grande émotivité cachée, les Scorpion feindront l’insouciance pour ne pas montrer leur attachement. Admettre cet état de fait rendrait bien service à ces natifs du signe d’eau qui manquent de réalisme aussi bien dans leur perception que dans leurs relations.

Sagittaire (22 novembre – 21 décembre)

L’équilibre est une valeur essentielle dans l’univers : ce qui n’est pas le cas des natifs de ce signe qui pardonnent trop et sont bons avec tout le monde, même avec ceux qui abuseront d’eux. Il n’est pas mauvais de se recentrer sur soi et définir une frontière à votre gentillesse : il faut savoir mettre des limites et surtout les imposer.

Capricorne (22 décembre – 19 janvier)

Quand les choses vont mal et qu’ils sont seuls, les Capricorne n’admettront jamais leur situation et feront tout pour montrer que tout va bien. Accepter de l’aide et s’ouvrir aux autres ne fait pas partie de leur caractère. Ils prennent cela pour de la faiblesse.

Verseau (20 janvier – 18 février)

Ce signe d’air est un beau parleur qui admettra volontiers beaucoup de choses, sauf ses erreurs. Pour lui, il est victime de circonstances malheureuses ou de personnes trompeuses : il essaiera toujours de défendre ses décisions même s’il est convaincu au fond qu’il s’est trompé.

Poissons (19 février – 20 mars)

Ce signe peut difficilement reconnaître sa responsabilité dans tout ce qui lui arrive : il vit dans son propre monde où tout va mal à cause des autres. Son élément est l’eau, d’où son manque de réalisme. Reconnaître ses erreurs lui fera d’ailleurs beaucoup de bien.

Lire aussi Voici pourquoi vous ne trouvez pas l’amour d’après votre signe du zodiaque

Contenus sponsorisés